Note des spectateurs :
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Sorties du mercredi 22 octobre 2020. Poly galope en tête pour son premier jour France et vole la vedette au duo Dupontel/Efira…

On attendait Albert Dupontel en tête du box-office français, mais finalement, la première journée France s’est tournée une fois de plus vers le cinéma de Nicolas Vanier. En comptant les avant-premières (59 348 tickets), les enfants ont été nombreux à être tentés par ce bol d’air, à savoir pas moins de 128 487. Evidemment, Poly n’a pas vraiment été concerné par le couvre-feu du mercredi soir.

En l’absence de productions américaines d’importance, les Français profitent pour occuper la scène et Adieu les cons, sur 632 copies, met tout le monde d’accord. Le film a généré 111 586 entrées, malgré le couvre-feu, ouvrant des perspectives intéressantes pour Gaumont qui a accompagné l’œuvre jusqu’au bout.

Un démarrage moindre attendait Petit vampire qui manque un peu de mordant (37 222 entrées sur 424 copies, dont 13 505 en AVP). Le réalisateur Joann Sfar n’a cessé de voir sa carrière décliner au cinéma depuis le biopic sur Gainsbourg. Mais au moins, ce Petit vampire lui permettra d’aller bien au-delà des 86 000 spectateurs de son thriller solaire, La dame dans l’auto avec des lunettes et un fusil. Cela ne sera pas difficile.

ARP Sélection a eu raison de sortir Peninsula cette semaine, malgré le couvre feu. Le film offre une diversité bienvenue dans un panorama souvent occupé par des films de comédie ou pour garnements. Visant les ados et les amateurs de cinéma de genre, et plus particulièrement de genre asiatique, Peninsula (Busan 2) décroche 25 798 aficionados de productions nerveuses et efficaces. L’absence de séance en soirée dans les métropoles lui a été préjudiciable.

Le quintet de tête s’achève sur Miss que Warner a avancé d’une semaine. Le nouveau film de Ruben Alves (La cage dorée) se positionne dans sa thématique du genre entre Ma vie en rose d’Alain Berliner (1997) et le plus récent Girl de Lukas Dhont. Son ouverture à 14 367 entrées, dont  5 216 entrées, reste un peu mitigée. Le film arbore un circuit de 290 copies.

Frédéric Mignard

Adieu les cons, affiche du film d'Albert Dupontel

Illustration & design : Couramiaud/Laurent Lufroy

Poly galope en tête pour son premier jour France