Susan Cabot

Actrice
Chevauchées avec le diable, l'affiche

Personal Info

  • Nationalité : Américaine
  • Date de naissance : 9 juillet 1927 à Boston (Massachusetts, États-Unis)
  • Date de décès : 10 décembre 1986 à Encino (Californie, États-Unis)
  • Crédit visuel : © 1954 Universal International Pictures / Affiche : Bos (affichiste). Tous droits réservés.

Biographie

Note des spectateurs :

Actrice américaine, Susan Cabot (de son vrai nom Harriet Shapiro) est née en 1927 à Boston dans le Massachussetts dans une famille juive originaire de Russie. Elle a toutefois connu une enfance difficile après l’abandon de sa mère par son père et le placement de celle-ci dans un institut. Devenue orpheline, Susan Cabot est trimballée de familles d’accueil en familles d’accueil. Durant cette période difficile, il semblerait que Susan Cabot ait été abusée sexuellement par l’un de ses pères de substitution.

Une fois en âge de travailler, Susan Cabot a commencé à devenir illustratrice de livres pour enfants, tout en se produisant sur scène en tant que chanteuse. C’est là qu’elle est repérée par Henry Hathaway qui lui offre un petit rôle dans son film noir Le carrefour de la mort (1947). Ce sont des débuts modestes mais dans une œuvre de premier plan. Finalement, en 1949, elle s’engage auprès de la Universal qui lui offre surtout des seconds rôles dans des séries B. Ainsi, on la voit dans La femme à abattre (Raoul Walsh, 1951), Au mépris des lois (George Sherman, 1952), Le tueur du Montana (Nathan Juran, 1953) ou encore Chevauchées avec le diable (Jesse Hibbs, 1954). Face à tant de médiocrité, la jeune femme décide de quitter la Universal et passe plusieurs années sans contrat et sans engagement.

Finalement, c’est Roger Corman qui réactive sa carrière en l’engageant pour son Sorority Girl (1957), puis il l’associe à Charles Bronson pour mener à bien Mitraillette Kelly (1958) qui rencontre un très beau succès. Dès lors, Roger Corman offre des rôles importants à son actrice, notamment dans The Wasp Woman (1959).

Pourtant, Susan Cabot fait la rencontre du roi Hussein de Jordanie et interrompt sa carrière. Durant sept ans, elle ne s’occupe que de sa famille et de son fils atteint de nanisme. En 1968, elle débute un second mariage qui ne se passe pas très bien et la suite de sa vie est tout bonnement sordide. L’ancienne starlette sombre progressivement dans la paranoïa au point de faire des stations régulières dans des hôpitaux spécialisés. En 1986, elle est retrouvée sans vie chez elle après avoir été battue à mort. Il semblerait que ce soit son propre fils qui l’ait assassinée. Elle avait 59 ans.

Virgile Dumez

Ils nous ont quittés en 1986

Filmographie :

Actrice (longs-métrages de cinéma uniquement) :

  • 1947 : Le Carrefour de la mort (Kiss of Death) d’Henry Hathaway
  • 1950 : On the Isle of Samoa de William Berke
  • 1951 : La Femme à abattre (The Enforcer) de Raoul Walsh et Bretaigne Windust
  • 1951 : Tomahawk de George Sherman
  • 1951 : Le Voleur de Tanger (The Prince Who Was a Thief) de Rudolph Maté
  • 1951 : Les Frères Barberousse (Flame of Araby) de Charles Lamont
  • 1952 : Au mépris des lois (The Battle at Apache Pass) de George Sherman
  • 1952 : Duel sans merci (The Duel at Silver Creek) de Don Siegel
  • 1952 : Le Fils d’Ali Baba (Son of Ali Baba) de Kurt Neumann
  • 1953 : Le Tueur du Montana (Gunsmoke) de Nathan Juran
  • 1954 : Chevauchée avec le diable (Ride Clear of Diablo) de Jesse Hibbs
  • 1957 : Carnival Rock de Roger Corman
  • 1957 : Sorority Girl de Roger Corman
  • 1957 : The Saga of the Viking Women and Their Voyage to the Waters of the Great Sea Serpent de Roger Corman
  • 1958 : Fort Massacre (Fort Massacre) de Joseph M. Newman
  • 1958 : Mitraillette Kelly (Machine Gun Kelly) de Roger Corman
  • 1958 : La Péniche du bonheur (Houseboat) de Melville Shavelson
  • 1958 : War of the Satellites de Roger Corman
  • 1959 : Surrender – Hell! de John Barnwell
  • 1959 : La Femme guêpe (The Wasp Woman) de Roger Corman et Jack Hill
x