Los reyes del mundo : la critique du film (2023)

Drame, Aventures, Road-movie | 1h43min
Note de la rédaction :
7,5/10
7,5
Los reyes del mundo, l'affiche

  • Réalisateur : Laura Mora Ortega
  • Date de sortie: 29 Mar 2023
  • Nationalité : Colombien, Français, Luxembourgeois, Mexicain, Norvégien
  • Titre original : Los reyes del mundo
  • Titres alternatifs : The Kings of the World (titre international) / Królowie świata (Pologne) / Os Reis do Mundo (Brésil)
  • Année de production : 2022
  • Acteurs non-professionnels : Carlos Andrés Castañeda, Davison Florez, Brahian Acevedo, Cristian Campaña, Cristian David Duque
  • Scénaristes : Maria Camila Arias, Laura Mora Ortega
  • Monteurs : Sebastian Hernandez, Gustavo Vasco
  • Directeur de la photographie : David Gallego
  • Compositeurs : Leonardo Heiblum, Alexis Ruiz
  • Cheffe maquilleuse : Dianamaria Parra
  • Cheffe décoratrice : Marcela Gómez Montoya
  • Directeur artistique : Daniel Rincon
  • Producteurs : Cristina Gallego, Mirlanda Torres, Katarzyna Ozga, Elisa Fernanda Pirir, Nicolas Steil
  • Productrice exécutive : Regina Solórzano
  • Sociétés de production : Caracol Televisión, Ciudad Lunar Producciones, Dago García Producciones, Exile Content Studio, Iris Productions, Mer Films, Selva Cine, Talipot Studio, Tu Vas Voir Productions.
  • Distributeur : Rezo Films
  • Distributeur reprise : -
  • Date de sortie reprise : -
  • Editeur vidéo : -
  • Date de sortie vidéo : -
  • Budget : -
  • Box-office France : 15 407 entrées / 4 193 entrées
  • Box-office nord-américain / monde : -
  • Classification : Tous publics
  • Formats : 1.85 : 1 / Couleur / Son : Dolby Digital
  • Festivals : Festival de Zurich 2022 / Festival de Chicago 2022 / Festival de San Sebastian 2022 / Festival de Varsovie 2022 / Festival d'Oslo 2022 / Festival de Munich 2022
  • Nominations :
  • Récompenses : Festival de Zurich 2022 : Œil d'or du meilleur film étranger / Festival d'Oslo 2022 : Mention honorable pour Laura Mora Ortega / Festival de Varsovie 2022 : Prix La crème de la crème pour Laura Mora Ortega / Festival de San Sebastian 2022 : Conque d'or du meilleur film / Festival de Chicago 2022 : Hugo d'argent pour les meilleurs décors
  • Illustrateur/Création graphique : © Janner Lopez et Juan C. Cobo (photographes). Tous droits réservés / All rights reserved
  • Crédits : © Caracol Televisión, Ciudad Lunar Producciones, Dago García Producciones, Exile Content Studio, Iris Productions, Mer Films, Selva Cine, Talipot Studio, Tu Vas Voir Productions. All Rights Reserved. Tous droits réservés.
  • Attachée de presse : Rachel Bouillon
Note des spectateurs :

Très pessimiste, Los reyes del mundo est une œuvre implacable, à peine adoucie par une dimension poétique qui en fait tout le sel. Un beau film à découvrir.

Synopsis : Le jeune Rá vit avec ses amis Culebro, Sere, Winny et Nano dans les rues de Medellin. Leur espoir renaît lorsque le gouvernement promet à Rá le droit d’acquérir un terrain duquel sa famille avait été chassée, comme des milliers d’autres Colombiens, par les paramilitaires. La bande de copains se met donc sur la route périlleuse qui mène dans l’arrière-pays. Un voyage palpitant entre aventure et délire commence.

A la recherche d’acteurs non professionnels parmi les gamins des rues

Critique : Remarquée en Colombie pour ses réalisations télévisuelles (la série Pablo Escobar, le patron du mal ou encore le programme Netflix La frontière verte), la réalisatrice Laura Mora Ortega (ici uniquement créditée sous le nom Laura Mora) semble comme marquée à vie par la violence qui a bouleversé sa vie lors de l’assassinat de son universitaire de père au début des années 2000. Ce trauma initial a d’ailleurs fait l’objet de son film autobiographique marquant intitulé Matar a Jesús (2017). Lors de la préparation de ce long-métrage, Laura Mora Ortega a rencontré une bonne centaine de gamins des rues afin de trouver les jeunes héros de son film autobiographique.

Los reyes del mundo, photo d'exploitation 1

© 2022 Caracol Televisión – Ciudad Lunar Producciones – Dago García Producciones – Exile Content Studio – Iris Productions – Mer Films – Selva Cine – Talipot Studio – Tu Vas Voir Productions / Photographie : Janner Lopez. Tous droits réservés.

Restée en contact avec quelques-uns d’entre eux qui n’ont pas été sélectionnés, la réalisatrice a décidé de leur confier quelques rôles dans son film suivant consacré justement aux enfants des rues : Los reyes del mundo (2022). L’idée du film est venue à la cinéaste en traversant la région du Bajo Cauca réputée très dangereuse, ainsi qu’en franchissant la rivière Cauca, elle-même impétueuse. Elle a ainsi imaginé cette histoire d’un groupe de gamins issus des quartiers mal famés de Medellín qui partent à la recherche d’une vie meilleure dans la région du Bajo Cauca, là où l’un d’entre eux vient d’hériter d’un terrain qui fut pendant longtemps réquisitionné par les paramilitaires.

Des bas-fonds de Medellín jusqu’à la région du Bajo Cauca

Ainsi, Los reyes del mundo débute par la description rapide de la vie de ces gamins des rues abandonnés à leur sort dans l’une des villes les plus violentes de la planète. Les cinéphiles retrouveront ici des comportements déjà vus dans le superbe film de Barbet Schroeder La vierge des tueurs (2000), avec cette violence qui s’exprime à chaque instant. Toutefois, la réalisatrice ne condamne jamais ces gamins qui jouent à se défier à coups de machette et qui sniffent plus que de raison. Son regard se veut d’abord documentaire, suivant caméra à l’épaule les évolutions de ces personnages au dynamisme un brin épuisant.

Après ce premier quart d’heure d’exposition où le spectateur a un peu de mal à mettre un nom sur les multiples protagonistes, toujours en mouvement, l’intrigue s’installe petit à petit. Dès lors, l’intérêt va grandissant, d’autant que le voyage qui débute se place sous le signe d’une vision plus auteurisante de la nature. Si la violence demeure au cœur du long-métrage, le périple se dote aussi d’une vision poétique de dame nature, tandis que la réalisatrice opte pour une forme de lenteur qui n’est jamais synonyme d’ennui. Bien au contraire, les délires poétiques viennent constamment offrir une respiration à une œuvre qui serait trop sombre sans ces échappées.

La Colombie ou l’enfer sur Terre

Au fur et à mesure que les jeunes gens se fracassent sur le mur du réel, leur espace intérieur se déploie dans des rêveries qui offrent enfin un semblant de liberté à ces gamins, ne serait-ce qu’en pensée. Confrontés à la violence de la société, mais aussi à l’expropriation exercée par la classe dominante, les oubliés (ou Olvidados comme les aurait surnommés Luis Buñuel dans son chef d’œuvre de 1950) n’ont aucun avenir possible sur cette terre colombienne entièrement dirigée par un capitalisme destructeur.

Los reyes del mundo, photographie d'exploitation 2

© 2022 Caracol Televisión – Ciudad Lunar Producciones – Dago García Producciones – Exile Content Studio – Iris Productions – Mer Films – Selva Cine – Talipot Studio – Tu Vas Voir Productions / Photographie : Juan C. Cobo. Tous droits réservés.

En cela, les dernières séquences réellement tournées dans la région de Bajo Cauca – une sacrée gageure pour toute l’équipe en mode guérilla – démontrent à quel point le peuple colombien a été spolié de ses richesses par une classe dominante à la rapacité hors-normes. Portées par une réalisation qui se déploie désormais sous la forme de superbes plans-séquence, les dernières scènes font définitivement froid dans le dos et viennent confirmer la puissance évocatrice des images d’une réalisatrice très inspirée. Le résultat est une œuvre dure, implacable et d’un pessimisme terrible, tout en étant sublimée par des évocations poétiques d’une grande beauté.

Los reyes del mundo, une bête de festival à découvrir

Présenté dans de nombreux festivals, Los reyes del mundo a décroché quelques belles récompenses largement méritées, dont la Conque d’or du Festival de San Sebastian. Sorti en France le 29 mars 2023 dans 44 cinémas par le distributeur Rezo Films, Los reyes del mundo a démarré sa carrière avec 9 530 cinéphiles exigeants à son bord lors d’une semaine de beau temps qui s’est avérée calamiteuse pour l’exploitation. Ce résultat quelque peu décevant se confirme la semaine suivante avec une chute conséquente et seulement 2 392 retardataires. La suite n’est guère concluante et le métrage quitte définitivement l’affiche après six semaines de présence et 15 407 tickets déchirés. Cela condamne d’ailleurs Los reyes del mundo à ne pas être exploité en format physique en 2023. La VOD est donc l’unique option pour découvrir ce cinéma du monde inspiré.

Critique de Virgile Dumez

Les sorties de la semaine du 29 mars 2023

Voir le film en VOD

Los reyes del mundo, l'affiche

© 2022 Caracol Televisión – Ciudad Lunar Producciones – Dago García Producciones – Exile Content Studio – Iris Productions – Mer Films – Selva Cine – Talipot Studio – Tu Vas Voir Productions. Tous droits réservés.

Biographies +

Laura Mora Ortega

Mots clés

L’Amérique du Sud au cinéma, Drame adolescent, Critique sociale, Films anticapitalistes 

Trailers & Vidéos

trailers
x
Los reyes del mundo, l'affiche

Bande-annonce de Los reyes del mundo (VOstf)

Drame, Aventures, Road-movie

x