George C. Scott

Acteur
George C. Scott dans Docteur Folamour de Stanley Kubrick

Personal Info

  • Nationalité : Américain
  • Date de naissance : 18 octobre 1927 à Wise, Virginie (États-Unis)
  • Date de décès : 22 septembre 1999 à Westlake Village, Californie (États-Unis)

Biographie

Note des spectateurs :
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Acteur et réalisateur américain, George C. Scott a d’abord fait partie du corps des Marines durant quatre ans. Peu de temps après, il découvre le théâtre et décide de devenir comédien. Après de beaux succès sur les scènes de New York, il se fait repérer au cinéma dans Autopsie d’un meurtre (Preminger, 1959) qui lui vaut une première nomination pour l’Oscar du meilleur second rôle. Il enchaîne avec L’arnaque (Rossen, 1961) qui lui vaut une autre nomination qu’il refuse, détestant ces cérémonies et remises de prix.

George C. Scott poursuit son ascension avec Le dernier de la liste (Huston, 1963) et surtout Docteur Folamour (Kubrick, 1964). On le retrouve dans Petulia (Lester, 1968), avant la révélation de Patton (Schaffner, 1970) qui lui permet d’obtenir l’Oscar du meilleur acteur, statuette qu’il n’est jamais venu chercher.

Désormais devenu une star, George C. Scott préfère se concentrer sur des projets plus restreints comme Le rivage oublié (Harvey, 1971), Les complices de la dernière chance (Fleischer, 1971) et Les flics ne dorment pas la nuit (Fleischer, 1972). Il passe également à la réalisation avec Rage (1972) et The Savage is Loose (1974).

On le revoit ensuite dans L’odyssée du Hindenburg (Wise, 1975), L’île des adieux (Schaffner, 1977), Le prince et le pauvre (Fleischer, 1978) et surtout dans l’excellent Hardcore (Schrader, 1979). Au cours des années 80, on le retrouve dans L’enfant du diable (Medak, 1980), La formule (Avildsen, 1980), Charlie (Lester, 1984) et de très nombreux téléfilms.

George C. Scott est de retour en 1990 dans L’exorciste, la suite (Blatty), Malice (Becker, 1993) et Gloria (Lumet, 1999) qui constitue sa dernière apparition sur grand écran avant son décès en 1999.

Virgile Dumez

x