Note des spectateurs :

Premier jour France : Donjons & Dragons carbonise la première place, sans réchauffer le box-office national. 

Avec 50 000 entrées France pour son premier jour dans 570 cinémas, le blockbuster Donjons & Dragons : l’honneur des voleurs trouve sa place à un niveau convenable au vu d’un casting pas toujours passionnant. Les bonnes critiques de L’honneur des voleurs, pourtant un échec aux USA, semble lui réussir dans l’Hexagone, avec 80 189 entrées si l’on compte les 33 000 tickets vendus lors des avant-premières. On notera un score parisien moyen 8 882) qui confirme le peu d’engouement de la capitale à ce niveau pour une oeuvre d’une telle envergure commerciale.

Paris 14h : les chiffres du 12 avril 2023

En deuxième place du classement, 10 jours encore sans maman essaie de rameuter les fans du premier volet. 33 167 entrées mercredi 12 avril, dans 571 cinémas, auxquelles on ajoutera 17 669 spectateurs qui l’ont découvert en avant-première. Ce cumul de 50 836 spectateurs le positionne à mi-chemin des 100 427 du volet original. On notera l’écart entre Paris, réfractaire, et la province. 10 jours encore sans maman est en mode bide total sur la capitale (2 976 sur 54 copies).

En troisième place, le manga événement Suzume réussit à séduire 22 083 spectateurs sur la journée de mercredi dans 384 cinémas, et double son score avec les avant-premières. A titre de comparaison, les précédents longs métrages de Makoto Shinkai, Your Name en 2016 et Les enfants du temps en 2020, avaient respectivement accaparé les passions de 15 857 et 17 497 spectateurs, mais ils étaient présents dans des combinaisons moindres (100 et 188 écrans).

Donjons et Dragons, l'honneur des voleurs, affiche du film

2022 © Paramount Pictures, Hasbro

 Les complices de Cécile Rouaud trouve 9 087 réfractaires à l’humour de Dubosc. On ajoutera 3 019 impatients qui se sont précipités en avant-première. Au vu des 247 cinémas et d’une moyenne de 37 spectateurs par écran, ce résultat est faible.

André Téchiné cherche encore à trouver Les âmes soeurs avec son public, mais le duo Benjamin Voisin et Noémie Merlant lui vaut un démarrage très bas, encore plus bas que celui de Nos années folles et Impardonnables, soit 5 215 nostalgiques de sa maestria pour la seule journée de mercredi, 1 036 en avant-première… Ses 6 251 spectateurs le renvoient à une méconnaissance du jeune public à l’égard de son oeuvre longue de cinq décennies.

Les films pour enfants – Les aventures de Ricky et La course aux œufs -, essaient de profiter de l’actualité des vacances de Pâques sur une zone (8 908 et 6 658 entrées avec avant-premières). Ils sont présents en matinée sur 402 et 301 salles, pour une moyenne identique de 22 spectateurs par salle.

Les autres nouveautés connaissent des parcours variés. Ci-joint les scores avec avant-premières : Une histoire d’amour d’Alexis Michalik (10 509 / 197 écrans), The Quiet Girl (8 043 / 62), Dancing Pina (5 085 / 74), Alma Viva (4 913 / 40), Brighton 4th (807 / 37)…

La déception du jour est Le prix du passage. Le film de deux millions d’euros confirme le désintérêt du public pour sa thématique (une mère célibataire/un migrant irakien…). Le prix du passage de Thierry Bisnisti avec Adam Bessa et Alice Isaaz a trouvé 1 623 passeurs dans 65 cinémas. Ces deux acteurs méritaient mieux

Frédéric Mignard

https://www.youtube.com/watch?v=V0R3ghuplsM

 

Premier jour France : Donjons & Dragons carbonise le box-office, mais…

(sorties du mercredi 12 avril 2023)