Jim Sturgess

Acteur, Musicien
jim Sturgess dans Heartless de Philip Ridley

Personal Info

  • Nationalité : Britannique
  • 16 mai 1978 à Londres, Angleterre (Royaume-Uni)
Social:

Biographie

Note des spectateurs :
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Jim Sturgess est l’une des valeurs montantes du cinéma britannique des années 2000 et du début des années 2010.

L’acteur londonien est né en 1978.

Il démarre sa carrière cinématographique dans Les leçons de la vie de Mike Figgis, œuvre britannique entre Le cercle des poètes disparus et Retour à Howards End, dans laquelle Albert Finney, Greta Scacchi et Matthew Modine tiennent les premiers rôles.

Il finit l’adolescence dans des téléfilms à la télévision, avec plus de 14 rôles entre 2000 et 2004. Entre 2005 et 2013, sa petite bouille le conduit à des rôles prometteurs entre l’Angleterre et les USA.

Jim Sturgess, l’étoile montante des années 2000

Jim Sturgess apparaît dans un drame âpre avec Ellen Page (Adolescence rebelle, 2005), et se retrouve en tête d’affiche de la romance pro-Beatles Across the Universe, en 2007. Dans Deux sœurs et un roi, il revisite l’histoire britannique, face à un casting qui monte (Natalie Portman, Scarlett Johansson, Eric Bana).

Il mène le casting d’une histoire d’arnaqueurs au pluriel, Las Vegas 21, version jeune et branchée d’Ocean’s 11. Il revient au Royaume-Uni la même année avec un thriller d’espionnage avec Ben Kingsley, sur fond d’IRA. La guerre de l’ombre reste toutefois méconnu.

Le film choral Droit de passage est un faux pas, en 2010, qui ne réitère pas le succès de son modèle, Collision. Le film lui permet de côtoyer le gratin hollywoodien, comme Harrison Ford, Ashley Judd ou Ray Liotta.

En 2009, Jim Sturgess trouve l’un de ses plus grands rôles dans le film fantastique urbain de Philip Ridley. Heartless, chef-d’œuvre hypnotique et douloureux. ne trouve sa place qu’en vidéo en France, mais bénéficie d’une solide réputation.

Peter Weir lui offre le premier rôle de Les chemins de la liberté, œuvre académique d’envergure, avec Ed Harris et Colin Farrell. C’est toutefois un nouvel échec au box-office.

Avec Un jour, il cède aux caprices commerciaux de la comédie romantique. Le duo charmant qu’il forme avec Anne Hathaway permet au film de compter quelques fans.

Gloire éphémère et bides en série

Les espoirs placés en lui pour devenir une star bankable tendent à diminuer à la multiplication des échecs foudroyants dans lesquels il se retrouve compromis. La romance de science-fiction Upside Down de Juan Solanas ne manque pas d’intérêt, mais se vautre au box-office à l’échelle mondiale, entraînant dans sa chute Kirsten Dunst. La même année, Cloud Atlas de Tom Tykwer et des sœurs Wachowski est un accident industriel qui jette un doute sur la suite de sa carrière.

Les propositions de cinéma deviennent de plus en plus maigres et ne sortent plus dans nos salles, à l’image de Kidnapping Mr. Heineken de Daniel Alfredson, série B avec Sam Worthington, Ryan Kwanten et surtout Anthony Hopkins qui illustre bien le cinéma étriqué qu’on lui réserve.

L’impasse cinématographique de sa carrière prend tout son sens avec un nouveau bide au cinéma : Geostorm (2017), avec Gerard Butler et Abbie Cornish, est un film catastrophe qui explore tous les angles du terme au-delà du genre. Le film est l’un des plus gros échecs de la décennie 2010. En 2019, il apparaît dans le collectif de Berlin, I Love You. Nouvel échec. Sa participation au biopic sur J.T. Le Roy (2018), avec Kristen Stewart est tout juste bonne pour la VOD…

Parmi ses très rares bons films, durant la décennie 2010, on citera The Best Offer de Giuseppe Tornatore, malheureusement passé inaperçu. Sa carrière semble décidément dans l’impasse…

Frédéric Mignard

jim Sturgess dans Heartless de Philip Ridley

Filmographie

Trailers & Videos

trailers
x
jim Sturgess dans Heartless de Philip Ridley

Bande-annonce de J.T. LeRoy

Acteur, Musicien

x