Official secrets : la critique du film et le test blu ray (2019)

Espionnage | 1h52min
Note de la rédaction :
6,5/10
6,5
Official secrets : affiche

  • Réalisateur : Gavin Hood
  • Acteurs : Keira Knightley, Rhys Ifans, Ralph Fiennes
  • Date de sortie: 11 Mar 2020
  • Nationalité : Britannique
  • Autres acteurs : Matt Smith, Matthew Goode, Adam Bakri
  • Scénaristes : Gregory Bernstein, Sara Bernstein, Gavin Hood
  • Compositeurs : Paul Epker, Mark Kilian
  • Date de sortie vidéo : 2 janvier 2020 (VOD, Wild Side Vidéo), 11 mars 2020 (DVD et blu ray, Wild Side Vidéo)
Note des spectateurs :
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Adapté de faits réels, Official secrets est un thriller politique évoquant clairement les dessous peu glorieux des prémisses de la guerre d’Irak.

Synopsis : 2003, la guerre d’Irak se profile. Katharine Gun, employée des renseignements britanniques, reçoit une note de la NSA. Les États-Unis sollicitent l’aide de la Grande-Bretagne pour rassembler des informations compromettantes sur certains membres de l’ONU afin de les obliger à voter en faveur de l’invasion. Gun prend alors la décision de diffuser le mémo à la presse. En choisissant d’exposer cette vaste conspiration politique, la lanceuse d’alerter va tout risquer : sa vie, sa famille, sa liberté…

Keira Knightley lit le mémo dans Official secrets

© 2018 Official Secrets Holdings, LLC. Tous droits réservés.

Critique : Le 20 mars 2003, une coalition menée par les Etats-Unis et le Royaume-Uni envahit l’Iraq avec « l’opération liberté irakienne ». La raison de cette invasion ? La présence supposée d’armes de destruction massive, jamais prouvée à ce jour. Cette sombre histoire est connue. En revanche, on se souvient moins de l’histoire de Katharine Gun. Cette employée des renseignements britanniques avait indirectement tenté d’empêcher la guerre en révélant l’histoire du mémo compromettant. C’était pour elle le début d’un engrenage infernal…

Près de 15 ans après les faits, le cinéaste sud-africain Gavin Hood a décidé de relater cette histoire palpitante. A son crédit Hood compte un oscar en 2006 du meilleur film étranger pour Mon nom est Tsotsi. Mais il est aussi capable du pire avec un lamentable X-Men origins : Wolverine. Dans une filmographie irrégulière, Official secrets tient-il le haut du pavé ou est-ce au contraire une œuvre à oublier ?

Le cinéaste développe son histoire comme une enquête journalistique.

Keira Knightley avec son époux dans Official secrets

© 2018 Official Secrets Holdings, LLC. Tous droits réservés.

Le réalisateur peut d’abord se targuer de développer son scénario à la manière d’une enquête journalistique. Le film débute avec le jugement attendu de Katharine Gun avant de laisser place immédiatement à un long flashback. Dans celui-ci, Gavin Hood retrace les événements de façon très détaillée avec une indication précise des jours concernés. Il dresse d’ailleurs un parallèle intéressant entre le vécu de Katharine Gun et la grande histoire. En effet, on a droit à des extraits d’archives avec Tony Blair, George W. Bush, etc. De façon logique, le film comprend deux parties distinctes : d’une part la révélation du mémo et la recherche du coupable, d’autre part la procédure judiciaire qui s’en suit. La situation de Katharine Gun est présentée comme dans un thriller et on se demande bien comment elle va s’en sortir. Car l’État britannique contre Gun c’est comme le combat de David contre Goliath.

Le film permet également au spectateur de voir comment s’effectue le travail quotidien au sein d’un journal. On apprend comment fonctionne un grand journal tel que l’Observer : la récupération d’informations, les contacts, la pression politique, les choix éditoriaux, etc. Ces données sont tout à fait captivantes.

Mais Official secrets souffre d’une mise en scène cruellement impersonnelle.

Keira Knightley et Ralph Fiennes dans Official secrets

© 2018 Official Secrets Holdings, LLC. Tous droits réservés.

Pour autant, Gavin Hood a bien du mal à transcender son matériau de base. Sa mise en scène est d’une désespérante platitude et est totalement impersonnelle. De plus, si le choix de révéler les événements de manière chronologique se conçoit totalement, le réalisateur ne fait jamais preuve d’inventivité ou d’originalité. Indéniablement, Official secrets vaut plus par son sujet que par son traitement. C’est dommage car le rôle de lanceuse d’alerte est toujours autant d’actualité. Le film fait immanquablement écho à l’affaire politico-judiciaire Trump-Zelenski qui sera peut-être dressée en porte-étendard par les démocrates lors des élections américaines de 2020.

Si Official secrets aurait pu être meilleur dans les mains d’un réalisateur de talent, rendons tout de même justice à l’actrice principale. Keira Knightley incarne une Katharine Gun à la fois fragile et volontaire, travaillant « pour le peuple britannique ». On frissonne avec elle lors de son jugement. Keira Knightley tient là un de ses meilleures rôles, à mille lieux de ses films romantiques (Orgueil et préjugés, Reviens-moi, Cœurs ennemis). Et Ralph Fiennes a une vraie épaisseur en avocat ayant pris sous son aile Katharine Gun.

Au final, si Official secrets n’est pas une œuvre majeure, ce thriller politique relate un fait divers passionnant. A l’heure des fake news et des mensonges d’État, on ne peut pas dire qu’il soit spécialement dépassé.

Test blu ray

Compléments : 2/5

Le seul bonus est un entretien avec l’équipe du film. Le réalisateur revient notamment sur ses rencontres avec Katharine Gun. L’actrice Keira Knightley évoque pour sa part le plaisir qu’elle a eu à jouer ce personnage qui a fait preuve d’un grand courage. On est agréablement surpris de retrouver sur ce bonus la vraie Katharine Gun et Martin Bright, le journaliste de l’Observer ayant révélé le fameux mémo. Katharine Gun évoque l’implication de Keira Knightley pour jouer son personnage. Ce bonus manque sans doute d’objectivité mais il constitue tout de même un complément logique au film.

On notera également la présence de la bande annonce en VOSTF.

Image : 5/5

L’image est d’une qualité irréprochable, qu’il s’agisse des séquences en intérieur ou extérieur, de jour ou dans les séquences plus sombres du film. Du bon travail.

Son : 4/5

Un DTS-HD 5.1 d’excellente facture. Le son est de très bonne qualité, qu’il s’agisse des dialogues ou de la bande son. Il est bien réparti sur le plan spatial, même s’il n’est pas très puissant. Il est disponible en VOSTF mais aussi dans une version française qui bénéficie d’un très bon doublage.

Critique + test blu ray : Nicolas Bonnes

Official secrets : affiche

© 2018 Official Secrets Holdings, LLC. Tous droits réservés.

Trailers & Vidéos

trailers
x
Official secrets : affiche

Bande-annonce de Official Secrets

Espionnage

x