Note des spectateurs :

Box-office USA (week-end du 11 au 13 juin 2021) : les salles des multiplexes et des Imax anormalement vides dans un contexte très compliqué.

Dans une crise existentielle sans précédent, le cinéma américain se recherche. La crise de la Covid-19 a repoussé les blockbusters hors de leurs saisons habituelles (imaginez Fast & Furious 9 disponible en Asie un mois avant le marché américain), et certains films cohabitent en salle avec le marché du streaming premium (Cruella, Conjuring 3, Raya et le dernier dragon). Evidemment, l’industrie est incapable de se projeter hors des suites et reboots  (Pierre Lapin 2 ce week-end, ou Sans un bruit 2, Cruella, Conjuring 3 et Spirit l’indomptable, suite d’un faux classique Dreamworks où cette fois-ci c’est une jeune fille qui accompagne le mustang sauvage), sans oublier une avalanche de films « WOKE » que le grand public ne veut pas voir ailleurs que sur les plateformes (D’où l’on vient par Warner, en 2e position). Evidemment, ce contexte est à mettre en perspective avec des annonces toujours plus inquiétantes sur l’avancée des plateformes de streaming comme Netflix et ses bons coups et la destruction de studios historiques (la Fox sous la coup de Disney, MGM racheté par Amazon pour enrichir Prime vidéo…). Tout cela laisse entrevoir une saison estivale 2021 pour le moins étrange.

Les amateurs de chiffres et les aficionados historiques du box-office américain ne se retrouveront pas dans le classement des films du week-end du 11 au 13 juin 2021, qui ressemble à peu près à rien, avec des films sans grande qualité sur les devants de la scène. Au moins, Sans un bruit 2 reprend la première place et franchit les 100 millions de dollars pour son 3e week-end, grâce à 11 650 000$ en plus ; le film Paramount n’est disponible sur aucune plateforme de (S)VOD en parallèle.

Là d'où je viens, affiche USA

© 2021 Warner Media Direct, LLC. All Rights Reserved

Là d’où je viens, chouchou de la critique, ne décolle pas

En 2e place, le film de Warner, Là d’où je viens, adaptation d’un musical de Broadway, s’éprend d’11 405 000$ tout en étant disponible sur HBO Max. Peut-on dire que le nouveau Jon Chu (réalisateur de plusieurs Sexy Dance, G.I. Joe 2, du documentaire sur Justin Biever Believe, d’Insaisissables 2 ou Crazy Rich Indians) était vraiment attendu ? Oui, la comédie musicale bénéficiait de critiques excellentes qui auraient dû le propulser bien plus haut. Le film caracolait dans 3 456 cinémas du pays, soit 100 de plus que Pierre Lapin 2, suite du succès de Sony qui ouvrait parallèlement à 10M$, loin des 25M$ du premier volet, en 2018. Le premier Peter Rabbit avait rapporté dans les salles mondiales 351M$. On notera qu’au Royaume-Uni, dans une configuration différente, Peter Rabbit 2 triomphe avec plus de 20M$ depuis sa sortie le 20 mai.

Conjuring 3 s’effondre

Parmi les continuations, la chute prévisible de Conjuring : sous l’emprise du diable est élevée (-58.4%). La production New Line rétrograde de 3 places et se loge en 4e position avec 10 000 000$ et un total de 43 800 000$ en 10 jours. Cruella ne perd que 38.7% de ses recettes, mais désormais à 6 740 000$ durant son dernier week-end, le live action movie démontre que les films Disney sont désormais davantage des produits destinés à la télévision (Raya et le dernier dragon, Lucas de Pixar…) et il sera désormais difficile de les situer par rapport à leurs illustres prédécesseurs, sauf retour à la normal peu envisageable.

Spirit l’indomptable, suite que personne n’attendait?

Spirit l’indomptable est un flop total pour Universal/Dreamworks (-59% de ses recettes). Le mustang n’a rassemblé que 10 900 000$ en 10 jours. Le premier, très dispensable, avait ouvert le week-end du 24 mai 2002 à 17 770 000$ pour finir sa course à 73M$ (budget de 80M$). Avec 50M$ de plus à l’échelle mondiale, ce premier volet avait été considéré comme un échec. Que penser de ce second épisode tardif si ce n’est qu’il n’est effectivement qu’une parade pour un autre format que celui des salles de cinéma ? Universal France le présentera dans les salles hexagonales le 28 juillet prochain.

Frédéric Mignard

Pierre Lapin 2, affiche du film de Will Gluck

© Sony Pictures

Box-office USA (week-end du 11 au 13 juin 2021) par Frédéric Mignard – Tout le box-office sur CinéDweller ici