Sean Penn

Acteur, Réalisateur
Affiche française de Harvey Milk de Gus Van Sant Milk

Personal Info

  • Nationalité : Américain
  • Date de naissance : 17 août 1960 à Santa Monica, Californie (États-Unis)

Biographie

Note des spectateurs :

Acteur, réalisateur, producteur et scénariste américain, Sean Penn est un enfant de la balle car fils des comédiens Leo Penn et Eileen Ryan. Ses frères sont le compositeur Michael Penn et l’acteur Chris Penn (1965-2006). Sean Penn s’oriente très jeune vers le théâtre, mais c’est surtout la télévision qui lui offre ses premiers emplois, notamment dans la série La petite maison dans la prairie, alors qu’il n’est qu’adolescent.

L’ascension de Sean Penn

Son premier rôle au cinéma intervient en 1981 avec Taps (Becker, 1981) où il joue avec une autre révélation du moment, le jeune Tom Cruise. Sean Penn joue ensuite dans le teen movie Ça chauffe au lycée Ridgemont (Heckerling, 1982), mais s’oriente assez vite vers des rôles plus complexes de jeunes loups violents et torturés. Il est ainsi excellent dans Bad Boys, les mauvais garçons (Rosenthal, 1983) dont il tient le rôle principal. Il rejoint le casting ambitieux de Crackers (Malle, 1984) qui est un échec commercial, puis affirme sa place avec Les moissons du printemps (Benjamin, 1985) et Le jeu du faucon (Schlesinger, 1985).

Bad Boys les mauvais garçons de Rick Rosenthal (1984)

© Thorn Emi / Affiche : Thierry Watorek. Tous droits réservés.

Les déboires de Monsieur Madonna

C’est aussi à cette époque que Sean Penn épouse la star de la chanson Madonna. Le couple fait l’objet de l’attention des paparazzis qui les poursuivent sans cesse, au point que Sean Penn en frappe certains. Désormais identifié comme un homme violent, Sean Penn fait même de la prison pour avoir agressé un photographe de presse people. Pendant cette période, Sean Penn se distingue aussi par son excellente prestation dans Comme un chien enragé (Foley, 1986). Le couple Penn-Madonna fait un choix malheureux : jouer ensemble dans le déplorable Shanghai Surprise (Goddard, 1986) qui est un bide international et vaut à Madonna un Razzie Award de la pire actrice.

Sean Penn revient à des rôles qui lui correspondent davantage avec Colors (Hopper, 1988) et Outrages (De Palma, 1989) où il confirme son appétence pour les rôles de bad boys. Il joue ensuite dans un autre échec commercial, la comédie Nous ne sommes pas des anges (Jordan, 1989) face à Robert De Niro. L’année 1989 est également celle de sa séparation avec Madonna. Peu de temps après, il rencontre l’actrice Robin Wright qui deviendra son épouse plusieurs années après.

Jaquette du coffret Collector Carlotta, Comme un chien enrage

AT CLOSE RANGE © 1985 METRO-GOLDWYN-MAYER STUDIOS INC. Tous droits réservés.

Les premiers films en tant que réalisateur

En 1990, Sean Penn joue dans le très beau Les anges de la nuit (Joanou, 1990) et décide de passer derrière la caméra avec The Indian Runner (1991) qu’il écrit et réalise. Si le long-métrage n’est pas un succès, il rencontre un bel écho dans les festivals. Il décide de choisir ses rôles avec rigueur, au risque de moins paraître à l’écran. On le retrouve avec un rôle étonnant dans L’impasse (De Palma, 1993), mais c’est surtout sa prestation dans La dernière marche (Robbins, 1995) qui met tout le monde d’accord. Le film lui permet d’être nommé à l’Oscar du meilleur acteur et connaît un beau succès mondial. La même année, il signe son deuxième film avec Crossing Guard (1995) qui valorise le talent de Jack Nicholson.

Par la suite, Sean Penn tourne avec sa femme Robin Wright Penn dans Loved (Dignam, 1997) et surtout She’s So Lovely (Cassavetes, 1997) qui lui permet d’obtenir le Prix du meilleur acteur au festival de Cannes. Penn revient aux rôles plus torturés avec U-Turn (Stone, 1997) et The Game (Fincher, 1997). L’année suivante, il rejoint le casting de La ligne rouge (Malick, 1998) et incarne un guitariste émérite dans Accords et désaccords (1999) pour Woody Allen, rôle qui lui vaut une énième nomination aux Oscars.

En 2000, il tient un petit rôle dans Avant la nuit (Schnabel) et enchaîne avec Le poids de l’eau (Bigelow, 2000) qui est un échec commercial. En 2001, Sean Penn retrouve Jack Nicholson pour The Pledge (2001) qu’il réalise.

Le temps des films à Oscars

Penn est à nouveau nommé à l’Oscar pour Sam, je suis Sam (Nelson, 2001), film sur le handicap. Il doit attendre le triomphe obtenu par Mystic River (Eastwood, 2003) pour enfin décrocher l’Oscar du meilleur acteur. La même année, il est formidable dans 21 grammes (Iñárritu, 2003) et confirme la pertinence de son jeu dans The Assassination of Richard Nixon (Mueller, 2004). On parle encore de lui lors de la sortie de L’interprète (Pollack, 2005), film pourtant moyen. Mais ce sont surtout ses qualités de réalisateur qui sont mises en avant avec la sortie de Into the Wild (2007) qui rencontre enfin le succès auprès du grand public et glane des récompenses un peu partout dans le monde.

Sean Penn obtient son deuxième Oscar du meilleur acteur grâce à sa performance dans Harvey Milk (Van Sant, 2008) où il interprète le célèbre militant de la cause gay. Il s’agit désormais du pic de sa carrière.

Le déclin des années 2010

En 2010, Sean Penn se sépare de Robin Wright et joue dans des œuvres toujours ambitieuses comme The Tree of Life (Malick, 2011) et surtout This Must Be the Place (Sorrentino, 2011). Les années 2010 sont moins florissantes pour lui car il accepte des films moins intéressants (Gunman, 2015) et réalise The Last Face (2016) avec sa compagne de l’époque Charlize Theron. Le long-métrage a fait l’unanimité contre lui. Récemment, Sean Penn a tourné The Professor and the Madman (Safinia, 2019) face à Mel Gibson. Il est actuellement en post-production de son nouveau long de réalisateur intitulé Flag Day.

Sean Penn, par ses choix ambitieux et souvent engagés, a donc marqué les quarante dernières années du cinéma américain.

Virgile Dumez

Filmographie :

Réalisateur (longs-métrages de cinéma uniquement) :

  • 1991 : The Indian Runner
  • 1995 : Crossing Guard
  • 2001 : The Pledge
  • 2002 : 11’09″01 – September 11 (court-métrage présentant les États-Unis dans le film collectif sur les attentats du 11 septembre 2001)
  • 2007 : Into the Wild
  • 2016 : The Last Face
  • 2021 : Flag Day

Filmographie

Trailers & Videos

trailers
x
Affiche française de Harvey Milk de Gus Van Sant Milk

Bande-annonce de Bad Boys, les mauvais garçons (VO)

Acteur, Réalisateur

x