Note des spectateurs :

Angel, la trilogie débarque chez Carlotta en blu-ray ou DVD, en coffret collector ou exemplaires séparés. Du pur cinéma bis.

Ravivant la Collection Midnight Movies, l’éditeur Carlotta qui nous a surtout habitués à des films d’art et essai, aux classiques et aux auteurs valeureux, ravive les odeurs rances des cinémas de quartier avec cette collection qui se veut d’exploitation.

Il s’agit de rendre hommage aux VHS des années 80, avec des séries B dont la carrière en salle n’a pas forcément été excellente (euphémisme), mais qui ont bien tourné dans les vidéo-clubs alors indépendants de l’Hexagone.

« Bonne élève le jour, Bonne P… la nuit »

En pleine mode du revenge movie, ou du vigilante, dans une Amérique tournée sur la déliquescence new-yorkaise, les productions autour de femmes outragées et de vengeur solitaire dominent le marché. De Bronson à Clint Eastwood, en passant par Abel Ferrara, William Lustig ou Gary Sherman, l’Amérique ne croyait plus en sa police et décidait de prendre les armes pour défier la décadence.

Angel, qui débarque après Vice Squad, Sudden Impact, L’ange de la violence, Vigilante justice sans sommation, ou Class 84, se fait une réputation solide grâce à une phrase d’accroche choquante lié à l’esprit borderline de l’époque « Bonne élève le jour, Bonne P… la nuit« . De quoi faire de la VHS Embassy un véritable carton chez les loueurs de vidéocassettes. Le premier volet sorti en salle en août 1984 sera affublé d’une suite qui sortira tranquillement sur quelques écrans en octobre 1986. Là encore, Angel II trouvera davantage sa place en VHS (éditeur Les Films du Diamant).

Angel 3, tourné en 1988, sera exploité en France directement en vidéo par CBS Fox, une major donc, alors que ses deux prédécesseurs n’étaient déjà plus disponibles, puisque ses éditeurs n’existaient tout simplement plus.

La franchise Angel à découvrir au dernier degré chez Carlotta pour toute une génération

Connue essentiellement par ceux qui ont fréquenté les vidéo-clubs entre 1984 et 1993, la franchise Angel va donc trouver un nouveau souffle chez Carlotta le 28 avril 2021, avec près d’une heure de bonus sur la première galette. Le second film se contentera de 18 minutes… Le 3e plus anecdotique se suffira à lui-même au vu de sa rareté.

Exploitation oblige, le second degré sera nécessaire, le doublage français un passage obligé, et le visionnage entre potes peut être un plus.

Bref, une sortie aussi surprenante que jubilatoire pour les amateurs de cinéma bis et alternatifs que nous sommes.

Frédéric Mignard

Voir le site de l’éditeur

Angel, blu-ray Carlotta

© New World Pictures, Avenging Venture, Republic Entertainment International