Zinedine Soualem

Acteur
Zinedine Soualem, portrait

Personal Info

  • Nationalité : Français
  • Date de naissance : 17 avril 1957 à Thiers (France)
  • Crédits visuel : Zinedine Soualem sur l'affiche de Ni pour, ni contre (bien au contraire) : © 2003 Vertigo - M6 Films - Ce Qui Me Meut Motion Pictures / Photo : Jérôme Plon. Tous droits réservés.

Biographie

Note des spectateurs :

Zinedine Soualem est un important second rôle du cinéma français. Il a beaucoup tourné avec le réalisateur Cédric Klapisch.

De Mnouchkine et Chéreau à Klapisch

Acteur français, Zinedine Soualem est né en France au sein d’une famille algérienne et finit par être naturalisé français à l’âge de vingt-huit ans. Il débute sa carrière comme simple mime de rue durant sept longues années. C’est finalement en 1983 qu’il entame une carrière professionnelle au théâtre grâce à Patrice Chéreau. Il va ensuite jouer au théâtre pour de grands noms comme Ariane Mnouchkine. Parallèlement, il joue des seconds rôles au cinéma dans Hanna K (Costa-Gavras, 1983) et La bête noire (Chaput, 1983). Toutefois, il doit attendre sa rencontre avec le réalisateur Cédric Klapisch pour sortir progressivement de l’anonymat.

Effectivement, il joue dans le court-métrage Ce qui me meut (1989), puis les longs Riens du tout (1992) et Le péril jeune (1994) ; il est pleinement révélé au grand public grâce à son rôle central dans Chacun cherche son chat (1996) qui est un succès. Entre-temps, il a campé plein de petits rôles dans des films intéressants comme Les apprentis (Salvadori, 1995). Il retrouve Klapisch pour un nouveau succès, Un air de famille (1996), et commence à obtenir des rôles plus conséquents dans Didier (Chabat, 1997), Les randonneurs (Harel, 1997) ou encore Tenue correcte exigée (Lioret, 1997).

Zinedine Soualem, un solide second rôle

Zinedine Soualem tourne alors énormément, souvent pour quelques minutes à l’écran. Il obtient des rôles plus importants dans la comédie trash Serial Lover (Huth, 1998) et la comédie Le clone (Conversi, 1998). Il joue à nouveau pour Klapisch dans Peut-être (1999) avec Belmondo et Duris, puis joue dans Mademoiselle (Lioret, 2001) avec Sandrine Bonnaire. La même année, la réalisatrice Yamina Benguigui lui offre un rôle à sa mesure dans Inch’Allah dimanche (2001). On le retrouve dans Astérix & Obélix : Mission Cléopâtre (Chabat, 2002) et L’auberge espagnole (Klapisch, 2002), deux beaux succès populaires.

Toujours fidèle à Klapisch, il est encore au casting de son polar Ni pour, ni contre (bien au contraire) en 2003, puis Les poupées russes en 2005. Il continue à jouer des petits rôles dans un nombre conséquent de comédies dont La maison du bonheur (Boon, 2006) et le triomphal Bienvenue chez les Ch’tis (Boon, 2008). Entre-temps, il s’est un peu diversifié avec le drame Le scaphandre et le papillon (Schnabel, 2007) et la comédie policière Roman de gare (Lelouch, 2007) où il interprète un commissaire. Toujours très actif, il est présent dans Le nom des gens (Leclerc, 2010), Rien à déclarer (Boon, 2010), Ma part du gâteau (Klapisch, 2011), Télé gaucho (Leclerc, 2012), L’écume des jours (Gondry, 2013), Casse-tête chinois (Klapisch, 2013), Chacun sa vie (Lelouch, 2017) et Deux moi (Klapisch, 2019). On notera qu’il continue à jouer dans des courts-métrages.

Zinedine Soualem vit avec l’actrice Hiam Abbass. Ils sont les heureux parents de Mouna et de la réalisatrice Lina Soualem.

Virgile Dumez 

Filmographie :

Acteur (longs-métrages cinéma uniquement) :

  • 1983 : La Bête noire de Patrick Chaput
  • 1983 : Hanna K. de Costa-Gavras
  • 1992 : Riens du tout de Cédric Klapisch
  • 1993 : Les gens normaux n’ont rien d’exceptionnel de Laurence Ferreira Barbosa
  • 1993 : Un’anima divisa in due de Silvio Soldini
  • 1994 : Le Péril jeune de Cédric Klapisch
  • 1994 : Daisy et Mona de Claude d’Anna
  • 1995 : La Haine de Mathieu Kassovitz
  • 1995 : Fast de Dante Desarthe
  • 1995 : Les Apprentis de Pierre Salvadori
  • 1996 : L’Échappée belle d’Étienne Dhaene
  • 1996 : Chacun cherche son chat de Cédric Klapisch
  • 1996 : Le Rocher d’Acapulco de Laurent Tuel
  • 1996 : Caméléone de Benoît Cohen
  • 1996 : Un air de famille de Cédric Klapisch
  • 1997 : Eau douce de Marie Vermillard
  • 1997 : Didier d’Alain Chabat
  • 1997 : Les Randonneurs de Philippe Harel
  • 1997 : Tenue correcte exigée de Philippe Lioret
  • 1997 : La Femme défendue de Philippe Harel
  • 1997 : Le ciel est à nous de Graham Guit
  • 1997 : Le Silence de Rak de Christophe Loizillon
  • 1997 : Mauvais Genre de Laurent Bénégui
  • 1997 : Messieurs les enfants de Pierre Boutron
  • 1997 : Je ne vois pas ce qu’on me trouve de Christian Vincent
  • 1997 : Que la lumière soit ! d’Arthur Joffé
  • 1998 : La voie est libre de Stéphane Clavier
  • 1998 : Serial Lover de James Huth
  • 1998 : Le Clone de Fabio Conversi
  • 1999 : Lila Lili de Marie Vermillard
  • 1999 : Trafic d’influence de Dominique Farrugia
  • 1999 : Mes amis de Michel Hazanavicius
  • 1999 : Peut-être de Cédric Klapisch
  • 2000 : Banqueroute d’Antoine Desrosières
  • 2000 : Deuxième quinzaine de juillet de Christophe Reichert
  • 2001 : Ligne 208 de Bernard Dumont
  • 2001 : Mademoiselle de Philippe Lioret
  • 2001 : Voyance et Manigance d’Eric Fourniols
  • 2001 : J’ai tué Clémence Acéra de Jean-Luc Gaget
  • 2001 : L’Ange de goudron de Denis Chouinard
  • 2001 : Inch’Allah dimanche de Yamina Benguigui
  • 2001 : Imago de Marie Vermillard
  • 2002 : Coup franc indirect de Youcef Hamidi
  • 2002 : La Maîtresse en maillot de bain de Lyèce Boukhitine
  • 2002 : Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre d’Alain Chabat
  • 2002 : Satin rouge de Raja Amari
  • 2002 : L’Auberge espagnole de Cédric Klapisch
  • 2002 : Ma caméra et moi de Christophe Loizillon
  • 2002 : Ah ! si j’étais riche de Michel Munz et Gérard Bitton
  • 2003 : La Légende de Parva de Jean Cubaud
  • 2003 : Ni pour ni contre (bien au contraire) de Cédric Klapisch
  • 2004 : Ne quittez pas ! d’Arthur Joffé
  • 2004 : L’Incruste, fallait pas le laisser entrer ! d’Alexandre Castagnetti et Corentin Julius
  • 2005 : Les Poupées russes de Cédric Klapisch
  • 2005 : Le Démon de midi de Marie-Pascale Osterrieth
  • 2005 : Emmenez-moi d’Edmond Bensimon
  • 2005 : Vive la vie d’Yves Fajnberg
  • 2005 : Olé ! de Florence Quentin
  • 2005 : La Maison du bonheur de Dany Boon
  • 2006 : La Nativité de Catherine Hardwicke
  • 2006 : Le Scaphandre et le Papillon de Julian Schnabel
  • 2006 : Roman de gare de Claude Lelouch
  • 2007 : 1 journée de Jacob Berger
  • 2008 : Bienvenue chez les Ch’tis de Dany Boon
  • 2008 : Coluche, l’histoire d’un mec de Antoine de Caunes
  • 2008 : Paris de Cédric Klapisch
  • 2008 : JCVD de Mabrouk el Mechri
  • 2009 : Tricheuse de Jean-François Davy
  • 2009 : Divorces de Valérie Guignabodet
  • 2010 : Le Nom des gens de Michel Leclerc
  • 2010 : Ces amours-là de Claude Lelouch
  • 2011 : Rien à déclarer de Dany Boon
  • 2011 : Ma part du gâteau de Cédric Klapisch
  • 2011 : Opération Casablanca de Laurent Nègre
  • 2011 : La Proie d’Éric Valette
  • 2011 : La Source des femmes de Radu Mihaileanu
  • 2012 : Télé Gaucho de Michel Leclerc
  • 2012 : Max de Stéphanie Murat
  • 2013 : L’Écume des jours de Michel Gondry
  • 2013 : Casse-tête chinois de Cédric Klapisch
  • 2014 : Du goudron et des plumes de Pascal Rabaté
  • 2014 : Meurtre à Pacot de Raoul Peck
  • 2015 : Je suis à vous tout de suite de Baya Kasmi
  • 2015 : Les Amitiés invisibles de Christoph Hochhäusler
  • 2016 : D’une pierre deux coups de Fejria Deliba
  • 2016 : Le ciel attendra de Marie-Castille Mention-Schaar
  • 2017 : Chacun sa vie de Claude Lelouch
  • 2017 : Épouse-moi mon pote de Tarek Boudali
  • 2019 : Deux moi de Cédric Klapisch
  • 2021 : Leur Algérie de Lina Soualem
  • 2022 : En corps de Cédric Klapisch
  • 2022 : Umami de Slony Sow
  • 2022 : Citoyen d’honneur de Mohamed Hamidi
  • 2023 : Divertimento de Marie-Castille Mention-Schaar
  • 2023 : Sous le tapis de Camille Japy
  • 2023 : L’Air de la mer rend libre de Nadir Moknèche

Filmographie

Trailers & Videos

trailers
x
Zinedine Soualem, portrait

Bande-annonce de Serial Lover

Acteur

x