Note des spectateurs :
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Mort de Chadwick Boseman : les studios Disney Marvel avaient trouvé en Chadwick Boseman une icône afro-américaine forte, un messager de la paix dans une écurie qui avait rarement été aussi politique. Une légende, témoin actif d’une révolution, vient de nous quitter, mais les légendes sont éternelles.

L’acteur Chadwick Boseman a participé à la résurrection des luttes pour les droits civiques en incarnant à l’écran le personnage de Black Panther, le roi T’Challa qui, de par ses valeurs pacifistes, réitérait au cinéma la doctrine de Martin Luther King. Pendant ce temps, aux Etats-Unis, la population noire se battait au quotidien contre le racisme, les violences policières et les injustices sociales, notamment via le mouvement #Blacklivesmatter. La synergie entre les deux luttes, l’une de cinéma, l’autre de la rue, a contribué à ériger le comédien quadragénaire en espoir, en visage symbolique d’une résurgence des luttes pour les droits civiques.

La mort, à l’âge de 43 ans de Chadwick Boseman, décédé d’un cancer du colon, après quatre années de combat dans le silence contre la maladie, est emblématique des combats humains et de la dignité des grands. Dans l’univers politiquement lisse des Marvel, son personnage était devenu l’un des plus politiques et surtout le plus emblématique d’une Amérique qui se battait pour des valeurs concrètes, face au complotisme des suprématistes blancs de l’Amérique de Donald Trump.

Chadwick Boseman est mort

Photo : Matt Kennedy ©Marvel Studios 2018

Mort de Chadwick Boseman, les icônes sont éternelles

La star qui devait endosser à nouveau le rôle de Black Panther pour un sequel inévitable, pour 2022, avait participé plus récemment aux deux Avengers, Infinity War et Endgame. Il avait désormais sa place dans la confrérie des super-héros de l’univers Marvel dans lequel il avait fait sa première  apparition à travers l’un des meilleurs jalons de la saga, Captain America : Civil War. Déjà, son personnage emblématique de Black Panther y faisait preuve de la noblesse d’âme qui caractériserait cette star à la carrière trop courte.

En James Brown dans Get On Up, en justicier dans Message from the King du cinéaste belge Fabrice Du Welz, et dans le drame de guerre du Vietnam, Da 5 Bloods : Frères de sang, réalisé par Spike Lee pour Netflix, Chadwick Boseman a démontré avec prestance et conviction que le cinéma était plus qu’un divertissement. Plus récemment, il avait été le héros de Manhattan Lockdown, un thriller dont il était le fier premier rôle.

Repose en paix Chad. Les légendes sont éternelles.

Frédéric Mignard

Chadwick Boseman est mort

Captain American Civil War © Disney Marvel