Le corniaud : la critique du film (1965)

Comédie | 1h51min
Note de la rédaction :
8/10
8
Le corniaud, l'affiche de 1965

  • Réalisateur : Gérard Oury
  • Acteurs : Louis de Funès, Bourvil, Beba Loncar, Venantino Venantini, Henri Génès
  • Date de sortie: 24 Mar 1965
  • Nationalité : Français, Italien, Espagnol
  • Scénario : Gérard Oury, Marcel Jullian
  • Directeur de la photographie : Henri Decaë
  • Musique : Georges Delerue
  • Distributeur : Valoria Films
  • Editeur vidéo : Lumières (VHS), Cinéthèque (VHS), StudioCanal
  • Sortie vidéo (blu-ray) : 6 octobre 2015
  • Budget : 900 000 euros
  • Box-office France / Paris-périphérie : 11 739 783 entrées / 2 743 707 entrées
  • Crédits affiche : © 1965 Studio Canal Image - Explorer Films / Affiche : René Ferracci © ADAGP Paris, 2019. Tous droits réservés.
Note des spectateurs :

Triomphe absolu au box-office français, Le corniaud ne se démode pas et demeure l’une des meilleures comédies hexagonales grâce à la puissance comique du duo Bourvil / de Funès.

Synopsis : Saroyan, un trafiquant, utilise un honnête commerçant, répondant au nom d’Antoine Maréchal, pour emmener de Naples à Bordeaux une Cadillac remplie d’héroïne, d’or et de diamants.

Le film de la révélation pour Gérard Oury et de la starification pour de Funès

Critique : Lorsque le tournage du Corniaud débute durant l’été 1964, rien ne prépare l’équipe du film au retentissement qu’aura le long-métrage. Effectivement, Gérard Oury n’a pas encore réalisé de grosse comédie et son seul succès commercial a pour nom Le crime ne paie pas (1962). Si Bourvil est déjà une star comique de premier plan, on ne peut pas en dire autant de Louis de Funès puisque Le gendarme de Saint-Tropez ne sort qu’au mois de septembre 1964, en plein tournage du Corniaud.

Le corniaud, affiche de la reprise de 2016

© 1965 Studio Canal Image – Explorer Films / Affiche : The Alamo (agence). Tous droits réservés.

D’ailleurs, ce changement de statut de Louis de Funès a créé des troubles notoires puisque le comique, devenu entre-temps star du box-office, réclame sans cesse à Oury des séquences supplémentaires afin d’obtenir un temps à l’écran équivalent à celui de Bourvil. Voilà comment ont été improvisées certaines séquences devenues culte comme par exemple celle de la douche (de Funès compare son torse à celui d’un culturiste : hilarant). Loin d’être une partie de plaisir, le tournage pâtit également d’un climat exécrable en Italie, ce qui contraint le producteur Robert Dorfmann à rallonger un budget déjà assez élevé.

Un triomphe absolu au box-office français et européen

Rien ne préparait donc l’équipe du film au triomphe obtenu par le long-métrage dès sa sortie. Explosant tous les pronostics, Le corniaud reste à la première place du box-office français durant sept semaines consécutives, se payant même le luxe de gagner encore des entrées à chaque nouvelle semaine. Le résultat final est tout bonnement inespéré avec 11 739 783 entrées sur toute la France.

Il faut ajouter à cela d’excellents résultats dans la plupart des pays européens pour faire de cette comédie un succès phénoménal. Dès lors, Gérard Oury fait partie des champions du box-office et Bourvil confirme sa popularité. Mais le grand gagnant est assurément Louis de Funès qui passe du jour au lendemain du statut de vedette à celui de méga-star du rire.

Un enchaînement ininterrompu de scènes culte

Il faut dire que Le Corniaud s’impose comme l’une des meilleures comédies françaises des années 60 avec… La grande vadrouille. L’opposition entre Bourvil, imbécile heureux qui respire la bonté et la gentillesse, et Louis de Funès, odieux trafiquant qui n’hésite pas à exploiter son prochain pour arriver à ses fins, fait tout bonnement merveille. Totalement complémentaires, les deux comédiens se renvoient la balle avec une jubilation de chaque instant.

Le scénario, plutôt astucieux, permet de multiplier les gags en tous genres : quiproquos, grimaces, jeux de mots et même hommage au burlesque se télescopent dans une formidable machine à rires. Réalisé avec un sens du timing irréprochable, le long-métrage de Gérard Oury demeure un modèle qui a rarement été égalé et qui continuera à faire rire les générations qui le découvriront les yeux ébahis.

Acheter le film en blu-ray

Critique du film :  Virgile Dumez

Les sorties de la semaine du 24 mars 1965

Le corniaud, l'affiche de 1965

© 1965 Studio Canal Image – Explorer Films / Affiche : René Ferracci © ADAGP Paris, 2019. Tous droits réservés.

Trailers & Vidéos

trailers
x
Le corniaud, l'affiche de 1965

Bande-annonce de Le corniaud

Comédie

A voir aussi

x