Comme des bêtes 2 loin derrière les autres Illumination Entertainment

Pour cette première séance parisienne, la seule sortie dite de blockbuster était un film d’animation, suite d’un carton à 3 700 000 toutous sur la France. Dans ces conditions, le numéro “uno” était couru d’avance, Comme des bêtes 2 réalise 2 492 entrées contre 2 669 spectateurs à cette même séance pour le premier volet. Ce n’est pas le démarrage mou du Lorax et de Hop, mais c’est en tout cas le 8e démarrage à cette séance pour un film Illumination Entertainment. Dans le monde entier, ce sequel a moins performé que l’original ; Universal savait donc à quoi s’attendre.

Quatre affiches personnages de Comme des bêtes 2
Credit: Illumination Entertainment and Universal Pictures

Melissa McCarthy retrouve un semblant d’audience

En deuxième place, Les faussaires de Manhattan, film à Oscars à sortie tardive, se contente de 652 spectateurs dans 17 salles, soit une moyenne de 38 spectateurs. C’est dans la lignée des Flingueuses avec Melissa McCarthy (652), dont les 3/4 des comédies populaires sont des DTV sur notre territoire (Mère incontrôlable à la fac, The Boss, Tammy, St. Vincent…). C’est en tout cas nettement mieux que son dernier film à être paru dans nos salles, Carnage chez les Puppets, en 2018, qui avait dégommé 85 spectateurs pour son ouverture à 14h.

Midsommar s’impose en 3e place

En 3e place, Midsommar ne jouissait pas de beaucoup d’écrans. Mais au moins pouvait-il compter sur le MaxLinder. Ses 493 spectateurs dans 12 salles, c’est certes, en-dessous des 567 entrées d’Herédité, mais le film étant extrême, il devrait s’installer en soirée et susciter un vrai bouche-à-oreille, c’est en tout cas ce qu’on lui souhaite.

Des sorties tertiaires timides, faute d’écrans pour les accueillir

Dernière sortie notable, Mon Frère bénéficiait seulement de 8 écrans, et réalise un début plus consistant (337) que Diego Maradona (168/6), Rêves de jeunesse (158/6)… Le film de Julien Abraham pourrait avoir du mal à atteindre au final les 260 000 entrées de Made in China et les 164 000 entrées de La Cité Rose, faute d’une combinaison satisfaisante.

Rêves de jeunesse Acid 2019
© 2019 Cinéma Defacto – Les Films à un dollar – Terratreme Filmes – Micro Climat / Design de l’affiche : Kévin Rau, pour Troïka