Note des spectateurs :

Avec 313M$ au box-office monde pour Mourir peut attendre, en une semaine, le succès est certain. Aux USA, James Bond démarre seulement à 56M$, en raison d’un public mâture qui traîne la patte à regagner les salles.

James Bond a réussi à dépasser les 300 millions de dollars en à peine une semaine, soit le meilleur démarrage de 2021 pour une nouveauté. La mégaproduction américano-britannique devait initialement sortir les armes en avril 2020 avant d’être repoussée à plusieurs reprises en raison de la crise du coronavirus. La Covid n’aura pas tué la franchise alors que celle-ci a réussi à dissimuler son rebondissement final jusqu’à la dernière seconde. Pour ses 4 premiers jours, Universal (distributeur mondial) avait révélé pas moins de 121M$, sans avoir à compter sur une sortie chinoise, tant bien même la Chine est le premier marché au monde. Les Chinois découvriront l’arme fatale pour se débarrasser de l’agent encombrant le 29 octobre prochain.

Un score décevant aux USA

Distribué aux USA par MGM, le blockbuster a engendré le week-end suivant pas moins de 56M$. Le film étant d’une durée de 2h40, il pouvait compter sur une combinaison grandiose de 4 407 cinémas, mais aussi de plusieurs écrans sur certains multiplexes. Certes, on est loin des 90M$ de Venom : Let There Be Carnage le week-end dernier, mais cela reste un score encourageant localement après 6 ans d’absence car le film compte sur le bouche-à-oreille. C’est toutefois le démarrage le plus faible pour un Daniel Craig depuis Casino Royale (40M$ en 2006). Skyfall avait notamment ouvert à 88M$ et Spectre à 70M$.

Mourir peut attendre, projet affiche Imax 2020

EON Productions and Metro-Goldwyn-Mayer Studios film – 2021 DANJAQ, LLC AND MGM. ALL RIGHTS RESERVED.

La France au firmament

En France, en 5 jours, le James Bond devient l’un des meilleurs démarrages  pour un film Universal avec plus de 10 000 000$. C’est mieux que Dune qui avait glané seulement 7 000 000$ à l’issue de sa première semaine nationale. Toutefois, l’engouement est loin de refléter la folie qui s’est accaparé de l’Allemagne où il faut compter sur plus de 32.7M$ depuis sa sortie, le 30 septembre 2021.

Casino royal au Royaume-Uni

Au Royaume-Uni, en 10 jours, le triomphe est évident, avec 70 000 000$, dont environ 50M pour son lancement. Le marché de Sa Majesté sera pour beaucoup dans le renflouement des caisses de son héros national.

Mourir peut attendre ayant coûté un budget conséquent de 250M$ et orchestré des frais de marketing énormes en raison de plusieurs campagnes mises en place entre 2020 et 2021, il faudra bien plus que 750M$ pour satisfaire producteurs et actionnaires qui espèrent beaucoup de cette machine. Mourir peut attendre est censée marquer l’histoire de la saga avec un grand bang.

Les critiques globalement positives, mais pas transcendantes, ne lui seront d’aucune aide majeure. Reste le rebondissement final.

Retrouvez tous les James Bond sur CinéDweller ici

La saga James Bond sur CinéDweller

Mourir peut attendre

an EON Productions and Metro-Goldwyn-Mayer Studios film
Credit: Nicola Dove
© 2021 DANJAQ, LLC AND MGM. ALL RIGHTS RESERVED.