Le monstre des mers : la critique du film Netflix (2022)

Animation, Aventures | 1h55min
Note de la rédaction :
6/10
6
Le monstre des mers, affiche française (Netflix)

  • Réalisateur : Chris Williams
  • Date de sortie: 08 Juil 2022
  • Date de diffusion sur Netflix : A partir du 8 juillet 2022
  • Année de production : 2022
  • Nationalité : Américain
  • Titre original : The Sea Beast
  • Titres alternatifs : Das Seeungeheuer (Allemagne), A Fera do Mar (Brésil), Havsmonstret (Suède), Monstruo del mar (Mexique), El monstruo marino (Espagne), Il mostro dei mari (Italie), A tengeri fenevad (Hongrie)
  • Scénaristes : Chris Williams, Nell Benjamin, en collaboration avec Mattson Tomlin et Sam Stratton
  • Compositeur : Mark Mancina
  • Monteur : Joyce Arrastia
  • Société de production : Netflix Animation, Netflix
  • Editeur vidéo : -
  • Date de sortie vidéo : -
  • Classifications : (auto-classification par Netflix, non soumise au CNC)
  • Format : 1.85 : 1 / Couleur / Dolby Digital, Dolby Atmos
Note des spectateurs :

Techniquement réussi, romanesque et épique, Le monstre des mers débauche un animateur Disney pour une aventure où le script est somme toute ronflant et banal, loin du panache de Vaiana précédent film du cinéaste Chris Williams. Découvrir The Sea Beast sur le petit écran est de ce fait très réducteur.

Synopsis : À une époque où des créatures terrifiantes parcourent les mers, les chasseurs de monstres sont de véritables héros. Et aucun n’est plus adulé que le grand Jacob Holland. Mais lorsque la jeune Maisie Brumble embarque sur son navire légendaire, il trouve en elle une alliée inattendue. Ensemble, ils se lancent dans un voyage épique à travers des eaux inexplorées, et entrent dans l’Histoire.

Le monstre des mers, photo

Netflix © 2022

Critique : Projet de longue haleine pour le réalisateur Disney de Vaiana la légende du bout du monde, Le monstre de la mer permet à Chris Williams de prendre du galon en passant chez Netflix. Il est ainsi le seul aux commandes du blockbuster animé quand Disney lui offrait des coréalisations de qualités variables.

Aidé par le savoir-faire de Sony Pictures Imageworks pour la réalisation des effets spéciaux et de l’animation, Chris Williams s’est vu offert des moyens importants pour cette œuvre qui a tout du film d’aventures pour le grand écran, avec une dimension épique et romanesque évidente. Les scènes de combats et les décors mériteraient des conditions de visionnage plus amples pour pouvoir profiter pleinement des détails et du travail effectué.

Le monstre des mers, un spectacle de grand écran amputé de toute dimension à la télévision

Au lieu du grand écran pour épater, Le monstre des mers, aussi ambitieux soit-il, trouve dans le format télévisuel un écrin peu favorable, celui qui laisse le spectateur se concentrer sur l’histoire. Or, celle-ci est banale. Dès l’ouverture du récit, l’on sait exactement qu’elles en seront les différentes étapes.

Jusque dans le design du monstre marin central, tout semble pomper dans les grandes lignes le premier Dragon de Dreamworks, où les monstres de feu et les humains étaient en guerre, avant une réconciliation qui donnera naissance à une truculente franchise animée des années 2010.

Mi dragon, mi baleine, le monstre des mers « Rouge » est imposant et méritait mieux qu’un simple récit de fillettes à découvrir dans son salon. Il lui fallait des gags plus profus, des rebondissements dantesques et des personnages secondaires autres que des symboles pour retrouver la flamme euphorisante de Vaiana, du même Chris Williams, qui lui reste bien supérieur.

Frédéric Mignard

Voir sur Netflix

Les sorties de la semaine du 6  juillet 2022

Les films Netflix sur Cinédweller

 

Netflix Originals

© Netflix


Le monstre des mers, affiche française (Netflix)

© 2022 Netflix. All Rights Reserved.

Trailers & Vidéos

trailers
x
Le monstre des mers, affiche française (Netflix)

Extrait de Le monstre des mers

Animation, Aventures

x