Ultime menace : la critique du film (2006)

Action, Thriller | 1h32min
Note de la rédaction :
5/10
5
Ultime menace, la jaquette DVD

  • Réalisateur : Simon Fellows
  • Acteurs : Jean-Claude Van Damme, Julie Cox, Alan McKenna
  • Date de sortie: 23 Mai 2006
  • Nationalité : Britannique, Roumain
  • Titre original : Second in Command
  • Année de production : 2005
  • Scénariste(s) : Jonathan Bowers, David L. Corley, Jayson Rothwell
  • Directeur de la photographie : Douglas Milsome
  • Compositeur : Mark Sayfritz
  • Société(s) de production : Motion Picture Corporation of America, Castel Film Romania, Clubdeal
  • Distributeur (1ère sortie) : Film inédit en salles dans le monde. La date ci-dessus est celle de la sortie vidéo française.
  • Éditeur(s) vidéo : Columbia Tri-Star (DVD) / Sony Pictures (DVD)
  • Date de sortie vidéo : 23 mai 2006
  • Budget : 12 M$
  • Formats : 1.85 : 1 / Couleurs / Son : Dolby SR
  • Illustrateur / Création graphique : Columbia TriStar Home Vidéo
  • Crédits : © 2005 Micro Fusion 2004-15 LLP.
Note des spectateurs :
[Total : 1   Moyenne : 2/5]

Ultime menace, malgré une jaquette repoussante, fait partie des bonnes petites surprises du catalogue de produits vidéo avec Van Damme. Pas le film du siècle, mais un divertissement bien charpenté et carré.

Synopsis : Sam Keenan est un officier rattaché à l’ambassade américaine d’un petit pays de l’Europe de l’est. Lors d’une tentative de coup d’état, le président se réfugie à l’ambassade mais l’ambassadeur américain est tué au cours des événements. Sam Keenan prend donc le contrôle des opérations et entend bien rétablir l’ordre et la paix…

Un produit vidéo avec quelques ambitions géopolitiques

Critique : Lorsque Jean-Claude Van Damme accepte de jouer dans Ultime menace (2006), cela fait déjà plusieurs années que ses films ne sortent même plus au cinéma, et ceci malgré quelques bonnes surprises comme le très correct L’empreinte de la mort (Martinez, 2004) où l’acteur faisait même preuve de réels talents de comédien. Après une assez longue pause, JCVD revient donc aux affaires avec cette production de série B britannique qui permet à l’acteur de se confronter à un genre qu’il a finalement rarement abordé, à savoir le thriller politique.

Jaquette de Second in Command (Pays Bas)

© 2005 Micro Fusion 2004-15 LLP. / Jaquette design : © 2006 Sony Pictures Home Entertainment Inc. All Rights Reserved. Tous droits réservés.

Le script nous invite ainsi à suivre le sauvetage du président moldave par un militaire américain bien décidé à faire respecter le résultat des urnes, alors qu’un coup d’Etat est fomenté par des groupes dont on comprend qu’ils sont d’obédience communiste. Bien évidemment, le long-métrage présente une situation géopolitique simpliste où le président en exercice est réellement un démocrate et où les méchants sont de dangereux criminels mal intentionnés. Rien ne viendra nuancer ce propos au cours d’un film désespérément linéaire et qui ne cherche jamais à approfondir son postulat de départ, pourtant intéressant par son cadre original.

Un style rentre-dedans à la Paul Greengrass

Même si l’on sent ici la volonté de suivre les traces de longs-métrages comme Piège en haute mer (Davis, 1992) avec l’inénarrable Steven Seagal, le réalisateur Simon Fellows cherche surtout à suivre les traces d’un cinéma politique plus viscéral comme celui de Paul Greengrass. Par sa volonté de filmer caméra à l’épaule et de plonger le spectateur au cœur de l’action, il reprend un style percutant initié par Greengrass avec Bloody Sunday (2002) et La mort dans la peau (2004). Fellows a ainsi recours à des zooms violents, y compris sur des scènes calmes. Il multiplie également les sources visuelles différentes en alternant images de cinéma et petites caméra DV au rendu frustre. Si le résultat à l’écran est parfois grossier et peu agréable à l’œil, cela provoque un effet de réalisme qui sert le sujet du film.

Malgré un budget que l’on imagine rachitique, Simon Fellows parvient à tourner quelques belles scènes d’action, dynamisées par sa réalisation énergique (on regrette l’usage un peu abusif de ralentis). Le cinéaste sait optimiser des décors peu nombreux et signe même quelques plans audacieux comme ce très joli travelling arrière qui clôt le long-métrage de manière très ambitieuse pour ce type de production. Le cinéaste, plutôt doué pour mettre en valeur les cascades et autres fusillades, semble par contre moins à son aise pour suivre les combats au corps à corps de JCVD. On notera toutefois que le réalisateur n’a jamais recours aux effets spéciaux numériques et que les cascades et autres décors sont bien réels.

Des acteurs bien dirigés

Classique dans son déroulement, le film n’est jamais ennuyeux et bénéficie d’une interprétation très juste de Van Damme qui a été dirigé de manière pointilleuse par le réalisateur. Ses partenaires sont également bons et on pourra être satisfait de la présence féminine de Julie Cox, crédible en journaliste d’investigation, là où le choix d’une bimbo aurait semblé plus facile, mais bien moins pertinent.

Malgré une sortie directement en vidéo et une jaquette assez immonde, Ultime menace fait donc partie des bonnes surprises du catalogue de DTV de Van Damme. Certes, il ne s’agit aucunement du film du siècle et bien des défauts viennent tempérer notre enthousiasme. Le long-métrage offre toutefois des motifs de satisfaction par sa bonne tenue globale. Il se hisse au niveau des bons petits produits emballés avec sérieux, à visionner un soir de fatigue ou entre potes. Et ce n’est déjà pas si mal.

Critique de Virgile Dumez

Acheter le film en DVD

Voir le film en VOD

Ultime menace, la jaquette DVD

© 2005 Micro Fusion 2004-15 LLP. / Jaquette design : © 2006 Columbia Tristar Home Vidéo. Tous droits réservés.

Trailers & Vidéos

trailers
x
Ultime menace, la jaquette DVD

Bande-annonce de Ultime menace (VO)

Action, Thriller

x