Les dieux de la vague : la critique du film (2011)

LGBTQ, Drame, Aventure, Romance, Sport | 1h38min
Note de la rédaction :
4/10
4
Jaquette VOD de Les dieux de la vague (Outplay)

  • Réalisateur : Dan Castle
  • Acteurs : Lachlan Buchanan, Xavier Samuel, Reshad Strik
  • Date de sortie: 04 Oct 2011
  • Année de production : 2008
  • Nationalité : Australien, Japonais, Américain
  • Titre original : Newcastle
  • Titres alternatifs : Newcastle, Australia (Royaume-Uni), Blue Blue Blue (Japon)
  • Scénaristes : Dan Castle
  • Directeur de la photographie : Richard Michalak
  • Monteur : Rodrigo Balart
  • Compositeur : Michael Yezerski
  • Producteurs : Naomi Wenck
  • Sociétés de production : Dragonfly Pictures, 3 Dogs and a Pony, Jour de Fête Films
  • Distributeur : Inédit en salle en France
  • Editeur vidéo : Outplay Vidéo
  • Date de sortie vidéo : 4 octobre 2011
  • Budget :
  • Box-office Australie : 138 551$
  • Classification : Tous publics
  • Formats : 1.85 : 1 / Couleurs (35mm) / 5.1
  • Festivals et récompenses : FilmOut San Diego, US (FilmOut Festival Award)
  • Illustrateur / Création graphique : © Outplay Tous droits réservés / All rights reserved
  • Crédits : © Dragonfly Pictures Tous droits réservés / All rights reserved
Note des spectateurs :

Gay ou pas gay ? Les dieux de la vague est une petite production indépendante sur le passage à l’âge adulte dans le milieu des surfeurs australiens qui hésite entre le long métrage communautaire et l’introspection adolescente universelle.

Synopsis : Jesse, 17 ans, est une étoile montante du surf qui passe son temps à courir après les vagues en espérant pouvoir un jour égaler son frère ainé Victor, ancien champion et collectionneur de trophées. Son frère jumeau, Fergus, préfère, lui, la musique et les garçons, et se sent particulièrement attiré par l’un des surfeurs du groupe. Avec leurs amis, les garçons vont passer le week-end sur la plage et profiter de leur nouvelle liberté pour se découvrir et connaître leurs premières expériences. Et se dépasser en dominant les vagues…

Photo de Lachlan Buchanan dans les Dieux de la vague (2008)

© Dragonfly Pictures, Outplay

Hétéro ou homo? Faut-il choisir?

Critique : Sur une jaquette déshabillée, exaltant la chair jeune d’un groupe de surfeurs, il est ironique de voir le nom de Xavier Samuel apparaître en gros en haut de l’affiche, alors qu’il ne figure pas parmi les protagonistes mis en avant. C’est d’autant plus ironique que l’éditeur vend un produit « gay », or la révélation de Twilight 3 est a priori le seul personnage ouvertement homosexuel du film, tous ceux que l’on aperçoit sur la jaquette n’étant que des clichés de blondinets australiens, qui s’éprennent des grosses vagues lors de moments sportifs entre potes 100% hétérosexuels ou pendant les compétitions. Alors Les dieux de la vague, film communautaire gay ou spectacle hétéro à l’instar des documentaires sur le surf dont raffolent les Américains ? La question se pose et tient du dilemme pendant toute la projection.

Reshad Strik dans Les dieux de la vague, photo alternative

© Dragonfly Pictures, Outplay

Après tout, le réalisateur Dan Castle a déjà déshabillé pas mal de mecs à l’occasion du docu sur les strippers mexicains intitulé Zona Rosa ; ici, de nouveau, il passe les 3/4 de son nouveau métrage à vouer un culte aux corps musclés des athlètes qu’il parcourt inlassablement avec la fascination maladroite qui est celle d’une production pour garçons qui aiment les garçons et qui ne cherche pas son public ailleurs que dans les arcanes d’un cinéma ghetto.

Les dieux de la vague noie la psychologie dans le cliché

On ne critique pas l’approche esthétique, mais il est peut-être dommage d’insister autant sur la plastique, quand paradoxalement on lit aussi une volonté de faire exister les personnages par leurs tempêtes intérieures et de faire ressortir les différentes tensions qui animent une fratrie socialement défavorisée. Avec un background familial très limitée (le rôle des parents tient de la figuration) et une perception du milieu à peine esquissé, notamment au travers de la figure tragique du frère aîné qui n’est pas suffisamment exploitée, Les dieux de la vague hésite donc entre la chronique adolescente empêtrée dans un contexte sinistré, celui de la ville de Newcastle qui donne son nom au titre original, le film sportif avec ambitions malmenées et le diaporama homoérotique.

Si on peut y trouver à chaque fois des qualités certaines, notamment dans la sincérité des troubles émotionnels qu’agitent les jeunes comédiens, une chose est sûre, pour un film sur le surf, rarement les rouleaux auront été filmés aussi platement.

Lachlan Buchanan dans les Dieux de la vague

© Dragonfly Pictures, Outplay

Le test DVD

C’est un vrai collector qu’Outplay propose. L’éditeur a soigné cette sortie importante dans leur catalogue, avec un beau digipack, deux disques et un portfolio de superbes clichés.

Compléments : 4 / 5

Outre le portfolio papier de 20 pages, regroupant des photos d’exploitation de Les dieux de la vague, on note la présence d’un long entretien avec le réalisateur, venu sur la capitale française pour une interview de 40mn sur les quais de la Seine. Il replace cette production australienne 100% indépendante dans son contexte. On retrouve ensuite un making-of de 23mn où interviennent comédiens et producteurs, ainsi qu’un commentaire audio et même le moyen-métrage Le surfeur du réalisateur qui dure une trentaine de minutes.

Photo de Lachlan Buchanan dans les Dieux de la vague (2008)

© Dragonfly Pictures, Outplay

Image : 3 / 5

De facture correcte, l’image aurait toutefois méritée une meilleure définition pour s’approcher de la norme HD des DVD de son époque (2011).

Son : 3 / 5

Exclusivement disponible en VOSF, Les dieux de la vague profite de sa piste 5.1 pour offrir une introspection sonore de qualité. La résonance de la musique, avec notamment l’excellente participation musicale d’Israel Cannan (également comédien dans le film), offre une ambiance imparable.

Frédéric Mignard

Voir en VOD

Jaquette VOD de Les dieux de la vague (Outplay)

© Dragonfly Pictures, Outplay

x