Note des spectateurs :

Fin d’été prévisible, avec un thriller de série B au résultat très moyen, Beast, et un manga phénomène qui lui vole la vedette, Dragon Ball Super : Super Hero.

Baltasar Kormákur  n’aura pas réussi son pari, celui d’arracher férocement la première place du box-office avec Beast. Cinéaste peu subtile dont le nom est rarement synonyme de succès, il dirigeait Idris Elba, dans un huis clos en savane. L’acteur n’étant pas lui même des plus bankables en solo, il s’agissait finalement pour le distributeur Universal de vendre une série B angoissante sans avoir trop d’attente, sinon la major l’aurait placé plus tôt dans l’été. Les fins de saison estivale se concluent souvent par ce type de produit plus proche de la série B que du blockbuster. Avec 11 575 855$ dans un circuit immense de 3 743 cinémas, on n’est pas impressionné.

Le premier du week-end est le manga Dragon Ball Super : Super Hero qui surfe brillamment sur la mode des mangas en salle. Avec 20M$ dans 3 018 cinémas (soit 3 900 écrans), le film d’animation s’offre aussi la meilleure moyenne du moment. Le dernier Dragon Ball a avoir été distribué aux USA, Dragon Ball Super : Broly, avait cartonné avec 9 816 197$ pour un total de 30 000 000$. L’évolution est spectaculaire.

Esther 2 Les origines  entre en 12e place avec 1 739 010$ et s’offre la deuxième meilleure moyenne du week-end, puisque le film d’épouvante n’était projeté que dans 498 cinémas. Paramount en est l’heureux distributeur.

Parmi les continuations,  Bullet Train chute plus vite que tous les autres titres du Top 10 (-40%), mais occupe une 3e place  de circonstance (8M$). Brad Pitt flirtait avec les 70M$. Top Gun Maverick fonce en 4e place vers les 700M$ de recettes. Les Minions 2 dépasse officiellement les 350M$ de recettes à l’occasion de son 8e week-end. C’est mieux que Thor Love & Thunder (332M$) mais moins élevé que Jurassic World le monde d’après (373M$). Avec 7 films dans le classement (dont la reprise anniversaire de E.T. qui a engrangé 1 785 000$ en 10 jours), Universal est omniprésent. Disney, désormais plus attaché à son répertoire de télévision, n’a que deux films, dont le bide Buzz l’éclair qui est 30e pour son 10e week-end, avec 30 000$ et un total terrestre de 118M$.

Frédéric Mignard

Esther 2 (Orphan First kill), affiche alternative, avec Isabelle Furhman

© Dark Castle Entertainment, Entertainment One