Michael Biehn

Acteur
Michael Biehn dans Terminator 1

Personal Info

  • Nationalité : Américain
  • Date de naissance : 31 juillet 1956, à Anniston, Alabama (Etats Unis)
  • Crédit visuel : © 1984 Cinéma '84, A Greenberg Brothers Partnership. All rights reserved. © 2012 Metro Goldwyn Meyer Studios, inc. All Rights Reserved. StudioCanal.

Biographie

Note des spectateurs :

Michael Biehn est l’une des icônes des années 80 pour sa collaboration avec James Cameron dans Terminator, Aliens le retour et Abyss.

Virilité sexy des années 80, Michael Biehn fait partie des acteurs qui bénéficient de quelques rôles iconiques, mais ont fini dans les limbes du DTV.

Cet acteur d’origine allemande commence sa carrière au cinéma en 1978 avec des apparitions dans Grease sans qu’il ne soit crédité au générique. On le voit dans des productions adolescentes pseudo sexy comme La prof… joue et gagne (aka Coach en VO., en 1979), ou pseudo viriles comme Les motos sauvages de Les Rose en 1981. Il devient le fan tueur de Fanatique, thriller vu en VHS avec Lauren Bacall en 1981. Entre 1981 et 1984, il gagne sa vie dans des publicités. Quand on lui propose d’interpréter le rôle culte et fondateur de Kyle Reese, combattant du futur contre les Terminator, et ange gardien de Sarah – Linda Hamilton – Connor, dans le premier film de la saga Terminator, initié par James Cameron, sa carrière prend enfin son envol.

Le sang du châtiment (Rampage) : l'affiche originale

© 1988 Dino de Laurentiis Company

Cameron et Michael Biehn, une longue histoire d’amour

Il développe une amitié avec James Cameron qui l’embauche dans des rôles essentiels dans Aliens (1986) et Abyss (1989), et on le voit dans le formidable Le sang du châtiment (Rampage) de William Friedkin, qui sombre malheureusement au B.O. américain.

Le suite est moins prestigieuse. Un temps envisagé comme personnage central d’Alien 3, son personnage meurt dès l’ouverture. En 1987 le film d’épouvante La septième prophétie avec Demi Moore, est une mauvaise blague au box-office.  Navy Seals – les meilleurs de Lewis Teague, avec Charlie Sheen est un film de guerre pompé sur le principe de L’aube Rouge de Milius, le succès au box-office en moins ; Timebomb avec Patsy Kensit, ne profite pas du savoir-faire de la société de Dino de Laurentiis et souffre des difficultés financières de la MGM et d’Orion. Le western Tombstone de George P. Cosmatos, avec Val Kilmer et Kurt Russell, est un petit succès aux USA (mais pas en France !), mais on retient surtout les prestations de Russell et de Kilmer qui se partagent le haut de l’affiche. Et si on remarque encore Biehn chez Michael Bay dans un rôle costaud, dans Rock en 1996, le reste de sa carrière est anecdotique.

Des flops en série

En France, il sera présent sur le grand écran dans le thriller érotique Jade de William Friedkin (1995), un échec. Susan a un plan de John Landis (1999) est victime de la malédiction Nastassja Kinski, Top Chronos est un teen movie de S.F. qui ne sait que faire de sa présence, Une soirée d’enfer avec Topher Grace (2011) est une sortie technique que le monde entier a oublié… Dans L’art de guerre de Christian Duguay, il doit s’éclipser au profit de Wesley Snipes et Donald Sutherland pour un micro-rôle (2000). Si l’on est content de le retrouver dans Planète terreur, un film Grindhouse de Rodriguez, en 2007, sa présence relève davantage du clin d’œil que d’une authentique composition.

Michael Biehn passe à la réalisation

Pourtant, Michael Biehn ne cessera de tourner, pendant les années 90-2000-2010, dans un nombre incalculable de produits télévisuels, des direct-to-video difficilement regardables : K2, Deadfall, Crash une nuit en enfer, Colère froide, Asteroide : Points d’impact, American Dragons, Cherry Falls, La prophétie des ténèbres : code Omega 2, Streets of Blood (avec Val Kilmer et Sharon Stone !), Dragon Squad, Psych 9, Le Roi Scorpion 4

Il devient lui-même réalisateur de certains de ces nanars comme le film d’action The Blood Bond en 2010, et le film d’horreur The Victim (2011), dans lequel il tient le rôle principal.

Pour la petite histoire, on retrouve Michael Biehn dans un caméo dans Terminator 2 : le jugement dernier, mais seulement dans la version longue. Pas de bol jusqu’au bout, il espérait aussi beaucoup d’un rôle dans le premier Avatar. Cameron est resté sourd à ses requêtes.

 

Affiche de Navy Seals, avec Charlie Sheen et Michael Biehn

© 1990 MGM

Filmographie :

Réalisateur :

  • 2010 : The Blood Bomb (coréalisé avec Antony Zseto)
  • 2011 : The Victim

Filmographie

Trailers & Videos

trailers
x
Michael Biehn dans Terminator 1

Bande-annonce de Jade (VO)

Acteur

Bande-annonce de Terminator

x