Note des spectateurs :

Démarrages Paris 14h (21 juillet) : la pass sanitaire passe mal sauf pour Kaamelott, le 1er volet qui profite de ses attaches télévisuelles.

Kaamelot – premier volet a largement profité d’avant-premières sur toute la France. On ne s’intéressera toutefois qu’à sa première séance parisienne tout à fait convenable dans un contexte exécrable. Alors que le pass sanitaire est mis en place dans un contexte de 4e vague, la comédie d’Alexandre Astier resplendit de 1 810 tickets dans 27 cinémas. Sa moyenne de 67 spectateurs par écran est solide.

Le reste des nouveautés réalise des scores vraiment mauvais. Cela ne s’explique en rien par leur qualité, leur potentiel, mais tout simplement par un contexte sanitaire historique. Le grand public est déstabilisé et les productions pour enfants comme Space Jam : Nouvelle ère en souffrent même. 437 spectateurs dans 14 cinémas, moyenne de 31. C’est maigre.

Old de M. Night Shyamalan réalise une entame très insuffisante pour Universal : 408 spectateurs dans 14 cinémas. Moyenne de 29. On notera qu’avec le nombre difficile à suivre de nouveautés par semaine, peu de cinémas disposent de plus de 15 écrans. C’est toutefois le cas pour une production étonnante, diffusée à Cannes, Onoda, 10 000 nuits dans la jungle, qui disposait de 17 cinémas. Pour cette expérience de cinéma unique, longue de 2h40, son résultat (254 spectateurs, moyenne de 15) ne signifie rien. Cette claque cinématographique prendra le temps de se construire sur la durée. On le lui souhaite.

Bonne mère, 2ème réalisation de la comédienne Hafsia Herzi, aura du mal à réitérer le succès de Tu mérites un amour, qui était sorti dans des conditions plus favorables, avant la Covid-19. 186 spectateurs dans 11 cinémas, c’est 60% en moins que son prédécesseur sur cette même séance.

 

Affiche teaser 3 de Chris Rock dans Spirale : l'héritage de Saw

© 2021 Metropolitan FilmExport, Twisted Pictures, Lions Gate Ent, Inc. All Rights Reserved

Deux films de genre arrivent ensuite. En 6e place Bloody Milkshake (StudioCanal), version féminine de John Wick, fait ce qu’il peut : 186 spectateurs dans 6 cinémas (moyenne de 19). Au moins fait-il mieux que Spirale, l’héritage de Saw, interdit aux moins de 16 ans. Pour mémoire, les Saw réalisaient jusqu’au numéro 5 d’excellents démarrages malgré des combinaisons réduites en raison de l’incivilité de certaines jeunes spectateurs à partir du deuxième volet. On se souvient des reportages ahurissants sur la frénésie autour de ces films et du travail du service de sécurité dans les cinémas le programmant. En 2021, le revival n’a pas lieu. Si le blockbuster de l’horreur jouit toujours d’une exécrable réputation auprès des exploitants (seulement 7 cinémas), son démarrage est calamiteux, voire douloureux pour son distributeur qui a fourni de sacrés efforts pour le faire exister depuis un an (le thriller horrifique devait être distribué initialement en mai 2020). 106 spectateurs dans 7 salles, c’est vraiment dommage.

Toutes les autres nouveautés se retrouvent sous les 100 spectateurs, avec des moyennes inférieures à 24. Le plus triste demeure celui d’A l’abordage (24 spectateurs dans 4 cinémas). Les salles vides, c’est vraiment effrayant.

Frédéric Mignard

Sorties de la semaine du 21 juillet 2021

Affiche de Onoda d'Arthur Harari

© 2021 bathysphere Tous droits réservés.