Je vous trouve très beau : la critique du film (2006)

Comédie | 1h37min
Note de la rédaction :
5/10
5
Je vous trouve très beau, affiche

  • Réalisateur : Isabelle Mergault
  • Acteurs : Valérie Bonneton, Michel Blanc, Medeea Marinescu, Eva Darlan, Jean-Philippe Puymartin, Wladimir Yordanoff
  • Date de sortie: 11 Jan 2006
  • Nationalité : Français
  • Titre original : Français
  • Titres alternatifs :
  • Année de production : 2005
  • Scénariste(s) : Isabelle Mergault
  • Directeur de la photographie : Laurent Fleutot
  • Compositeur : Bob Lenox, Alain Wisniak
  • Société(s) de production : Film par Film, Gaumont, France 2 Cinéma
  • Distributeur (1ère sortie) : Gaumont Columbia Tri Star
  • Éditeur(s) vidéo : Gaumont Vidéo
  • Date de sortie vidéo : 5 septembre 2006 (DVD)
  • Box-office France / Paris-périphérie : 3 536 621 / 359 295 entrées (6e annuel)
  • Budget : 5 400 000€
  • Classification : Tous publics
  • Formats : -
  • Festivals et récompenses : César de la Meilleure première œuvre (+ 2 nominations)
  • Illustrateur / Création graphique : -
  • Crédits : Gaumont, Film par Film, France 2 Cinéma
Note des spectateurs :
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Avec Je vous trouve très beau, Isabelle Mergault s’essaie à la réalisation avec une sincérité appréciable, mais cet art relève t-il pour autant de ses talents ? Le doute persiste… 

Synopsis : Aymé Pigrenet vient de perdre sa femme, électrocutée par une trayeuse électrique défectueuse. Il n’est pas submergé par le chagrin, mais anéanti par le travail qu’il va devoir désormais effectuer tout à la ferme.
Très vite, Aymé s’aperçoit qu’il ne peut pas s’en sortir : l’intendance de la maison, le travail au poulailler, les bêtes à s’occuper… Il doit impérativement trouver une autre femme. Mais dans ce village, la chose n’est pas facile.
Aymé décide alors de faire appel à une agence matrimoniale. Contrairement aux autres « clients », il ne recherche pas l’âme soeur mais seulement une femme solide, bien plantée sur ses deux jambes, susceptible de le seconder à la ferme. Comprenant qu’il ne recherche pas l’affectif mais l’utile, la directrice de l’agence propose à aymé de se rendre en Roumanie où là, les filles sont prêtes à tout pour quitter la misère dans laquelle elles vivent.
Et c’est effectivement en Roumanie, qu’Aymé va rencontrer Elena.
Elena lui plaît tout de suite car elle a l’air robuste, en bonne santé et parfaitement capable d’assurer un travail à la ferme. Qu’elle soit jolie ou non l’importe peu. Pourtant elle est jolie.
De son côté, Elena est prête à suivre cet homme qui ne lui plaît pas .
Elle est prête à tout pour que sa fille de six ans ne connaisse pas la vie misérable que sa mère a connue.
Elena est prête à suivre le premier venu…

Je vous trouve très beau, un succès populaire

Critique : Isabelle Mergault est une sacrée bonne femme. Oublions la chroniqueuse de Ruquier et la scénariste à succès de Meilleur espoir féminin, réalisé en 2000 par Jugnot. Mergault est une prêtresse du grand Z français, celui même qui trônait au sommet du box-office dans les années 80, une comique zozoteuse qui a donné de sa personne dans des films comme On n’est pas des anges… elles non plusPour cent briques t’as plus rienVous habitez chez vos parents ? (rôle de bonne mythique), L’arbalète (rôle de prostituée qui est resté au panthéon du bis), P.R.O.F.SClub de rencontres ou Il est génial papy ! … Le bon vieux temps du nanar patenté ! Reine des seconds rôles et des apparitions dans des productions destinées à la France profonde, égérie des routiers à l’instar de Katia Tchenko, Isabelle Mergault persiste dans le genre avec son premier film en tant que réalisatrice.

Un film du terroir un peu lourd

Long métrage du terroir aux dialogues pas piqués des vers, Je vous trouve très beau ne cherche pas à éblouir par l’éclat de sa mise en scène. Mis à part un clair de lune « cinégénique » assez joli, l’absence de réalisation consterne. L’ensemble ressemble comme deux gouttes d’eau au cinéma qui l’a nourrie il y a deux décennies de cela. Malheureusement pour elle, le public a évolué. Ses exigences aussi. Passé la demi-heure d’ouverture résolument comique, l’évolution convenue des personnages vers un sentimentalisme lourdaud déçoit. *

Michel Blanc est impeccable, comme toujours depuis ses débuts, mais face à Medeea Marinescu qui en fait des tonnes, il semble quelque peu dépassé par la situation. A mille lieues de l’univers mature de ses réalisations (Embrassez qui vous voudrez ou Mauvaise passe), il semble interpréter un paysan bourru pour faire plaisir à sa grande copine. Même en tant que comédien, il avait cessé ce genre d’enfantillages depuis des lustres. On aurait aimé qu’Isabelle Mergault ait fait de même.

Après le succès considérable de Je vous trouve très beau, sixième annuel en 2006 au box-office français, Isabelle Mergault a retrouvé le succès comme réalisatrice avec le plus sympathique Enfin veuve. En revanche, l’échec total de Donnant donnant, à la fois critique et publique, a été tellement violent, que la comique a préféré retrouvé le chemin des planches et des plateaux de télévision où on l’adore.

Frédéric Mignard

Les sorties de la semaine du 11 janvier 2006

Je vous trouve très beau, affiche

© 2005 Gaumont

Trailers & Vidéos

trailers
x
Je vous trouve très beau, affiche

Bande-annonce de

Comédie

x