Note des lecteurs

Des entrées en berne

Nette baisse des entrées cette semaine, en l’absence de jour férié, de vacances, et d’une météo capricieuse. Les étudiants et lycéens bossent leurs examens et Cannes bat son plein. Sans sortie tonitruante, forcément c’est la dégringolade. Néanmoins, on ne perd pas le sourire.

La production EuropaCorp reprend du poil de la bête avec une belle première place en… troisième semaine. 357 000 spectateurs pour Nous finirons ensemble qui se situe au-delà des 2 300 000 petits mouchoirs.

Derrière cette production française, Pokémon Détective Pikachu dépasse le million en 15 jours, et, avec 479  salles, amuse encore 352 000 nostalgiques des années Pokemon.

Cannes confronte ses challengers : Jarmusch contre Almodovar

Si Avengers Endgame rivalise de courage en 4e semaine, avec 338 000 entrées (total de 6 339 000), on note la percée de Douleur et gloire de Pedro Almodovar, représentant cannois dans nos salles qui grille la vedette à The Dead don’t die de Jarmusch. Le favori pour la Palme d’or engrange 237 000 tickets contre 186 000 pour les zombies loufoques de la bande de Jarmusch. Le bouche-à-oreille devrait permettre à Douleur et gloire de durer. Mieux, la Palme qui lui est quasi promise devrait en faire un succès sur du long terme.

Les crevettes pailletées ne sera pas le nouveau Pédale douce

Pas de bouche à oreille très favorable pour Les crevettes pailletées qui ne dégringole pas, mais ne se stabilise pas non plus. 400 000 entrées en 15 jours, dont 142 000 spectateurs pour sa deuxième semaine. Cela reste du moins à des années-lumière de l’échec de Hellboy qui est au bout du rouleau lors de sa deuxième semaine d’exploitation (58 000 entrées cette huitaine, total de 210 000).

Jean Reno floppeur de la semaine

Quelques entrées peu convaincantes à souligner, en 6e et 7e place : Séduis-moi si tu peux n’a conquis que 122 000 spectatrices. Jean Reno s’écrase dans l’anonymat avec Cold blood legacy, floppeur à 77 000 balles perdues dans 216 cinémas.

Copyrights : Paramount Pictures

Tanguy 2, millionnaire poussif

Quelques repères franchis :  After – Chapitre 1 affirme 1 200 000 spectateurs à son compteur. Royal Corgi a animé 800 000 imaginaires, Gloria Bell a enflammé 100 000 quadra et quinqua, enfin Tanguy, le retour, encore présent dans 276 cinémas, a consterné au final le million de spectateurs. Forcément pas terrible par rapport aux 4 310 000 spectateurs rassemblés en 2001 par le premier film. C’est même moins qu’Agathe Cléry, nanar affligeant avec Valérie Lemercier, qui avait pourtant déçu en son temps, 2008.

Les articles de Frédéric Mignard

Les Crevettes Pailletées s'affiche pour un succès au box-office
Extrait de l’affiche Les Crevettes Pailletées, distribuée par Universal Pictures France