Note des spectateurs :

Kwoon est de retour avec King of Sea, collaboration somptueuse avec Babet et Stéphan Bertholio du groupe Dionysos. De divines noirceurs en perspective.

En 2020, Kwoon, alias Sandy Lavallart, nous avait tenus déconfinés lors de ses concerts vertigineux au sommet de lieux éminemment splendides qu’il survolait de son drone, de sa guitare planantes et de ses sons électroniques progressifs. Désormais, il revient à sa mélancolie de détresse et de noirceur, sur une forme musicale travaillée en profondeur avec le morceau King of Sea. Pendant 5’20 d’un crescendo tortueux qui n’est pas sans évoquer les diamants noirs de Radiohead comme Pyramid Song, l’artiste explore un mythe de marins breton sur un phare hanté où il est allé lui-même poser son inspiration houleuse. Deux ans plus tôt, au large de la Pointe du Raz, au sein du phare hanté de Tevennec, il en avait dévoilé la miraculeuse beauté brute, dans une version étourdissante de 8’45.

Désormais, le morceau a mûri et s’accompagne d’un clip animé en stop motion. Cette magnifique animation est signée Stéphane Berla, proche des Dyonisos, qui avait co-réalisé Jack et la mécanique du cœur (2014). Ce joyau de l’animation française s’inspirait de l’album et du roman La mécanique du cœur du chanteur de Dionysos, Mathias Malzia (2007).

Frédéric Mignard

Retrouvez Kwoon sur :

Kwoon : King of Sea, cover du single

Illustration : Patrick Atkins @patkinsillustration