Pierre Oudrey (Pierre Oudry)

Acteur
Un contrat pourri (Guerra sucia), jaquette VHS de Vestron Vidéo

Personal Info

  • Nationalité : Français

Biographie

Note des spectateurs :

Pierre Oudrey, également connu sous le nom de Pierre Oudry, est un comédien Français. Il démarre sa carrière au cinéma en 1969 chez Michel Deville dans Bye Bye, Barbara.

Son nom sera associé à quelques grands cinéastes : Joseph Losey pour Maison de poupée (1973), Jean-Luc Godard (Tout va bien, 1971, et Numéro deux, 1975), Paul Vecchiali (Rosa la rose, fille publique, 1986). Il tourne également dans S.P.Y.S, les « S » Pions d’Irvin Kershner en 1973.

Toutefois Pierre Oudrey dérive dans l’érotisme dans les années 70, en toute discrétion. En 1972, il apparaît chez Jean-Marie Pallardy dans L’insatisfaite. Il enchaîne en 1973 avec Les ardentes de Henri Sala, sous le pseudo de Yann Keredec. Il en tient le premier rôle masculin. Il est aussi premier du casting homme de la comédie sexy La chatte sur un doigt brûlant que son producteur Jean-François Davy ressortira avec des inserts hard incluant des stars comme Claudine Beccarie, Richard Lemieuvre, Alban Ceray… Davy accorde aussi à Pierre Oudrey un petit rôle dans Infidélités en 1975.

Cette même année, l’acteur moustachu tient le premier rôle masculin dans le film érotique de Guy Casaril Emilienne tiré du best-seller Claude des Ours. Le film dépasse les 100 000 entrées sur Paris. On le voit aussi dans Liaisons perverses de Jean-Paul Sévignac, avec Mona Mour (alias Mona Heftre). Le film érotique distribué par Parafrance n’a pas le succès escompté, mettant un terme à la carrière du cinéaste.

Pierre Oudrey tourne dans trois films de Michel Caputo dans les années 80. Il sert de liant au scénario du porno Blanche Fesse et les sept mains, apparaît en inspecteur dans Les petites allumeuses. Il trouve en revanche un rôle plus important dans le polar urbain L’exécutrice, avec Brigitte Lahaie, dont la sortie conséquente ne sera pas couronnée de succès en salle, en 1986.

En 1984, Oudrey était le personnage principal d’une série B espagnole, Dirty War (Guerra Sucia) par Alfredo Casado, sorti en VHS en France sous le titre d’Un contrat pourri (Vestron), mais distribuée par la Cannon dans les salles américaines. C’était son second film espagnol après Pa d’àngel de Francesc Bellmunt, comédie sexy réalisée en 1984.

Son ultime rôle, Oudrey l’obtient dans Police des moeurs de Jean Rougeron, polar érotique dont le scénario est cosigné Michel Caputo. La fin d’un genre qui coule au box-office, en 1987, quand ce type de production est relégué au marché de la VHS et aux chaînes de télévision comme La 5 ou M6.

Frédéric Mignard

Filmographie

Trailers & Videos

trailers
x
Un contrat pourri (Guerra sucia), jaquette VHS de Vestron Vidéo

Bande-annonce de L'exécutrice

Acteur

x