Tim Burton

Réalisateur, Scénariste, Producteur

Personal Info

  • Nationalité : Américain
  • Date de naissance : 25 août 1958 à Burbank, Californie (États-Unis)

Biographie

Note des spectateurs :

Issu de l’écurie Disney, Tim Burton est révélé dans les années 80 avec les succès de Pee-Wee Big Adventure, avec la star comique américaine, et la comédie gothique Beetlejuice. Le premier est un film culte et un carton inattendu aux USA, quand le second s’envole au B.O. américain et s’octroie de superbes critiques en France.

Son premier blockbuster, Batman, dans lequel il retrouve Michael – Beetlejuice – Keaton, préfigure la formule monstre des productions super-héroïques modernes et rencontre un succès phénoménal aux USA. Il en tournera une suite moins bankable, car estimée trop sombre, en 1992 (Batman : le défi).

En 1990, Tim Burton exporte Johnny Depp de la télévision et défigure le beau gosse dans Edward aux mains d’argent, son œuvre la plus emblématique auprès des adolescents.

En 1994, Tim Burton connaît avec le biopic Ed Wood un succès très intimiste et tourne ainsi pour la seconde fois avec son futur acteur fétiche Johnny Depp. Ils tourneront six autres films ensemble, le thriller gothique Sleepy Hollow, les gourmandises pour enfants kitsch Charlie et la chocolaterie et Alice au pays des merveilles, l’animé Les noces funèbres, la comédie noire Dark Shadows, et la comédie musicale horrifique Sweeney Todd : le diabolique barbier de Fleet Street, en 2007.

Dark Shadows sera un succès en France, mais un bide éminent aux USA, à l’instar de Mars Attacks ! dont les destinées de la comédie de S.F. vintage furent peu satisfaisantes chez l’oncle Sam. Quand le premier Batman avait rapporté pour Warner 251 000 000$ en 1989 aux USA, le pastiche de science-fiction n’en rapporte que 37M$. Un désastre sauvé par l’international.

Sur un plan qualitatif, la carrière de Tim Burton dégringole dans les années 2000, à quelques rares exceptions. Si certains de ses longs connaissent des succès, le bon sens artistique ne suit pas toujours, notamment pour le premier reboot de La planète des singes, en 2001. D’aucuns trouveront ses années 2010 pénibles, du biopic Big Eyes au sous Harry Potter, Miss Peregrine et les enfants particuliers. Ce dernier se rapproche enfin du succès attendu, avec 300 millions de recettes dans le monde. En revanche, Amy Adams dans Big Eyes ne lui offre pas la production à Oscars attendue.

Parallèlement à ses live movies, Tim Burton produit et réalise des films d’animation sur le modèle de L’Étrange Noël de monsieur Jack de Henry Selick qu’il avait écrit et produit en 1994 : Les noces funèbres en 2005 et Frankenweenie, version longue de son court de 1984, marquent sa fascination pour l’animation morbide.  Il produira un autre long de Selick en 1996, James et la pêche géante.

Son plus gros succès demeure le contestable Alice au pays des merveilles, dont le triomphe post Avatar est surtout dû à son atout 3D relief, technologie dont il était le premier à bénéficier après le triomphe du film de James Cameron. Le reboot live réussira à glaner un milliard de recettes. En 2019, Dumbo n’en comptera plus que 353 millions, démontrant la paresse artistique de l’auteur.

Frédéric Mignard  

Batman, affiche du film de Tim Burton (1989)

© DC Comics, Warner Bros

Box-office : (Réalisation)

  • 1985 : Pee-Wee Big Adventure (Pee-wee’s Big Adventure : The Story of a Rebel and his Bike)
  • 1988 : Beetlejuice
  • 1989 : Batman
  • 1990 : Edward aux mains d’argent (Edward Scissorhands)
  • 1992 : Batman : Le Défi (Batman Returns)
  • 1994 : Ed Wood
  • 1996 : Mars Attacks!
  • 1999 : Sleepy Hollow : La Légende du cavalier sans tête (Sleepy Hollow)
  • 2001 : La Planète des singes (Planet of the Apes)
  • 2003 : Big Fish
  • 2005 : Charlie et la Chocolaterie (Charlie and the Chocolate Factory)
  • 2005 : Les Noces funèbres (Corpse Bride), coréalisé avec Mike Johnson
  • 2007 : Sweeney Todd : Le Diabolique Barbier de Fleet Street (Sweeney Todd : The Demon Barber of Fleet Street)
  • 2010 : Alice au pays des merveilles (Alice in Wonderland)
  • 2012 : Dark Shadows
  • 2012 : Frankenweenie
  • 2014 : Big Eyes
  • 2016 : Miss Peregrine et les Enfants particuliers (Miss Peregrine’s Home for Peculiar Children)
  • 2019 : Dumbo
Big Eyes, affiche du film

© 2014 The Weinstein Company

x