Note des spectateurs :

Premier Jour France : Bad Boys Ride or Die est numéro 1 sans engouement.

Les nouveautés de poids étaient peu nombreuses en ce mercredi 5 juin. Deux films se distinguent, un blockbuster américain, Bad Boys: Ride or Die, et une production nationale signée Bruno Podalydès, La petite vadrouille.

Bad Boys: Ride or Die n’a pas réussi son pari, susciter l’enthousiasme des jeunes quadras et des trentenaires nostalgiques des pitreries du duo Will Smith et Martin Lawrence. Avec 53 857 entrées, la production Sony est le 4e démarrage de la saga derrière Bad Boys 2 (121 901 entrées pour son premier jour, en 2003), Bad Boys for Life (96 047 / 2020), et Bad Boys (80 625 / 1995).

Très belle entame pour La petite vadrouille qui épouse les bonnes critiques de la semaine. Avec 30 025 entrées dans 425 salles, c’est le 2e meilleur démarrage pour Bruno Podalydès réalisateur, à peine à 1 000 entrées du record d’Adieu Berthe (31 422 entrées dans 237 salles en 2012). Par rapport aux films récents, c’est une belle envolée, Wahou ! n’avait pas eu d’effet (15 141) et Les 2 Alfred (14 134) avait été un très gros succès sur la durée.

Les autres nouveautés de la semaine sont inexistantes : Rendez-vous avec Pol Pot, fiction du documentariste Rithy Panh, est destinée au circuit art et essai. Sa tenue dans 167 cinémas laisse perplexe (4 344 entrées dans 167 cinémas). Le distributeur Star Invest se prend pour Eurozoom en sortant le manga de Tomohisa Taguchi, Tunnel to Summer, dont l’affiche est identique à celle de Suzume qui avait cartonné à 543 000 entrées en 2023. Mais Tunnel to Summer obtient 3 014 pour son démarrage dans 254 salles. Sa moyenne est donc faible (12 spectateurs par salle). Très mauvais démarrage pour En attendant la nuit, production française sélectionnée à Gérardmer, qui doit se contenter de 2 625 entrées dans 127 salles.

Frédéric Mignard

Bad Boys Ride or Die, affiche

Will Smith et Martin Lawrence dans Bad Boys Ride or Die. Photo de Frank Masi © Columbia Pictures