The Good Criminal : la critique du film (2020)

Thriller, Action | 1h39min
Note de la rédaction :
4,5/10
4,5
The Good Criminal, affiche film

  • Réalisateur : Mark Williams
  • Acteurs : Liam Neeson, Robert Patrick, Jai Courtney, Kate Walsh, Jeffrey Donovan, Anthony Ramos
  • Date de sortie: 14 Oct 2020
  • Nationalité : Américain
  • Titre original : Honest Thief
  • Titres alternatifs : Voleur honnête (Québec) / Un ladrón honesto (Espagne) / Um Último Golpe (Portugal) / Uczciwy złodziej (Pologne) / Venganza Implacable (Mexique) / Legado Explosivo (Brésil)
  • Année de production : 2020
  • Scénariste(s) : Steve Allrich, Mark Williams
  • Directeur de la photographie : Shelly Johnson
  • Compositeur : Mark Isham
  • Société(s) de production : Honest Thief Productions
  • Distributeur (1ère sortie) : Metropolitan FilmExport
  • Distributeur (reprise) : -
  • Date de reprise : -
  • Éditeur(s) vidéo : Metropolitan Vidéo (DVD et blu-ray)
  • Date de sortie vidéo : 12 février 2021
  • Box-office France / Paris-périphérie : 214 434 entrées / 59 562 entrées
  • Box-office nord-américain : 14,1 M$
  • Budget : 30 M$
  • Rentabilité : -
  • Classification : Tous publics
  • Formats : 2.39 : 1 / Couleurs / Son : Dolby Atmos, DTS, IMAX 6-Track, Dolby Digital
  • Festivals et récompenses : Hawaii Film Critics Society 2021 : 1 nomination dans la catégorie Pire film de l'année.
  • Illustrateur / Création graphique : Concept Arts
  • Crédits : © Honest Thief Productions, llc
Note des spectateurs :

The Good Criminal est un énième thriller d’action avec Liam Neeson. Ni le pire, ni le meilleur, à cause d’une réalisation qui manque d’ambition et d’ampleur. Pas désagréable, mais le film n’avait pas sa place sur grand écran.

Synopsis : Tom, un légendaire voleur de banque décide de se ranger et passe un deal, contre son immunité, avec le FBI qui n’a jamais réussi à lui mettre la main dessus. Il réalise vite que les Fédéraux ont un autre plan en tête : partager son butin et le faire accuser d’un meurtre. Pris au piège, pourchassé par la police et le FBI, il décide de reprendre les choses en main et se lance dans une vengeance explosive…

Liam Neeson toujours dans sa zone de confort

Critique : Depuis le succès de la trilogie Taken dans les années 2000-2010, la filmographie de Liam Neeson semble définitivement sur des rails, la star enchaînant les séries B d’action avec la régularité d’un métronome. Il faut dire que l’acteur y est systématiquement à son aise, même si son âge commence à peser un peu plus lourd dans la balance. On le sent moins vivace dans les moments de tension, et ceci malgré le recours à des cascadeurs.

The Good Criminal – titre « français » absurde de Honest Thief, sans doute considéré comme trop dur à prononcer – doit donc être vu à l’aune de ce qu’il est, à savoir un pur produit de consommation courante destiné à divertir le spectateur pendant une heure et demie à partir de recettes éprouvées et maintes fois rabâchées. Ici, il s’agit de suivre les aventures d’un perceur de coffres repenti qui veut se livrer et rendre l’argent par amour pour la femme qu’il vient tout juste de rencontrer (peu convaincante Kate Walsh). Seulement, les agents du FBI qui viennent chercher l’argent (neuf millions de dollars tout de même) l’entourloupent et une traque implacable va pouvoir débuter.

Des acteurs de seconde zone pour un canevas trop classique

Le but du producteur et cinéaste Mark Williams (une seule réalisation au compteur : Last Call avec Gerard Butler) était bien de mêler étroitement une histoire d’amour, de rédemption et d’action. Si la partie romantique peut apparaître comme trop fleur bleue, Liam Neeson parvient à rendre crédible son envie de se ranger des voitures. Face à lui, l’acteur Jai Courtney fait un antagoniste assez détestable. On notera d’ailleurs que pour une fois l’acteur Robert Patrick est plutôt dans le camp du Bien. Parmi eux, on trouve également Jeffrey Donovan, connu pour la série Burn Notice, dont on apprécie le personnage de membre du FBI un peu décalé.

The Good Criminal, photo d'exploitation 1

© 2020 Metropolitan FilmExport. Tous droits réservés.

Tourné à Worcester, dans les environs de Boston, The Good Criminal bénéficie d’un script correctement charpenté et de personnages bien campés, mais manque sans doute un peu de punch. Il aurait sans doute fallu une ou deux scènes d’action supplémentaires pour parvenir à se hisser au rang des bonnes surprises, courantes dans la série B. La faute en revient assurément à Mark Williams qui ne possède pas un grand sens de la réalisation. On a surtout l’impression d’assister à un spectacle destiné à une énième plateforme et non à un divertissement voué à s’épanouir sur un grand écran. Si rien n’est franchement mauvais dans The Good Criminal, rien n’est jamais exceptionnel non plus. Il s’agit d’un pur produit de consommation qui sera aussi vite vu qu’oublié.

Une carrière interrompue en France par la Covid-19

Sorti aux États-Unis en octobre 2020 en pleine pandémie mondiale, le long-métrage n’a cumulé que 14,1 M$ pour un budget deux fois supérieur. En France, le distributeur Metropolitan FilmExport a joué de malchance en le sortant la semaine du 14 octobre 2020, soit deux semaines et demie avant la fermeture des salles pour une durée de six mois. En seulement deux semaines et demi, The Good Criminal a convaincu 211 475 Français à faire le déplacement dans les salles. Sa carrière a donc été brutalement interrompue et le distributeur a préféré sortir rapidement le film en vidéo pour compenser les pertes. A vrai dire, le support convient nettement mieux à ce petit thriller sympathique, mais fort modeste dans ses ambitions de simple DTV.

Critique de Virgile Dumez

Les sorties de la semaine du 14 octobre 2020

Acheter le film en blu-ray

Voir le film en VOD

The Good Criminal, affiche film

© Honest Thief Productions, llc

Trailers & Vidéos

trailers
x
The Good Criminal, affiche film

Bande-annonce de The Good Criminal (VOstf)

Thriller, Action

x