Note des spectateurs :

Démarrages Paris 14h : Cruella est molle par rapport à tous ses prédécesseurs Disney Live Reboot. Et cette fois-ci, ce n’est pas la faute de la météo.

Seul blockbuster américain de la semaine, Cruella ne fait pas le poids. Seulement 1 262 chiots ont suivi son appel du pied malgré 22 salles, beaucoup de publicité et un mauvais temps favorable à la fréquentation. Le reboot live des 101 dalmatiens déçoit au démarrage parisien. On l’espérait davantage autour des 1 800 spectateurs pour retrouver le sourire.

Un espion ordinaire de Dominic Cooke, avec Benedict Cumberbatch, est une assez bonne surprise avec 972 spectateurs dans 23 salles (moyenne de 42). Le film ne jouissait pas de singularité dans son marketing qui aurait pu le démarquer d’entrée de jeu. C’est donc encourageant ?

Démarrages timides pour Minari (372 entrées/13 salles), Ibrahim (325/12 écrans), Tokyo Shaking (315/26)… qui s’assurent des moyennes entre 26 et 29 spectateurs par écran.

Les échecs au démarrage ce 23 juin, à 14h : D’où l’on vient de Jon Chu chez Warner (211 spectateurs/12 salles), Freaky d’Universal (117 spectateurs dans 8 salles), Wendy (13 spectateurs ans 7 salles)…

En résumé, beaucoup trop de sorties, un mauvais temps qui aurait dû aider… Les nouveautés manquaient de notoriété et n’ont pas fait envie au point de précipiter les spectateurs dans les cinémas. Décidément, la crainte de la Covid dans les lieux fermés semble être là. Il faudra des titres beaucoup plus porteurs en juillet pour voir l’activité redécoller vraiment.

Frédéric Mignard