Roads : la critique du film (2019)

Drame | 1h40min
Note de la rédaction :
3/10
3
Affiche française du road movie allemand, Roads

Note des spectateurs :

Ne parvenant jamais à choisir entre le traitement de la crise migratoire et la seule description d’un road-movie adolescent, Roads de Sebastian Schipper ne nous invite finalement qu’à un voyage sans relief.

Synopsis  Gyllen, un jeune garçon de 18 ans originaire de Londres, fuit les vacances familiales au Maroc à bord du camping-car volé à son beau-père. Sur sa route, il rencontre William, un jeune congolais de son âge qui souhaite rejoindre l’Europe à la recherche de son frère disparu. Complètement livrés à eux-mêmes, ils décident d’unir leurs forces. Ce duo improbable se fraye un chemin à travers le Maroc, l’Espagne et la France jusqu’à Calais, poussé par la soif d’aventure. Au fil de leur voyage, l’amitié et la confiance s’installent entre les deux adolescents. Mais certaines décisions difficiles vont changer leur vie à tout jamais.

Critique : En 2015, avec Victoria, récit d’une nuit fatidique à Berlin, tourné en un seul plan-séquence à la mise en scène effrénée, le réalisateur allemand Sebastian Schipper enthousiasme le monde entier et remporte de nombreux prix. Il ne renouvellera pas l’exploit avec ce nouveau film au scénario alambiqué autour d’un voyage intérieur aux contours mal définis.

 

Du Maroc à Calais, Roads déploie une histoire d’amitié formatée 

 En révolte contre sa famille, avec laquelle il passe des vacances au Maroc, Gyllen (Fionn Whitehead, vu en 2018 dans The Lady), jeune européen issu d’un milieu privilégié, décide de partir seul à la rencontre de son père en empruntant le camping-car de son beau-père. Sur sa route, il croise William (Stéphane Back, l’acteur français), jeune migrant totalement démuni qui risque sa vie, chaque jour, dans l’espoir de retrouver son frère et de rassembler sa famille.

Se profile alors bien vite l’ombre d’un débat un peu simpliste mettant dos à dos la crise existentielle d’un enfant trop gâté et l’insupportable misère d’un jeune Africain qui a tout laissé derrière lui dans l’espoir d’une vie meilleure.

Ce procédé manichéen annihile d’emblée toute forme d’adhésion à cette histoire d’amitié formatée, malgré le talent des deux jeunes comédiens qui tentent de lui donner vie. Ce duo improbable démarre donc un voyage au long cours qui, du Maroc à Calais, n’évite pas les embûches. Gyllen n’a pas de permis de conduire, William n’a pas de papiers réglementaires.

Roads de Sebastian Schipper, chacun sa route

Roads © Copyrights Missing Link Films GmbH, Kazak Productions

 Il leur faudra l’aide et la roublardise d’un vieux routard allemand (Moritz Bleibtreu) pour contourner quelques situations hasardeuses. Mais celui-ci en profitera pour voler le camping-car que nos deux apprentis-voyageurs parviendront à récupérer, lesté d’un bloc de haschich qui égayera juste à point une fête donnée sur une plage espagnole. Juste avant leur entrée sur le territoire français, nos deux compères embarquent avec eux un grand nombre jusqu’à leur arrivée chez le père de Gyllen. Suite à une dispute familiale, Gyllen fuit le domicile paternel sur une moto volée et file avec Willam vers Calais, terminus de leur voyage.

Sortie de route : la mièvrerie

L’accumulation de péripéties laisse supposer un récit d’aventures vif et bondissant. Si dans un premier temps, la spontanéité et la décontraction des deux jeunes gens associées à la diversité des paysages qui défilent sous nos yeux séduisent assurément, la narration conventionnelle et lente qui les entourent distille au fur et à mesure sa dose d’ennui. Reléguant les autres personnages à des éléments secondaires, Sebastian Schipper se concentre sur cette amitié adolescente sans saveur qu’il s’échine à présenter comme idyllique malgré les barrières sociales et culturelles, et tombe ainsi dans le piège de la mièvrerie.

En cantonnant ce voyage à risques à une promenade de santé sans éclat, le cinéaste allemand effectue une sortie de route inévitable et termine sa course dans le fossé.

Critique : Claudine Levanneur

Les sorties de la semaine du 17 Juillet 2019

Trailers & Vidéos

trailers
x
Affiche française du road movie allemand, Roads

Bande-annonce de Roads

Drame

x