Pulsions dangereuses : la critique du film (2020)

Thriller, Drame, Suspense | 1h26min
Note de la rédaction :
5.5/10
5.5
Jaquette et cover Pulsions dangereuses

  • Réalisateur : Jaki Bradley
  • Acteurs : Ramon O. Torres, Myles Clohessy, Sheldon Best, Gabriel Sloyer
  • Date de sortie: 03 Juin 2020
  • Nationalité : Américain
  • Titre original : Last Ferry
  • Titres alternatifs : -
  • Année de production : 2019
  • Scénariste(s) : Ramon O. Torres
  • Directeur de la photographie : Alexa Wolf
  • Compositeur : Jim Brunberg, Benjamin Landsverk
  • Société(s) de production : Emblematic Pictures
  • Distributeur (1e sortie) Inédit salle
  • Editeur(s) vidéo : Outplay
  • Date de sortie vidéo : 2 mai 2020 (DVD)
  • Box-office France / Paris Périphérie : -
  • Box-office nord-américain : -
  • Formats : 2.35 : 1 / couleurs / Dolby Digital 5.1, 2.0
  • Illustrateur / Création graphique : Emilia Da Silva - Studio 212
  • Classification : Tous publics
  • Festivals et récompenses : BFI LONDON – Sélection Officielle, FRAMELINE – Sélection Officielle, NEWFEST – Sélection Officielle
  • Crédits : © Fire Island Thriller LLC 2019. Tous droits réservés
Note des spectateurs :
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Pulsions dangereuses est un thriller indépendant vénéneux et trouble qui s’écarte parfois des codes gay, mais pas des twists dispensables.

Synopsis : Joseph, un jeune avocat gay et timide, décide de passer quelques jours de vacances à Fire Island pour goûter aux plaisirs charnels que l’île peut lui offrir. Là-bas, il est témoin d’un meurtre après avoir été drogué. Un inconnu l’aide alors à se mettre en sécurité, mais Joseph va bientôt découvrir qu’il est toujours en danger

Mort à Fire Island

Critique : Lorgnant du côté du Mort à Venise de Visconti avec sa peinture d’un Fire Island – haut lieu festif et insulaire au large de New York-, hors saison, Pulsions dangereuses évoque la dépression, la fin d’une relation, d’une période de une vie, le besoin d’une transition et d’oublier un instant son piètre présent par la rencontre avec l’autre dans un microcosme de convivialité.

Le protagoniste principal, joué par Ramon O. Torres (acteur principal, mais aussi scénariste, monteur et producteur) à la naïveté de croire en l’amour, mais, sur les plages désertes, un peu spectrales de cette saison fraîche, il rencontre surtout un escroc et la mort sous des traits inattendus.

Une fin qui laisse sur faim

En s’écartant des sujets traditionnels de ce type de production (« bitch », sex & sun), Last Ferry (son titre original, plutôt bien vu) a de nombreux arguments, en mettant en scène un témoin génant dans un environnement qui pourrait bien se transformer en survival métaphysique. Notamment l’ambition de proposer un spectacle anguleux, ténébreux où l’on ne sait trop où les conflits internes vont mener.

Malheureusement, l’écriture reste un point faible. La tentative d’un rebondissement en forme de rupture dans le récit est mal venu pour donner du relief à une intrigue qui n’en manquait pas (l’atmosphère était déjà un point d’opacité favorable au suspense). Mais le plus gros reproche provient d’une une fin absconse et abrupte qui fait tourner l’exercice hitchcockien en eau de boudin.

La production indépendante a les charmes de son authenticité. Elle en a aussi les limites.

Le film est disponible en France chez Outplay Vidéo depuis juin 2020, en format physique DVD et en VOD sur toutes les plateformes de France et de Navarre. Aux USA, Netflix diffuse ce sulfureux thriller qui ne démérite pas. Attention, pas de HD en format vidéo et pas de suppléments, mais du 5.1 Dolby Digital pour agiter un peu la projection.

Frédéric Mignard

Sorties de la semaine du 19 août 2020

Jaquette et cover Pulsions dangereuses

Copyright Fire Island Thriller LLC 2019 -Conception graphique : Emilia Da Silva – Studio 212

Trailers & Vidéos

trailers
x
Jaquette et cover Pulsions dangereuses

Bande-annonce de Pulsions dangereuses

Thriller, Drame, Suspense

x