Note des spectateurs :
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Box-office France : Police avec Omar Sy est un flop confirmé. Police a été un succès pour Pialat (1985), Polisse a été aussi un carton pour Maiwenn Le Besco en 2011. En revanche pour Anne Fontaine et Omar Sy, Police en 2020 confirme la contre-performance.

La guerre des Police : une surexposition thématique

Coronavirus ou pas. On peut affirmer que le contexte est très difficile pour Police d’Anne Fontaine. Initialement prévu pour avril 2020, avec une sélection au festival de Beaune, puis placé en juin, le thriller au budget élevé de 10 millions d’euros a vu sa sortie finalement repoussée au 2 septembre 2020.

Entre-temps, la thématique des violences policières a explosé sur les réseaux sociaux et les plateaux de chaînes d’info continue, avec à l’origine, les manifestations historiques aux USA dues au meurtre de George Floyd. Les débats douteux de C News d’un côté et les combats de la famille Traoré de l’autre, avec les propos incendiaires de Camélia Jordana au milieu, auront eu raison du film de Brigitte Fontaine, victime collatérale de la guerre des polices, et d’une surexposition « thématique ». En septembre 2020, plus personne n’a eu envie de voir un film sur la police.

Police d'Anne Fonataine, avec Virginie Efira

Photo (C) F comme Film, Ciné-@ et Thibaut Grabherr / Copyrights StudioCanal – France 2 Cinéma – France 3 Cinéma – Scope Pictures – Korokoro

Omar Sy en mauvaise posture

Avec 84 000 entrées en première semaine dans 374 salles, Police n’était pas parvenu à faire frémir Effacer l’historique qui célébrait joyeusement, dans son esprit gilet jaune, sa deuxième semaine à 115 000 spectateurs dans 630 cinémas. Certes, le nombre d’écrans du Kervern et Delépine lui était supérieur, mais Omar Sy et Virginie Efira, deux acteurs populaires, auraient dû attirer davantage l’attention des spectateurs.

La deuxième semaine a eu totalement raison de Police qui a chuté de 53% de sa fréquentation, malgré 419 copies en circulation. C’est la plus grosse baisse du top 10 et, en 15 jours, le polar réalise à peine plus (124 667 entrées) que La daronne en une semaine (130 560 entrées, 534 salles). Ce nouveau revers pour Omar Sy, après le bide effroyable de Le prince oublié en février, succédant à ceux de Yao, du Flic de Belleville et de Knock, ne met pas la star française dans une bonne position. Les réseaux sociaux se sont attaqués à sa présence dans une œuvre accusée d’être « pro-police », par des internautes qui n’avaient pas cherché à voir le film, par ailleurs.

Un triste échec pour Anne Fontaine

Malgré une revue de presse très positive, Police se solde par un lourd échec pour StudioCanal. Pour la réalisatrice Anne Fontaine, les enjeux étaient également réels. En 2019, Blanche comme neige avec Isabelle Huppert avait été l’une des productions françaises les moins rentables de l’année. Le film de 7 300 000 d’euros avait été vu par 60 000 Français, tournant au fiasco financier.

Le bonheur des uns... Affiche des ïles flottantes

© SND

Les autres films français du moment connaissent des fortunes diverses.

Le bonheur des uns… de Daniel Cohen démarre convenablement avec 95 111 spectateurs en première semaine. Vincent Cassel, Bérénice Bejo, Florence Foresti et Francois Damiens ont attiré 95 111 spectateurs dans 465 cinémas. Il leur faudra confirmer en deuxième semaine. Pour mémoire, Daniel Cohen, dont il s’agit du 4e film, n’a jamais connu de succès publics et critiques. Le bonheur des uns… se veut être le film de la rédemption après les navrants Les deux mondes avec Poelvoorde et Comme un chef, avec Michaël Youn et Jean Reno.

Effacer l’historique marche à merveille (437 000 entrées en 3 semaines) ; Petit Pays, fort d’une très belle combinaison et d’un bon bouche-à-oreille, a conquis 220 000 spectateurs en 3 semaines ; Enorme se dégonfle (-51% en 2e semaine, total de 92 675) ; et Adolescentes est un vrai beau succès dans l’art et essai (24 125 spectateurs dans 111 salles et la 4e meilleure moyenne du top 10).

Les blagues de Toto, désormais au pied des 900 000 entrées chute en 11e place, Belle-fille est en difficulté pour atteindre les 300 000 (15 929 entrées en 4e semaine). Mignonnes quitte le top 20 aux pieds des 80 000 spectateurs. La polémique autour de ce film lui aura fait un sacré buzz, pas forcément pour le meilleur. Dans tous les cas, ce petit budget peut être fier de son parcours.

Evidemment, félicitations à La Daronne qui n’a certes pas volé la première place à Christopher Nolan et à Tenet (254 000 entrées en 3e semaine, total de 1 614 000), mais dont les premiers pas en salle sont méritant. Le film de Jean-Paul Salomé réalise la 2e meilleure moyenne du top 10.

Frédéric Mignard

La Daronne, affiche du film

Copyrights : Le Pacte