Note des spectateurs :

Il faut le croire pour le voir. Le box-office américain est victime d’un énième accident industriel. Avec un budget supérieur à 100M$, le Ridley Scott de l’avant-Covid, Le dernier duel, connaît une sortie périmée. 4 820 000$ sur plus de 3 000 écrans et une 5e place signifiante. C’est un désastre.

Le public du Dernier duel n’est pas revenu en salle, depuis la mise en place du vaccin, dans cette période difficile de coronavirus. Quant aux jeunes spectateurs, ils n’ont que faire de conflits matures sur fond d’histoire française. L’épopée moyenâgeuse confirme les difficultés de Ridley Scott qui n’avait pas convaincu le public avec Tout l’argent du monde (25M$), Alien Covenant (74M$), Exodus (65M$) ou Cartel (25M$). Le seul succès « récent » de l’auteur avait pour titre Seul sur Mars, avec Matt Damon en 2015 (108M$). La présence d’acteurs peu bankable a également joué contre cette production misanthrope d’un cinéaste d’un autre temps.

Le dernier duel, hérité par Disney en 2019 lors du rachat de la Fox, est l’un des derniers poids de l’ancienne major que l’empire de Mickey devait encore traîner. Face à ce produit violent et riche, peu enclin à séduire un public jeune, l’équipe de 20th Century Studios n’a pas poussé le marketing à son paroxysme, comme conscient d’un échec inéluctable.

Le dernier duel, affiche teaser France

Design : Legion Creative – © 2021 20th Century Studios. All Rights Reserved.

Le reste du box-office est marqué par la magnifique entrée de Halloween Kills, avec 50 300 000$ dans 3 705 entrées, à peu près le même démarrage que James Bond l’an dernier. Pour Universal, c’est un nouveau triomphe. En terme de recettes, c’est la 2e meilleure entame pour un film de cette franchise qui ne compte pas moins de 12 opus en salle. Si le record du reboot d’Halloween de 2018 (76M$) n’est pas dépassé, le score est néanmoins impressionnant, puisque le film était parallèlement disponible sur la plateforme Peacock de Comcast Universal.

En 3e place, Venom: Let There Be Carnage continue son festin (16M$, total de 168M$). La famille Addams 2 et Shang-Chi connaissent des baisses faibles (respectivement -28% et -17%, le premier dépassant les 42M$ et le second les 218M$).

Pour James Bond, la deuxième place et une baisse de 56% conduisent Daniel Craig à 100M$ en 10 jours. Le film traîne loin derrière les recettes finales Skyfall (304M$) et Spectre (200M$), mais le potentiel de bouche-à-oreille demeure réel. GoldenEye (106M$), Demain ne meurt jamais (126M$) et Le monde ne suffit pas (125M$), vont vite être balayés par ce Bond actuel qui n’a pas dit son dernier mot.

Frédéric Mignard

Daniel Craig Affiche personnage Mourir peut attendre

NO TIME TO DIE © Danjaq, LLC and Metro-Goldwyn-Mayer Studios Inc. All Rights Reserved.