Démineurs : la critique du film (2009)

Guerre, Histoire | 2h04min
Note de la rédaction :
6.5/10
6.5
Démineurs, affiche du film de Kathryn Bigelow

  • Réalisateur : Kathryn Bigelow
  • Acteurs : Jeremy Renner, Anthony Mackie, Evangeline Lilly, Guy Pearce, David Morse, Ralph Fiennes, Brian Geraghty
  • Date de sortie: 23 Sep 2009
  • Nationalité : Américain
  • Titre original : The Hurt Locker
  • Titres alternatifs :
  • Année de production : 2008
  • Scénariste(s) : Mark Boal
  • Directeur de la photographie : Barry Ackroyd
  • Compositeur : Buck Sanders, Marco Beltrami
  • Société(s) de production : First Light Production, Kingsgate Films
  • Distributeur (1ère sortie) : SND
  • Distributeur (reprise) : SND
  • Date de reprise : 10 mars 2010
  • Éditeur(s) vidéo : M6 Vidéo
  • Date de sortie vidéo : 24 février 2010
  • Box-office France / Paris-périphérie : 214 055 / 115 077 entrées
  • Box-office nord-américain 17 017 811$
  • Budget : 15 000 000$
  • Classification : Tous publics avec avertissement : "Certaines scènes de ce film ne sont pas susceptibles de convenir à un public sensible."
  • Formats : 1.85 : 1 / Couleurs / Son : Dolby SR - SRD
  • Festivals et récompenses : 6 Oscars (Meilleur film, Meilleur réalisateur, Meilleur scénario original, Meilleur son, Meilleur montage, Meilleur montage sonore), 6 BAFTA (dont meilleur film, meilleur réalisateur), Sélection officielle Venise 2008
  • Illustrateur / Création graphique : Jeff Studios
  • Crédits : Démineurs : © 2009 Voltage Pictures, tous droits réservés. Affiche Copyrights 2009 SND, tous droits réservés. Conception graphique : JEFF Maunoury
Note des spectateurs :
[Total : 2   Moyenne : 4/5]

Film de guerre classique, Démineurs évoque avec efficacité le difficile métier des démineurs. L’excellence de la réalisation compense le manque de point de vue.

Synopsis : Bagdad. Le lieutenant James est à la tête de la meilleure unité de déminage de l’US Army. Leur mission : désamorcer des bombes dans des quartiers civils ou des théâtres de guerre, au péril de leur vie, alors que la situation locale est encore… explosive.

 

Critique : Toujours aussi intéressée par des thématiques purement masculines, la cinéaste Kathryn Bigelow revient sur le devant de la scène après la déception que fut K19, film de sous-marin patriotique avec Harrison Ford. Vu le sujet et le contexte politique de ce Démineurs, on pouvait légitimement craindre certaines dérives nationalistes de la part des exécutifs hollywoodiens. Maligne, Kathryn Bigelow évite en réalité tout parti pris politique qui risquerait de lui aliéner une grande partie du public international. Sans aucun commentaire direct sur la présence des troupes américaines en Irak, la réalisatrice se focalise essentiellement sur le vécu des soldats volontaires pour les délicates missions de déminage. Avec un savoir-faire diabolique, elle trousse un divertissement solide, où chaque séquence de sorties en terrain miné se transforme en un formidable suspense psychologique.

Démineurs, le film inattendu qui relança la carrière de Kathryn Bigelow

Sans cesse sur la corde raide, ces soldats qui risquent leur vie à chaque sortie deviennent de véritables machines insensibles, dans l’unique but de sauver un maximum d’existences humaines. Grisés par ce train de vie à forte dose d’adrénaline, ils perdent peu à peu tout contact avec la réalité et semblent évoluer comme dans un jeu vidéo où rien n’est vraiment grave. Ce sentiment d’invincibilité est à la fois une condition nécessaire pour supporter le stress quotidien, mais également l’élément qui les rend de plus en plus vulnérables. Jeremy Renner, nommé à l’Oscar pour ce rôle, joue avec talent ce sergent chef qui perd peu à peu la boule au risque de mettre en danger ses soldats. Avec subtilité et sans tomber dans l’outrance démonstrative, il incarne à merveille cet homme devenu inapte à la vie réelle, tel un drogué qui ne vivrait que pour satisfaire son besoin de sensations fortes.

Certes, Bigelow n’innove en aucune façon et se contente de recycler des thèmes déjà traités dans d’autres films de guerre récents, mais elle y parvient sans oublier la dimension spectaculaire du récit. Hormis quelques petites baisses de rythme et des séquences inutiles, Démineurs se regarde avec intérêt, notamment grâce à une réalisation coup de poing.

Le film indépendant relança la carrière de la cinéaste. Et pour cause, cette petite production décrocha pas moins de 6 Oscars, dont celui de Meilleur Film et de Meilleur réalisateur. Une surprise pour une œuvre qui n’a jamais pris au box-office, ni en France, ni aux USA, et aura beaucoup de mal à s’envoler à nouveau une fois les prix tombés et une tentative de reprise sur les écrans. C’est plutôt en vidéo que Démineurs a réussi à faire force. Quant à Kathryn Bigelow, elle ne quitterait pas la géopolitique du Moyen-Orient. Son film suivant, le controversé Zero Dark Thirty, deviendra le plus gros succès de son illustre carrière.

Critique de Virgile Dumez

Les sorties de la semaine du 23 septembre 2009

Voir le film en VOD

Démineurs, affiche du film de Kathryn Bigelow

Démineurs : © 2009 Voltage Pictures, tous droits réservés. Affiche Copyrights 2009 SND, tous droits réservés. Conception graphique : JEFF Maunoury

Trailers & Vidéos

trailers
x
Démineurs, affiche du film de Kathryn Bigelow

Bande-annonce de Démineurs

Guerre, Histoire

x