25 janvier 1984 : tous les films de la semaine (1984)

Note de la rédaction :
Non noté/10
Non noté
Affiche du film Adam et Eve 1984

Note des lecteurs

Analyse des chiffres et des sorties du 25 janvier 1984

Les sorties du 25 janvier 1984 devaient composer avec les continuations du Bon plaisir (Deneuve, Trintignant), Rue Barbare, Ronde de nuit (deux thrillers urbains violents, l’un avec Bernard Giraudeau, l’autre avec Gérard Lanvin et Eddy Mitchell), le polar Canicule d’Yves Boisset, avec Lee Marvin, les comédies P’tit Con de Gérard Lauzier avec Guy Marchand et Caroline Cellier, et Retenez-moi où je fais un malheur de Michel Gérard, avec Jerry Lewis et Michel Blanc.

Peinture par Anne-Michelle Vrillet – Crédits 1984 : AMLF/Pathé, C.A.P.A.C., Les Films de la Colombe
Affiche alternative proposée dans le dossier de presse du film.

Les nouveautés en chiffres parisiens :

C’est Le joli cœur, comédie de et avec Francis Perrin, qui a pris le dessus, devant Christine propulsé par sa sélection à Avoriaz et l’engouement autour de John Carpenter et Stephen King. Sur Paris, la comédie collecte 96 000 tickets en première semaine contre 85 000 passagers pour la voiture possédée.

Autre production présente à Avoriaz, Le jour d’après, sur fond de dystopie atomique, réalise un très bon score avec 67 000 spectateurs aux abris pour ses premiers chiffres parisiens.

Distribué par une audacieuse maison Walt Disney, bien morte et enterrée en 2019, La foire des ténèbres, également présenté à Avoriaz et réalisé par le vétéran Jack Clayton, est un four, avec 22 000 entrées pour sa première semaine. Après l’échec des Yeux de la forêt, ces chiffres démontrent qu’un Disney qui effraie le jeune public, cela n’attire pas les foules ! Le dragon du lac de feu et Taram et le chaudron magique en payèrent le prix.

Catastrophe du cinéma franchouillard ultra Z, Adam et Eve (Sapritch et Galabru en roue libre)  se plantait lamentablement, parvenant à peine à rassembler 13 000 Parisiens dans 19 cinémas. Un nanar pur jus qui mérite le détour pour ceux qui aiment rire au dernier degré.

Le film de kung-fu Le combat du tigre réalise tout de même 7 857 entrées dans les trois salles parisiennes le programmant, à savoir le Saint-Antoine, le Concordia et la Cigale. C’est mieux que les 5 771 entrées de Kung Fu Kids, qui ne bénéficiait que de deux écrans (le Gaîté Rochechouart en face de l’actuel magasin Tati, à Paris 9, et le mythique Gaîté Boulevard).

Du foutre plein le cul osait le titre crado pour attirer 5 634 spectateurs dans 4 cinémas. C’est carrément mieux que l’inédit de Naruse, Nuages flottants, qui bénéficiait de quatre écrans également (Olympic Balzac, 14 Juillet Parnasse, Olympic St-Germain et Olympic Entrepôt).  Le film japonais était célébré par 4 658 cinéphiles en première semaine sur Paris.

Louisiane de Philippe de Broca dans son format 4 X 3

Copyrights : Filmax, Cine louisiane, France 2 Cinéma
Illustrateur : Philippe

Le flop de la semaine du 25 janvier 1984

Le flop de la semaine revenait à la méga-production de Philippe de Broca, Louisiane, avec Margot Kidder, Victor Lanoux et Andrea Férreol. Malgré sa somptueuse affiche signée par l’illustrateur Philippe, à la Autant en emporte le vent, et de sacrées ambitions internationales, la fresque franco-canadienne s’abîmait à 69 000 entrées sur P.P. en première semaine et une 4e place peu glorieuse. Les critiques l’avaient un peu descendu en flèche, il faut dire. Louisiane se contenta de 885 000 spectateurs à l’échelle nationale.

 

Le gagnant de la semaine

In fine, sur tout l’Hexagone et en fin de carrière, Le joli cœur fut le plus gros succès de la huitaine, avec un total de 1 687 346 entrées et une très belle 19e place annuelle. Christine de Carpenter allait flirter avec les 981 000 entrées, un score formidable pour le genre horrifique alors en poupe (La 4e dimension, Dead Zone, L’ascenseur allaient tous dépasser les 700 000 en trois mois d’intervalles, le Grand Prix d’Avoriaz, L’ascenseur, allant même finir au-dessus du million trois cent mille.

Adam et Eve consterna 56 403 Français, toujours pas remis, en 2019, du déguisement de Jean-Marie Proslier en serpent.

Frédéric Mignard

Affiche du film Adam et Eve 1984

Crédit affiche : Hurel / Hongholi / Chalmandrier

Toutes les sorties de la semaine du 29 janvier 1984

  • Adam et Eve, de Jean Luret
  • Christine, de John Carpenter
  • Le Combat du tigre (Er long zheng zhu), de Wu Tian-chi (production de 1973)
  • Du foutre plein le cul, de José Bénazéraf
  • La Foire des ténèbres, de Jack Clayton
  • Le Joli Cœur, de Francis Perrin
  • Le Jour d’après, de Nicholas Meyer
  • Kung-Fu Kids (You wo wu di), de Ting Shan-si (production de 1980)
  • Louisiane, de Philippe De Broca
  • Mi-figue mi-raisin, Srdjan Karanovic
  • Nuages flottants, Miko Naruse (production de 1955)
  • Le Spectre de la danse

Stephen King Christine

x