Note des spectateurs :

Premier jour France : The King’s Man Première mission réussie avec un très beau premier jour France qui ne connaît pas la crise de la Covid. Attention, plus que 4 jours de vacances, mais un samedi férié sur lequel il faudra compter.

Avec 105 686 entrées dans une combinaison de 503 salles, The King’s Man Première mission réalise un excellent premier jour France. Le blockbuster n’est nullement entravé par la flambée des cas d’omicron. Prequel produite par la Fox et donc récupérée par Disney lors du rachat de l’ancienne major, le film a vu sa sortie repoussée de nombreuses fois en deux ans et son score américain avait été famélique lors de son lancement, le week-end qui précédait sa sortie française. Pourtant, chez nous, c’est le deuxième démarrage de la saga devant Services secrets , premier chapitre sorti le 18 février 2015. Le prequel se situe à proximité des 118 467 spectateurs du Cercle d’or sorti le 11 octobre 2017. C’est même le 3e meilleur score au démarrage pour un film réalisé par Matthew Vaughn, devant notamment Kick-Ass qui n’avait percuté que 51 242 spectateurs.

Un tel démarrage, après le phénomène Spider-Man, c’est réjouissant pour les multiplexes. En revanche, les salles d’art et essai sont elles frappées de plein fouet par l’absence de leur public cible. On y reviendra…

Les films avec Alexandra Lamy se suivent et se ressemblent. Le test d’Emmanuel Poulain-Arnaud trouve un bel écho en province. Sur Paris, c’est très compliqué (36 779 entrées contre 5 212). On est en revanche surpris par le manque d’appétence des franciliens pour Belle, dernier chef d’œuvre de Mamoru Hosoda, qui n’a envoûté que 2 753 spectateurs sur Paris-Périphérie contre 20 913 en province, d’où un fort coefficient France / Province.

Un autre film se comporte bien mieux en province ; c’est le premier long de Daniel Bruhl, Next Door. Sur la capitale, Eurozoom n’a pu combler que 354 curieux sur 11 écrans. Heureusement, sur la France, le film a pu aller jusqu’à 2 541 sur 38 écrans, d’où un coef. France/Paris de 7.21. Dans tous les cas, le score demeure néanmoins très faible. Et c’est malheureux.

Pourquoi de telles différences entre Paris et la province pour Belle et Next Door ? Les avant-premières, avec des sorties préparées en amont par les distributeurs, faussent en fait très largement les chiffres du mercredi.

Pour Tromperie, de Desplechin (très parisien), les 9 741 entrées ne sont pas enthousiasmantes du tout. Le Pacte espérait beaucoup de cette sortie après le désastre de Mince alors 2 ! C’est la pire année de l’histoire du distributeur, qui a commencé à proposer des films en 2008.

Pour Condor Distribution, la sortie de  The Card Counter  est loin d’être aussi enthousiasmant que pour sa première séance parisienne. Le nouveau film de Paul Schrader réalise un score moins solide que ce que le Paris-14h laissait espérer. Mais, le film pourrait bénéficier d’un bouche-à-oreille positif (5 657 entrées dans 89 cinémas). Et il y a le grand Oscar Isaac, dont les deux dernières parades en salles avaient pour titres Star Wars 9 et Dune

Départ très insuffisant pour Nos plus belles années (4 312 spectateurs dans 98 salles). Lamb en fait autant avec 64 écrans, mais n’en bêle pas pour autant de joie. C’est insuffisant.

Exceptionnellement cette semaine, on a mis de côté les chiffres des avant-premières. C’est la fête pour tous. On fait comme si on n’avait rien vu.

Frédéric Mignard

King's Man Première Mission, affiche

© The Walt Disney Company France – 20th Century Studio. Tous droits réservés