Louis de Funès

Acteur, Scénariste, Réalisateur
Affiche d'Oscar d'Edouard Molinaro

Personal Info

  • Nationalité : Français
  • Date de naissance : 31 juillet 1914 à Courbevoie (France)
  • Date de décès : 27 janvier 1983 à Nantes (France)

Biographie

Note des spectateurs :
[Total : 1   Moyenne : 5/5]

Acteur, scénariste et réalisateur français, Louis de Funès peut être considéré comme la plus grande star comique française du 20ème siècle. Il naît au sein d’une famille ruinée de la noblesse espagnole. Il mène une enfance agitée et pratique de nombreux petits boulots avant de se lancer dans la carrière de comédien en 1942. Parallèlement, il devient pianiste de bar pour pouvoir payer ses cours de comédie.

Une ascension longue et fastidieuse

Grâce à Daniel Gélin, il obtient son premier emploi au cinéma dans La tentation de Barbizon (Stelli, 1946). A partir de cette époque, Louis de Funès va enchaîner les tous petits rôles durant un nombre conséquent d’années. Il peut en  incarner une quinzaine par an, tant ses apparitions sont furtives.

En 1952, il rejoint la troupe des Branquignols qui lui permettent d’avoir un rôle plus conséquent dans Ah ! les belles bacchantes (Loubignac, 1953). Malgré des seconds rôles face à Fernandel et Bourvil, sa carrière ne décolle toujours pas. En 1956, il interprète un second rôle devenu culte dans La traversée de Paris (Autant-Lara, 1956), mais cela n’enclenche pas pour autant une reconnaissance de la part du public.

L’année magique : 1964

Le début du triomphe démarre au théâtre où il fait une prestation très remarquée dans Oscar à partir de 1959. La pièce est un énorme succès et révèle un comédien survolté et doué pour le burlesque. A partir de Pouic-Pouic (Girault, 1963), l’acteur va progressivement gagner ses galons de star. Il enchaîne alors Faites sauter la banque (Girault, 1964), Le gendarme de Saint-Tropez (Girault, 1964), Fantômas (Hunebelle, 1964) et Le corniaud (Oury, 1965) et devient en l’espace de trois films la star comique la plus populaire du moment.

Dès lors son triomphe, aussi bien en France qu’à l’étranger, ne se démentira plus. Il donne suite aux aventures du Gendarme avec énormément de succès, dépasse la popularité de Jean Marais sur la saga Fantômas. De Funès devient incontournable à partir de 1966 avec le triomphe fou de La grande vadrouille (Oury, 1966) et ses 17 millions d’entrées.

Une avalanche de triomphes

Louis de Funès continue à tourner des films comiques majeurs parmi lesquels on aime particulièrement Oscar (Molinaro, 1967), Le petit baigneur (Dhéry, 1967), Hibernatus (Molinaro, 1969), La folie des grandeurs (Oury, 1971) et Les aventures de Rabbi Jacob (Oury, 1973).

Il fait alors une grave attaque cardiaque et reste éloigné des plateaux durant trois ans pour éviter tout surmenage. Il revient en 1976 avec l’excellent L’aile ou la cuisse (Zidi) où il apparaît amaigri et affaibli. Il tourne encore dans La zizanie (Zidi, 1978), deux Gendarmes déplorables et réalise un rêve, celui de tourner L’avare (1980) qu’il coréalise avec Jean Girault.

Il succombe malheureusement en janvier 1983 des suites d’un énième infarctus.

Louis de Funès avait obtenu un César d’honneur en 1980, qui lui avait été remis par Jerry Lewis.

Virgile Dumez

Trailers & Videos

trailers
x
Affiche d'Oscar d'Edouard Molinaro

Bande-annonce de La zizanie

Acteur, Scénariste, Réalisateur

Bande-annonce de La folie des grandeurs

Bande-annonce de Les aventures de Rabbi Jacob

Bande-annonce de Le corniaud

Bande-annonce de La grande vadrouille

Bande-annonce de Le gendarme de Saint-Tropez

Bande-annonce de Le gendarme et les gendarmettes

x