Sam Mendes

Réalisateur, Scénariste, Metteur en scène
Same Mendes, lors du New York Comic Con

Personal Info

  • Nationalité : Britannique
  • Date de naissance : 1er août 1965, à Reading (Grande-Bretagne)

Biographie

Note des spectateurs :

Crédit photo (Portrait Comic Con) : Sam Mendes at the 1917 Press Line at New York Comic Con for Universal Pictures and Amblin Partners’ 1917, the new epic from Oscar®-winning filmmaker Sam Mendes. AMC 34th Street, New York, NY October 3, 2019 ©OwenHoffman  Photo – Owen Hoffmann www.owenhoffmannetwork.com

Sam Mendes est un réalisateur britannique dont la carrière commence au théâtre, dans les années 1990. Il a notamment mis en scène La ménagerie de verre, Cabaret et The Blue Room avec Nicole Kidman.

Sam Mendes et le triomphe d’American Beauty

Sa carrière américaine commence avec une satire au succès retentissant : American Beauty est un film phénomène qui lui permet de décrocher des Oscars, notamment celui de meilleur réalisateur. Le film est couronné de la récompense suprême. Il s’agissait alors de son premier long métrage ! En France, cette histoire de famille piquante et mélancolique réunit autour d’un formidable casting (Kevin Spacey, Annette Bening, Thora Birch, Wes Bentley, Mena Suvari), 3 millions de spectateurs.

Des années 2000 fades

La suite est moins prestigieuse, avec une décennie orientée vers le cinéma à Oscars, sans les récompenses et les nominations qui vont avec. Le film de gangsters avec Tom Hanks et Paul Newman, Les sentiers de la perdition, suit avec un certain succès en 2002 (plus de 700 000 entrées), mais Jarhead, avec Jake Gyllenhaal, a du mal à décoller (240 000). En 2009, la chronique familiale Les noces rebelles est un événement pour de mauvaises raisons, davantage pour la réunion des deux stars de Titanic, DiCaprio et Kate Winslet (dont il est alors l’époux), mais le film ne restera pas dans les esprits malgré son million d’entrées en France.

Avec Away we go, en 2009, Sam Mendes se tourne alors vers un cinéma indépendant dans l’esprit de Sundance. Le film a un certain charme. Pas plus.

Skyfall devient le plus gros carton de l’histoire de James Bond

Dans les années 2010, le vent tourne à nouveau pour l’ancien mari de Kate Winslet, désormais remarié. L’opportunité de réaliser Skyfall devient surtout celle de réaliser son plus grand succès et le film génère les plus grosses recettes pour un 007. Avec 6 997 000 entrées, Skyfall avec Daniel Craig se positionne en première place annuelle, en 2012. Ce pur chef-d’œuvre dans son genre – beaucoup le considèrent comme le volet le plus abouti de la franchise -, franchit les 300 000 000$ aux États-Unis. Une première dans l’histoire de l’agent britannique.

1917, en route pour les Oscars

En 2015, Sam Mendes retrouvera évidemment James Bond pour un numéro percutant. Spectre est de nouveau applaudi par les critiques et le public, même si, cette fois-ci, il ne flirtera en France qu’avec les 5 millions de fans.

En 2019, le cinéaste désormais sacralisé, se tourne vers le cinéma à statuettes pur. Le film de guerre 1917, tourné en plan-séquence, lui vaut deux belles statuettes aux Golden Globes, de nombreuses nominations aux BAFTA, et l’Oscar du meilleur réalisateur devrait suivre.

Biographie par Frédéric Mignard

1917 de Sam Mendes présente son affiche

© 2019 Universal Pictures and Storyteller Distribution Co., LLC. All Rights Reserved.

Filmographie :

Réalisateur :

  • 1999 : American Beauty
  • 2002 : Les Sentiers de la perdition (Road to Perdition)
  • 2005 : Jarhead : La Fin de l’innocence (Jarhead)
  • 2008 : Les Noces rebelles (Revolutionary Road)
  • 2009 : Away We Go
  • 2012 : Skyfall
  • 2015 : 007 Spectre (Spectre)
  • 2020 : 1917
x