Antonio Sabàto

Acteur
Affiche du film Aujourd'hui ma peau, demain la tienne

Personal Info

  • Nationalité : Italien
  • Date de naissance : le 2 avril 1943, à Montelepre (Italie)
  • Mort le : 6 janvier 2021 (77 ans) à Los Angeles (Etats-Unis)

Biographie

Note des spectateurs :

Une figure récurrente du western spaghetti et du poliziottesco

S’ensuivent quatre westerns spaghetti, dégainés coup sur coup entre 1967 et 1968 : Haine pour haine (Paolella, 1967), Pas de pitié pour les salopards (Stegani, 1968), Aujourd’hui ma peau, demain la tienne (Castellari, 1968), et Deux fois traître (Cicero, 1968). Puis, Sabàto reviendra au western en 1972 avec Il était une fois à El Paso et le western comique Miss Dynamite, son ultime contribution au genre.

Bien qu’il soit non crédité, on peut l’apercevoir dans le Barbarella de Roger Vadim en 1968. Au cours des années 70, il apparaît dans de nombreux poliziotteschi et thrillers tels que La guerre des gangs (Lenzi, 1973) … a tutte le auto della policia… (Caiano, 1975) ou MKS…118 (Tarantini, 1976).

Ensuite, Sabàto s’essaie à la science-fiction, assurant en 1978 le rôle principal de La guerre des robots d’Alfonso Brescia. En 1983, on le revoit devant la caméra de Castellari pour Les guerriers du Bronx 2, aux côtés de Mark Gregory. Puis il retrouve ce dernier la même année dans le sympathique Tonnerre de Fabrizio De Angelis.

Vers la fin des années 80, il joue dans des films d’aventures et de guerre tels Tuareg-Le guerrier du désert (1984, Castellari) ou Cinq salopards en Amazonie de (1985, Lenzi), dans lequel il joue le protagoniste.

Enfin, Sabàto réalisera une ultime apparition en 2006, cette fois-ci pour le petit écran, dans plusieurs épisodes du soap opera Amour, gloire et beauté. Sabàto a eu un fils qui est également devenu acteur, Antonio Sabàto Jr.

Antonio Sabàto décède le 6 janvier 2021 à Los Angeles, à 77 ans, suite à des complications dues à la Covid-19.

Crédits visuels : © 1969 DS Produzioni, Aspa Films, Renaissance Films. Tous droits réservés.

Kevin Martinez

Filmographie :

Acteur, longs métrages de cinéma :

  • 1965 : Lo scandalo d’Anna Gobbi
  • 1966 : Grand Prix de John Frankenheimer
  • 1967 : Haine pour haine (Odio per odio) de Domenico Paolella
  • 1968 : Barbarella de Roger Vadim
  • 1968 : Pas de pitié pour les salopards (Al di là della legge) de Giorgio Stegani
  • 1968 : Aujourd’hui ma peau, demain la tienne (I tre che sconvolsero-vado, vedo e sparo) d’Enzo Girolami
  • 1969 : Deux fois traître (Due volte Giuda) de Nando Cicero
  • 1969 : La religieuse de Monza (La monaca di Monza) d’Eriprando Visconti
  • 1969 : Certes, certainement (Certo, certissimo, anzi… probabile) de Marcello Fondato
  • 1969  : Love Maker – L’uomo per fare l’amore Regia de Ugo Liberatore
  • 1970 : C’est la loi des Siciliens (E venne il giorno dei limoni neri) de Camillo Bazzoni
  • 1971 : L’uomo dagli occhi di ghiaccio d’Alberto De Martino
  • 1971 : Il était une fois à El Paso (I senza Dio / Yo los mato, tu cobras la recompensa) de Roberto Bianchi Montero
  • 1971 : L’Œil de l’araignée (L’occhio del ragno) de Roberto Bianchi Montero
  • 1971 : Quand les femmes font ding-dong (Quando gli uomini armarono la clave e… con le donne fecero din-don) de Bruno Corbucci et Pasquale Festa Campanile
  • 1972 : Miss Dynamite (Tutti fratelli nel West… per parte di padre / Todo hermanos… en el Oeste) de Sergio Grieco
  • 1972 : Le Nouveau Boss de la mafia (I familiari delle vittime non saranno avvertiti) d’Alberto De Martino
  • 1972 : Le Tueur à l’orchidée (Sette orchidee macchiate di rosso) d’Umberto Lenzi
  • 1973 : La Guerre des gangs (Milano rovente) d’Umberto Lenzi
  • 1974 : Un poing, c’est tout (…Questa volta ti faccio ricco ! / Zwei schlitzohren in der gelben hölle) de Gianfranco Parolini
  • 1974 : Milano: il clan dei Calabresi de Giorgio Stegani
  • 1975 : El clan de los Nazarenos de Joaquín Luis Romero Marchent
  • 1975 : …a tutte le auto della polizia… de Mario Caiano
  • 1976 : MKS… 118 (Poliziotti violenti) de Michele Massimo Tarantini
  • 1976 : La nuit des excitées (I violenti di Roma bene) de Massimo Felisatti et Sergio Grieco
  • 1976 : Quatre milliards en quatre minutes (4 minuti per 4 miliardi) de Gianni Siragusa
  • 1977 : Canne mozze de Mario Imperoli
  • 1977 : Brigade anti racket (Ritornano quelli della calibro 38) de Giuseppe Vari
  • 1978 : La Guerre des robots (La guerra dei robot) d’Al Bradly
  • 1979 : Les Contrebandiers de Santa Lucia (I contrabbandieri di Santa Lucia) d’Alfonso Brescia
  • 1979 : Napoli… la camorra sfida, la città risponde d’Alfonso Brescia
  • 1980 : La tua vita per mio figlio d’Alfonso Brescia
  • 1983 : Les Guerriers du Bronx 2 (Fuga dal Bronx) d’Enzo G. Castellari
  • 1983 : Tonnerre (Thunder) de Fabrizio De Angelis
  • 1983 : Zampognaro innamorato de Ciro Ippolito
  • 1984 : Touareg, le Guerrier du désert (Tuareg – Il guerriero del deserto) d’Enzo G. Castellari
  • 1985 : Cinq Salopards en Amazonie (I cinque del Condor / Squadra salvaggia) d’Umberto Lenzi
  • 1988 : Bye Bye Vietnam de Camillo Teti
  • 1998 : High Voltage d’Isaac Florentine

Filmographie

x