Note des spectateurs :

Drame à Hollywood. À Santa Fe s’est déroulé le tournage du western Rust de Joel Souza, dont Alec Baldwin est l’interprète principal et le producteur. La directrice de la photographie Halyna Hutchins a été accidentellement tuée par l’acteur.

De Brandon Lee à Halyna Hutchins

Ce jeudi 21 octobre, à l’occasion d’une scène où son personnage devait dégainer, Alec Baldwin à utilisé une arme à feu qui était censée être chargée de balles à blanc. Or, ce furent des tirs réels qui ont eu lieu, blessant le réalisateur ainsi que la directrice de la photographie Halyna Hutchins. Cette dernière a été transportée par hélicoptère à l’hôpital d’Albuquerque où son décès a été constaté. Elle était âgée de 42 ans.

Ce drame rappelle la mort de Brandon Lee, tué accidentellement par Michael Massee sur le tournage de The Crow d’Alex Proyas. La situation peut sembler ubuesque en France. Peut-on imaginer une seconde Vincent Cassel tuant accidentellement le chef opérateur Robert Gantz sur le tournage de Mesrine de Jean-François Richet ?

La malédiction des armes à feu sur les tournages

On peut penser aussi que de tels accidents n’auraient jamais pu se dérouler à l’âge d’or de Hollywood, même dans les films montés autour des réactionnaires John Wayne, Charlton Heston ou Ronald Reagan, tant un jouet d’enfant pouvait servir d’accessoire. Est-il vraiment indispensable que le métier d’armurier puisse trouver aujourd’hui un débouché dans les studios de cinéma ? L’usage d’authentiques armes à feu pour le septième art au nom du réalisme a-t-il vraiment un sens, à l’ère du numérique et des effets spéciaux ?

Il est clair que les États-Unis ont un sérieux problème à ce niveau, ce qu’avait confirmé le documentaire Bowling for Columbine de Michael Moore. Au-delà de la tristesse face à la perte d’une artiste technicienne prometteuse et la détresse que doit vivre un comédien producteur talentueux et pas violent pour un sou, c’est la bêtise d’un système misant sur le tout-réalisme qui écœure les passionnés de cinéma.

Crédit visuel : Andròn – The Black Labyrinth © 2016 EuroVideo. Tous droits réservés.