Jane par Charlotte : la critique du film (2022)

Documentaire | 1h30min
Note de la rédaction :
8/10
8
Jane par Charlotte, affiche du documentaire de Charlotte Gainsbourg sur Jane Birkin

  • Réalisateur : Charlotte Gainsbourg
  • Acteurs : Jane Birkin, Charlotte Gainsbourg, Jo Attal
  • Date de sortie: 12 Jan 2022
  • Année de production : 2021
  • Nationalité : Français
  • Titre original : Jane par Charlotte
  • Titres alternatifs : Jane By Charlotte (International)
  • Scénariste : Charlotte Gainsbourg
  • Directeur de la photographie : Adrien Bertolle
  • Monteurs : Tianès Montasser,| Anne Person
  • Compositeur : -
  • Producteurs : Mathieu Ageron, Maxime Delauney, Charlotte Gainsbourg, Romain Rousseau
  • Sociétés de production : Nolita, Deadly Valentine
  • Distributeur : Jour2Fête
  • Distributeur reprise :
  • Date de sortie reprise :
  • Editeur vidéo :
  • Date de sortie vidéo :
  • Box-office France / Paris-Périphérie :
  • Box-office nord américain / monde :
  • Budget :
  • Rentabilité :
  • Classification : Tous publics
  • Formats : 2.00 : 1 / Couleur
  • Festivals et récompenses : Festival de Cannes – Cannes Première – Sélection Officielle 2021, Sélection Festival de Deauville (2021), Film francophone d’Angoulême (2021), San Sebastián International Film Festival (2021), Stockholm Film Festival (2021), New York Film Festival (2021), Torino Film Festival (2021)
  • Illustrateur / Création graphique : © Benjamin Seznec / Troïka. Tous droits réservés / All rights reserved
  • Crédits : © 2021 Nolita Cinéma, Deadly Valentine Publishing. Tous droits réservés / All rights reserved
Note des spectateurs :

Jane par Charlotte dévoile des confidences mère/fille dont la pudeur et l’universalité font toute la beauté.

Synopsis : Charlotte Gainsbourg a commencé à filmer sa mère, Jane Birkin, pour la regarder comme elle ne l’avait jamais fait. La pudeur de l’une face à l’autre n’avait jamais permis un tel rapprochement. Mais par l’entremise de la caméra, la glace se brise pour faire émerger un échange inédit, sur plusieurs années, qui efface peu à peu les deux artistes et les met à nu dans une conversation intime inédite et universelle pour laisser apparaître une mère face à une fille.

Critique : Les premières images d’un concert donné par Jane Birkin à Tokyo laissent penser que ce documentaire est consacré à sa carrière. Quelques minutes plus tard, les plans qui réunissent Jane la chanteuse et Charlotte la comédienne, respectivement mère et fille à l’état civil, dans le salon zen et cossu d’un hôtel nippon, ne laissent plus de doute sur la teneur de ce qui nous attend. D’emblée, Charlotte interroge sa mère sur cette sensation, qui la poursuit toujours, de n’avoir pas été traitée de la même manière que ses sœurs Kate Barry et Lou Doillon, doublée d’une point de regret de n’avoir jamais su trouver sa place auprès d’elle. Un échange direct, presque brutal qui va les autoriser à dérouler l’écheveau de non-dits, de pudeur inavouée, sous l’œil de la caméra et le regard du spectateur. Evidemment, le risque du voyeurisme les guette. Pourtant, faisant momentanément abstraction de leur célébrité pour ne laisser filtrer que des réflexions universelles sur la maternité, l’éducation, le vieillissement, les hommes de leur vie, elles passionnent instantanément toutes les femmes qui ne manqueront pas de se reconnaître dans leurs propos.

 

Dans cette grande maison de Bretagne, la véranda encombrée de toutes sortes d’objets hétéroclites ou même cassés dont la chanteuse avoue ne pas parvenir à se séparer, donne sur une belle plage conférant à l’endroit une infinie sérénité. C’est là que se retrouvent le plus souvent ces trois générations de femmes : Jane, Charlotte et la benjamine, Jo âgée de dix ans pour explorer encore et toujours les liens mère/fille mais aussi les liens grand-mère/petite-fille. Car Mamie Jane n’a honte ni de son statut de grand-mère, ni des affres du temps qui ont flétri la beauté de sa jeunesse. Avec une lucidité bouleversante et un humour bien aiguisé, elle en accepte les conséquences, préférant l’être au paraître. Une sacrée belle leçon de courage et de sagesse bien peu courante de la part d’une personnalité publique.

Jane par Charlotte, photo du documentaire de Charlotte Gainsbourg sur Jane Birkin

© 2021 Nolita Cinéma, Deadly Valentine Publishing. Tous droits réservés / All rights reserved

Entre une préparation de repas, une séance de jardinage, une visite chez un éleveur de chiens se poursuit le dialogue au cours duquel on retrouve la sincérité et la fantaisie qui ont fait de Jane Birkin ce personnage attachant, sans oublier ce phrasé particulier dont la plus anglaise de nos chanteuses françaises ne s’est jamais départi. Les heures les plus sombres ne sont pas occultées : le suicide de Kate, les problèmes de santé et puis en arrière-plan, l’ombre éternelle de ce Serge, dont elles pleurent encore la disparition. Le retour dans cette maison de la rue Verneuil gardée intacte, où Gainsbourg vécut de 1969 au 2 mars 1991, jour de sa mort, et où Charlotte passa son enfance constitue l’un des moments les plus poignants tant la communion entre les deux femmes est palpable.

 

Si ces souvenirs harmonieusement exhumés devraient guider Charlotte dans sa recherche de placement au sein de l’échiquier familial, ils dressent avant tout le portrait intime d’une femme qui n’a rien perdu de sa fantaisie et de sa fraîcheur d’esprit malgré les épreuves de la vie. Ne cherchant aucunement à atteindre une quelconque forme de sensationnalisme, l’apprentie cinéaste opte pour une réalisation classique d’où se dégage une infinie tendresse.

Un long plan-séquence qui entremêle la voix de Charlotte, le bruit des vagues et la musique dit tout à la fois la crainte de l’inéluctable départ et la joie de s’être enfin livré et clôture avec délicatesse cet hymne à l’amour maternel certes personnel qui touchera néanmoins au cœur toutes les mères et toutes les filles.

Claudine Levanneur

Sorties de la semaine du 12 janvier 2022

Jane par Charlotte, affiche du documentaire de Charlotte Gainsbourg sur Jane Birkin

Design © Benjamin Seznec / Troïka. © 2021 Nolita Cinéma, Deadly Valentine Publishing. Tous droits réservés / All rights reserved

Trailers & Vidéos

trailers
x
Jane par Charlotte, affiche du documentaire de Charlotte Gainsbourg sur Jane Birkin

Bande-annonce de Jane par Charlotte

Documentaire

x