L’appel de la forêt avec Harrison Ford : danger chiens en CGI (2020)

Aventure | 1h37min
Note de la rédaction :
Non Noté/10
Non Noté
Affiche de l'Appel de la forêt (2020)

  • Réalisateur : Chris Sanders
  • Acteurs : Karen Gillan, Omar Sy, Harrison Ford, Bradley Whitford, Dan Stevens
  • Date de sortie: 19 Fév 2020
  • Titre original : The Call of the Wind
  • Nationalité : Américain
  • Scénariste : Michael Green, d'après le roman de Jack London
  • Compositeur : John Powell
  • Distributeur : The Walt Disney Company France
  • Editeur vidéo : Walt Disney France
  • Box-office France / Paris-Périphérie : Inconnu
  • Box-office USA : Inconnu

Production mal-aimée aux USA, L’appel de la forêt est une adaptation du classique de Jack London avec des chiens en images de synthèse et Harrison Ford.

Synopsis : La paisible vie domestique de Buck, un chien au grand cœur, bascule lorsqu’il est brusquement arraché à sa maison en Californie et se retrouve enrôlé comme chien de traîneau dans les étendues sauvages du Yukon canadien pendant la ruée vers l’or des années 1890. Buck va devoir s’adapter et lutter pour survivre, jusqu’à finalement trouver sa véritable place dans le monde en devenant son propre maître…

Le film : C’est le 20 février 2020 que sera lancé à l’échelle mondiale L’appel de la forêt, nouvelle adaptation du classique de Jack London. Le roman d’aventures canin a été publié en 1903 et depuis a été adapté en films d’animation ou en longs métrages traditionnels. L’adaptation la plus célèbre demeurant celle de Ken Annakin, avec Charlton Heston et Michele Mercier, en 1973, on peut citer dès 1923 et le cinéma muet, une première occurrence hollywoodienne.

Cette production Twentieth Century Fox, distribuée par Disney après le rachat de studio mythique, a coûté 125 millions de dollars. Une somme considérable, qui s’explique par la présence de la star humaine Harrison Ford, qui sert de narrateur, mais surtout de par les effets spéciaux numériques qui ont été décriés par les critiques américains. Le Washington Post regrettant le regard sans vie des chiens numériques, en particulier quand ils se tiennent à côté des humains. Le Hollywood Reporter déplore également cette singularité, dans cette adaptation 2020, puisqu’il s’agit du premier chien numérique au pays de Jack London, et cela choque. Les effets spéciaux relevant effectivement de la Motion Capture, car sur des fonds verts, ce sont bien des hommes qui vont jouer ces animaux. En particulier, le chien central au récit, Buck, qui est interprété par un performeur du Cirque du Soleil. La bande-annonce et les photos du film donnent un avant-goût de ce qui plaira aux enfants, mais calmera tout de suite les adultes.

Harrison Ford dans L'Appel de la forêt

© 2019 Twentieth Century Fox France

Ce récit ancré dans la mythologie américaine de la ruée vers l’or permet au moins à Harrison Ford, selon les critiques américains, de faire preuve d’intensité dans son jeu, malgré sa faible présence à l’écran, ce qui serait l’élément le plus appréciable dans le film, au-delà du décor naturel et de la photographie de Janusz Kaminsk.

Bref, les critiques voient surtout un symbole dans cette production Fox distribuée finalement sous l’égide de Disney. Les animaux en CGI sont un peu l’apanage du géant américain. Le réalisateur lui-même est parfait pour la transition de studio. Il s’agit en effet du premier film (semi) live de Chris Sanders dont le nom est associé à Disney et à Dreamworks. Il a réalisé Lilo & Stitch pour Disney en 2002, et pour Dreamworks Dragons et Les Croods.

Les Français apprécieront peut-être la présence clin d’œil d’Omar Sy qui interprète le rôle d’un Canadien. Au vu des chiffres de ses derniers films en France, pas certain que cela fasse accourir les meutes…

Frédéric Mignard

Sorties de la semaine du 19 février 2020

Affiche de l'Appel de la forêt (2020)

© 2019 Twentieth Century Fox France

Trailers & Vidéos

trailers
x
Affiche de l'Appel de la forêt (2020)

Bande-annonce de L'appel de la forêt

Aventure

x