Note des spectateurs :

Mauvaise nouvelle pour Tom Cruise. L’excellent  Mission: Impossible 7  est victime de l’affrontement viral entre Barbie, le film au buzz génial, et Oppenheimer, l’œuvre la plus longue de Christopher Nolan, mais également celle qui frappe le plus fort.

Avec un budget de 290M$ et une suite à venir, Mission : Impossible 7 Dead Reckoning Part 1 est en souffrance aux USA. Le film qui succède à Top Gun Maverick, c’est-à-dire à au plus gros succès historique de Tom Cruise aux USA, est en chute libre, puisqu’il perd 64.3% de sa fréquentation pour son second week-end. C’est un désastre financier pour un épisode au firmament du cinéma d’action qui avait tous les éléments pour cartonner et qui se retrouve au niveau du 3e week-end de Fallout, son prédécesseur dans la saga. Le sexagénaire a ainsi empoché 19.5M$ pour un total décevant de 119M$. Toutefois, si ses recettes chutent vertigineusement, la dégringolade des entrées est toutefois moins visible. Et pour cause, Mission : Impossible 7 Dead Reckoning Part 1 a perdu de très nombreux écrans Imax et donc beaucoup de recettes dues au coût plus élevé des tickets. C’est Oppenheimer qui en a profité.

Barbie à la hauteur du buzz

Le numéro 1 de la semaine revient finalement à Barbie. La comédie girlie de Greta Gerwig est un triomphe indéniable avec 155M$. C’est le meilleur démarrage annuel de 2023 si on laisse Super Mario Bros de côté. Ce dernier avait remporté un jackpot de 146M$ en 3 jours, ou 166M$ si l’on prend en considération le lundi de Pâque férié.

La réalisatrice Greta Gerwig navigue pour la première fois à des hauteurs que son cinéma indépendant n’avait jamais pu lui permettre d’atteindre. Barbie a décroché un pactole sur 3 jours aussi élevé que les recettes totales des Filles du docteur March (108M$) et de Lady Bird aux USA (31M$). Même à l’international Barbie a été phénoménal avec 182M$ hors des USA, soit 41M$ de plus que les recettes des deux premières œuvres de la cinéaste réunies qui s’étaient établies à 142M$ à l’étranger.

Barbie triomphe au box-office

Copyrights : Hamara – stock.adobe.com

Warner Bros sauvé pour le moment ?

Greta Gerwig veut désormais alterner blockbusters et film d’auteur. C’est une bonne décision. Elle a prouvé avec Barbie sa capacité à créer le buzz et à susciter l’événement comme peu d’artistes ont été capables de le faire auparavant. Mieux, elle a permis à Margot Robbie et à Ryan Gosling de trouver enfin leur marque au box-office. Les deux artistes étant plutôt des repoussoirs pour les Américains.

Pour le studio Warner qui a produit et distribué Barbie, le soulagement est palpable. Son premier semestre 2023 a été épouvantable avec les bides impitoyables de The Flash (107M$) et de Shazam! Fury of the Gods (57M$) qui ont ébranlé son sommet. Certes, la major a également distribué Evil Dead Rise, mais 67M$ pour le film d’épouvante, c’est loin des espoirs d’un blockbuster à plus de 400M$ de recettes, juste aux USA. Or Barbie en a désormais le formidable potentiel. Warner qui n’a pas lésiné sur le budget marketing, probablement l’un des plus élevés de 2023, peut désormais vivre plus sereinement l’attente de Dune Part Two de Denis Villeneuve qui est prévu pour le 3 novembre 2023.

Christopher Nolan fait trembler ses propres records

Christopher Nolan, qui semble vouloir sortir un film tous les 3 ans, est loin de démériter derrière sa concurrente adaptée des jeux Mattel. Avec  Oppenheimer, le réalisateur de Memento vient d’accomplir son meilleur démarrage hors de la franchise The Dark Knight. Avec un film adulte, d’une durée de 3 heures, il se classe en trois jours en 21e position annuelle, avec 80 500 000$. C’est plus qu’Interstellar (47M$), Dunkirk (50M$), ou Inception (62M$) sur ce même intervalle de trois jours. On laisse Tenet de côté, car celui-ci est sorti courageusement en pleine crise de la Covid-19 et avait sombré à 58M$ en fin d’exploitation.

Battu dans une compétition totalement virtuelle par Greta Gerwig, Christopher Nolan ressort comme l’un des gagnants indéniables de ce week-end historique qui a marqué 2023 et l’histoire hollywoodienne. On espère que les Oscars sauront s’en souvenir.

Frédéric Mignard

Affiche d'Oppenheimer

Oppenheimer, de Christopher Nolan. © 2022 Universal Studios. All Rights Reserved.

Box-office USA : Mission Impossible 7 s’écroule face à Barbie

(Week-end du 21 au 23 juillet 2023)