Simetierre – la critique (2019)

Horreur | 1h41min
Note de la rédaction :
4/10
4
Affiche du remake de Simetierre (2019)

  • Réalisateur : Dennis Widmyer Kevin Kölsch
  • Acteurs : Jason Clarke, Amy Seimetz, John Lithgow, Jeté Laurence
  • Date de sortie: 04 Avr 2019
  • Nationalité : Américain
  • D'après le roman de : Stephen King
  • Musique : Christopher Young
  • Distributeur : Paramount Pictures France
  • Classification : Interdit aux moins de 12 ans
  • Editeur vidéo : Paramount Home Media Distribution
  • Date de sortie vidéo : 21 août 2019
  • Box-office France / Paris : 850 945 entrées / 192 455 entrées
  • Box-office USA : 54 724 696 $
Note des spectateurs :
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Entre fidélité servile vis-à-vis de l’original dans la première heure, puis trahison manifeste dans la dernière demi-heure, Simetierre 2019, remake de l’œuvre la plus emblématique de Stephen King, ne sait pas quoi choisir et se vautre finalement dans la médiocrité. On oublie.

Synopsis : Le docteur Louis Creed, sa femme Rachel et leurs deux jeunes enfants quittent Boston pour s’installer dans une région rurale du Maine. Près de sa maison, le docteur découvre un mystérieux cimetière caché au fond des bois. Peu après, une tragédie s’abat sur lui. Creed sollicite alors l’aide d’un étrange voisin, Jud Crandall. Sans le savoir, il vient de déclencher une série d’événements tragiques qui vont donner naissance à de redoutables forces maléfiques.

La critique : En 1983, Stephen King fait paraître l’un de ses livres les plus sombres et les plus macabres de sa carrière, à savoir Simetierre où l’auteur aborde la question de la mort sous l’angle le plus effrayant possible. Il y injecte alors toutes ses peurs les plus profondes, notamment celle de la disparition de ses proches. Pour cela, il s’inspire de son propre vécu puisqu’il habitait alors non loin d’un cimetière d’animaux bordé par une route particulièrement dangereuse. Autant d’éléments qui jouent un rôle prépondérant dans ce roman à la place particulière au sein de son œuvre horrifique. En 1989, Mary Lambert parvient à en tirer une œuvre cinématographique exceptionnelle, exhalant un puissant parfum de mort putride. Si le film n’est pas exempt de quelques défauts mineurs, il fait assurément partie des meilleures adaptations cinéma d’un auteur alors régulièrement porté à l’écran. Depuis le succès planétaire de Ça (2017), Stephen King est à nouveau à la mode et il n’en fallait pas plus pour que les producteurs réactivent le projet maintes fois repoussé de livrer un remake du film de 1989, ou plutôt une nouvelle version du bouquin.

Photo de Simetierre (2019) Crédit Paramount Pictures

Le projet a finalement échoué dans les mains du duo Kevin Kölsch et Dennis Widmyer qui se sont fait remarquer par Starry Eyes (présenté au PIFFF en 2014, puis resté inédit chez nous). Les deux compères ont souhaité revenir à des éléments présents dans le livre, mais pas dans la première version filmée, tout en modifiant de nombreux éléments de l’intrigue, notamment dans la deuxième partie.

Débutant par une longue mise en place (environ une heure), la cuvée 2019 semble tout d’abord d’une parfaite fidélité par rapport au film de 1989. On assiste ainsi à l’arrivée de la petite famille dans cette maison isolée environnée d’une forêt inquiétante et bordée par une route où des camions déboulent à toute vitesse. L’ambiance est quelque peu inquiétante et permet donc de s’immerger de manière convaincante dans cette histoire qui prend peu à peu un tour plus macabre. Les acteurs, corrects mais sans faire d’éclat, s’en sortent plutôt bien, même s’ils manquent de personnalité dans leur caractérisation. Celui qui s’en tire le mieux étant indéniablement John Lithgow dont la carrure en impose en vieux voisin à l’origine du drame. Toutefois, on peut regretter que la sous-intrigue de la sœur malade soit expédiée en seulement quelques scènes, assez peu convaincantes. Si le chat choisi est très beau, il ne possède pas l’aura maléfique qui se dégageait de son prédécesseur de 1989, ce qui, là aussi, gâche quelques scènes d’angoisse.

Simetierre 2019: un remake qui frise le ridicule

Mais le pire intervient au bout d’une heure, lorsque les réalisateurs décident de modifier certains éléments de l’intrigue afin de surprendre le spectateur. Cela commence par une modification radicale, celle de l’identité de la première victime humaine. En modifiant cet élément, les cinéastes ont opté pour la facilité et surtout pour une humanisation plus importante des revenants. Les compères s’amusent également avec les attentes du spectateur connaissant par cœur le premier film et font exprès d’en prendre le contre-pied. Cela débouche sur une dernière demi-heure qui sacrifie l’ambiance et la crédibilité de l’intrigue au profit d’une efficacité toute relative. Dès lors, ils tombent dans tous les pièges tendus par le genre horrifique en faisant surjouer les revenants, en montant d’un cran la violence physique et en optant pour un ton plus détaché et ironique. Alors que le livre est d’une noirceur absolue, voilà que cette nouvelle version succombe donc à une forme d’ironie latente s’exprimant jusque dans le dernier plan. Là où la version de Mary Lambert se refermait sur une scène au romantisme macabre, cet opus se termine par un point de suspension à la limite du ridicule.

Si l’on ajoute à cela une musique peu enthousiasmante de Christopher Young (qui se livre ici à du design sonore) et une réalisation sympathique, mais pas extraordinaire non plus, on ne peut qu’être déçu par ce remake dont l’utilité autre que commerciale pose légitimement question. Les jeunes générations y trouveront peut-être leur compte, mais les vieux routiers du genre resteront sur leur faim.

Acheter le film

Les sorties de la semaine du 10 avril 2019

 

Simetierre (Paramount Pictures) – affiche du remake 2019µ

Critique de Virgile Dumez

Bilan de l'année 2019, panorama complet (premier semestre)

Design Frédéric Mignard

Acheter Simetierre 2019 

Le DVD/Blu-ray

Compléments annoncés :

7 Scènes coupées :
Fin alternative
Featurettes :

  • Terreurs nocturnes
  •  L’histoire de Timmy Baterman
  •  Après l’assommoir
Simetierre blu-ray

Copyright 2019 Paramount Pictures

Trailers & Vidéos

trailers
x
Affiche du remake de Simetierre (2019)

Simetierre (2019) - bande annonce

Horreur

x