The Reports on Sarah and Saleem : la critique du film (2019)

Drame, Romance | 2h12min
Note de la rédaction :
8/10
8

  • Réalisateur : Muayad Alayan
  • Acteurs : Sivane Kretchner, Maisa Abd Elhadi, Ishai Golan, Adeeb Safadi
  • Date de sortie: 08 Mai 2019
  • Nationalité : Palestinien, Néerlandais, Allemand, Mexicain
  • Distributeur : Bodega Films
  • Editeur vidéo :
  • Date de sortie vidéo :
  • Box-office France / Paris-périphérie :
  • Festival : Sélection Officielle 2018 Festival d'Arras Sélection Officielle 2018 Festival du Film Méditerranéen de Bastia
Note des lecteurs

Pour nous amener au plus près des difficultés quotidiennes rencontrées par les populations prises au piège du conflit israélo-palestinien, le réalisateur palestinien Muayad Alayan transforme une simple histoire d’adultère en une affaire d’état. Judicieusement efficace !

Synopsis : Sur fond de conflit politique, une jeune israélienne, Sarah, et un jeune palestinien Saleem, s’éprennent l’un de l’autre. Leur aventure déclenche un jeu dangereux de duperie entre ceux qui détiennent le pouvoir et ceux qui ne le détiennent pas.

Critique : Muayad Alayan affirme faire des films pour réunir des personnes venues de divers horizons et créer avec elles des histoires à partager au-delà des limites géographiques et culturelles. S’inspirant d’une histoire dont il a été témoin, quatre ans après Amours, larcins et autres complications où il pointait déjà du doigt, entre humour et affliction le sort réservé aux habitants de son pays, la Palestine, tiraillé entre deux peuples, il rend compte de l’incursion de la politique au cœur de l’intime dans cette région du monde où tout est insidieusement orchestré pour maintenir la séparation des individus des deux côtés de la frontière.

Sarah (Sivane Kretchner) vit agréablement à Jérusalem. Elle est mariée à un militaire et dirige un café qui marche plutôt bien où les habitués ont coutume de se retrouver. Tous les matins, Salem (Adeeb Safadi) lui livre les produits nécessaires à son commerce. Ils échangent quelques mots mais ont plaisir à se voir quotidiennement jusqu’à ce que cette connivence se transforme en une véritable attirance qui les pousse à se retrouver de plus en plus souvent le soir pour s’adonner à quelques plaisirs coupables à l’arrière de la camionnette du livreur.

Il ne s’agit a priori que d’une ordinaire affaire de tromperie conjugale ! Pourtant, l’universalité s’arrête là. Elle est israélienne, il est palestinien, et ces données, qui devraient être insignifiantes, vont totalement changer la donne.

Distribution : Bodega Films

Elle est l’épouse d’un officier de haut rang de l’armée israélienne et bénéficie d’une situation privilégiée dans cette ville en proie à de grands écarts de niveaux de vie. Issu d’un milieu plus populaire et moins bien considéré, lui a dû travailler tôt pour subvenir aux besoins de sa famille et n’a pu bénéficier de la même éducation qu’elle. Cette liaison, qu’il sait dangereuse-voire interdite dès lors qu’elle appartient au « camp » opposé-  avec une femme d’une condition sociale plus élevée que la sienne, représente une bouffée d’oxygène dans son existence pleine de responsabilités qu’il n’a pas choisies. Ils décident de cacher leur amour du côté de Bethléem mais le jour où Salem est mêlé à une bagarre, les tensions se déchaînent des deux côtés. Police et justice s’en mêlent à coups de traitements arbitraires.

S’il dénonce avant tout le poids d’une surveillance étatique omniprésente, le réalisateur délaisse l’idée d’un manifeste politique au profit de la description de l’imbroglio dans lequel sont jetés ces personnages dont il prend soin, grâce à une écriture habile, de préserver toute l’authenticité, tout en réservant une place particulièrement touchante aux femmes dont il fait des héroïnes admirables de détermination et d’intelligence.

Placé au cœur d’une narration éclairée, dépouillée de tout parti-pris, chacun des protagonistes nous livre sans détour, tant du côté palestinien que du côté israélien, ses interrogations, ses peurs et tourments, conservant ainsi intacte sa part d’humanité. Au fur et à mesure que l’absurdité de la situation s’amplifie, les rebondissements, accompagnés d’une lumière de plus en plus sombre, se multiplient et nous conduisent aux portes d’un thriller au réalisme captivant.

A travers ces parcours de vie à qui la ville de Jérusalem coupée en deux sert de toile de fond se dessine également le portrait implacable d’un pays qui, à tous les niveaux de la société, entretient un système de ségrégation propre à rendre irréconciliables pour longtemps les deux mondes qui le composent, et à considérer encore et toujours les couples mixtes comme tabous.

Critique : Claudine Levanneur

Distribution : Bodega Films

Trailers & Vidéos

trailers
x

Bande annonce

Drame, Romance

x