Mariska la soumise

Pornographique | 2h35min
Note de la rédaction :
Non noté /10
Non noté
Mariska la soumise d'Hervé Bodilis - cover, jaquette

  • Réalisateur : Hervé Bodilis
  • Date de sortie: 03 Juin 2020
  • Nationalité : Français
  • Acteurs : Mariska, Alexis Crystal, Cléa Gaultier, Alyssa Reece, Kristof Cale, David Perry, Joss Lescaf, Maximo Garcia, Ricky Mancini, Rico Simmons, Josh
  • Société de production : Marc Dorcel S.A. Worldwide – All rights reserved
  • Date de sortie vidéo : 3 juin 2020
  • Crédit photo : © Marc Dorcel S.A. Worldwide – All rights reserved
Note des spectateurs :
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Mariska la soumise est le dernier épisode de la franchise initiée par Hervé Bodilis et Marc Dorcel, avec la star du X Mariska qui va être initiée par Cléa Gaultier à l’exhibitionnisme et la soumission en groupe dans les lieux coquins de la capitale.

Synopsis : Mariska pensait être une femme accomplie. Elle va vite réaliser qu’il lui reste beaucoup de plaisirs à découvrir et de fantasmes à réaliser. Mariée depuis plusieurs années, elle n’avait pas pris conscience que la routine s’était installée dans son couple. Sa récente rencontre avec Cléa Gaultier et son mentor Jean Lefort vont rapidement lui ouvrir les portes d’une sexualité totalement épanouie. Réticente au premier abord, Mariska se révèle être une soumise parfaite pour qui le sexe et tous ses plaisirs feront désormais partie de son quotidien.

Mariska rejoint l’univers « la soumise » de Marc Dorcel

Le film : Premier porno de juin 2020 pour le label Marc Dorcel, Mariska la soumise, fait suite à Lana la soumise (2018) ou Cléa la soumise (2019), du même Hervé Bodilis, dans une franchise, aussi appelé « univers », très appréciée des fidèles du studio pour son mélange de sexualité hard, de soumission et d’envergure dans son esthétique.

Mariska et David Perry dans Mariska la soumise

© Marc Dorcel S.A. Worldwide – All rights reserved

Mariska, actrice belge révélée en France en 2017, ne cesse de gravir le star-system dans le milieu du hard français, depuis que le public l’a découverte dans 40 ans ma femme n’a pas de culotte et La secrétaire de mon père. En 2020, elle prenait du galon dans le hit maison, Mariska secrétaire de direction, l’un des gros succès Marc Dorcel pendant le confinement.

L’actrice, guidée par la Dorcel girl sophistiquée Cléa Gaultier, qui a eu elle même son épisode, dans la franchise de Bodilis, en 2019 , découvre le plaisir de la soumission, d’abord comme spectatrice dans un club underground, puis, avec l’aval de son époux, David Perry, comme actrice de ses propres fantasmes de groupe, dans un exercice d’exhibitionnisme et de soumission aux clients de ce lieu souterrain chic et choc.

Mariska, Cléa Gaultier, le choc des contraires

canal X, tous les films pornographiques de CanalL’actrice généreuse, malicieuse, tout en appétit, demeure égale à elle-même, loin d’une arrogance de starlette. Elle assume son âge qui la labelise MILF aux yeux des amateurs de ce genre de production. Elle complémente la féminité du film par rapport à la présence classieuse de Cléa Gaultier dont la beauté glaciale sert de contrepoids à la jovialité de Mariska. Cléa a évidemment ses propres scènes.

Hervé Bodilis, maître de la photographie luxueuse, n’est pas là pour rabaisser le programme à un produit de consommation sale et déviant, préférant sublimer les corps dans des situations certes, débridées, mais filmées avec l’élégance qui caractérise sa caméra.

Cette initiation bourgeoise à la soumission se veut être une mise en abîme artistique, invitant le spectateur à interpeller ses propres limites.

Le film est évidemment disponible sur la plateforme DorcelVision.

Il est libre Max

Interdit aux moins de 18 ans

Mariska la soumise d'Hervé Bodilis - cover, jaquette

© Marc Dorcel S.A. Worldwide – All rights reserved

x