Note des spectateurs :

Paris 14h : Dune est un triomphe à la hauteur du monument cinématographique.

33 écrans diffusent sur Paris intra-muros le nouveau Denis Villeneuve, Dune. Véritable triomphe du cinéma pour écran large, la nouvelle adaptation du roman de Frank Herbert fait une entrée triomphale sur Paris, avec 4 465 spectateurs, soit la meilleure première séance annuelle, avec une moyenne de 135 spectateurs par salle.

En deuxième position, L’origine du monde, premier long de Laurent Laffite, labellisé Cannes 2020, fait un score presque acceptable (950 spectateurs dans 24 cinémas, pour une moyenne de 40).

Les autres nouveautés ne suscitent guère d’enthousiasme à cette heure : Les amours d’Anaïs de Charline Bourgeois-Tacquet s’offusque de ses 451 spectateurs dans 16 cinémas.

La proie d'une ombre (The Night House), affiche française

© 2021 20th Century Studios All Rights Reserved

Le cannois Le genou d’Ahed est un des films art et essai. On sait ceux-ci en difficulté depuis la crise de la Covid-19. Le démarrage n’est pas évident, avec 219 curieux dans 8 cinémas. Le bouche-à-oreille devrait être bon.

Blue Bayou de Justin Chon a du mal à exister (149 spectateurs dans 7 cinémas). La comédie avec Gérard Jugnot Pourris gâtés est un bide absolu (144 entrées dans 9 cinémas, moyenne de 16). Le film d’épouvante La proie d’une ombre passe inaperçu (117 entrées dans 9 salles).

Véritable désastre pour Summertime, et Metropolitan FilmExport, avec seulement 55 spectateurs dans 6 salles soit une moyenne de 9 spectateurs par écran.

Pire moyenne de la journée pour une nouveauté, Christo : marcher sur l’eau n’a glané que 6 spectateurs dans 3 cinémas, soit une moyenne de 3 clients par site. C’est trop peu au vu de l’actualité autour de l’artiste dont le projet de recouvrir de son art l’Arc de Triomphe a été réalisé cette semaine de façon posthume par sa fondation.

Frédéric Mignard

Sorties de la semaine du 15 septembre 2021

Pourris gâtés affiche

Le Cercle Noir pour The Alamo – Photo Arnaud Borrel