Note des spectateurs :

Mort de Fred Ward, l’une des gueules du cinéma américain. Il est décédé le 8 mai 2022, à 79 ans, après une carrière entre espoirs et déceptions.

Acteur puissamment physique issu des années 70, Fred Ward est né en 1942, à San Diego, en Californie.

Il a servi dans les forces armées américaines et a été boxeur, d’où le nez cassé qui lui donne un côté bourru à l’écran. Athlète, il est aussi doué en karaté, escrime et équitation.

Après plusieurs petits rôles, on le remarque enfin en 1979 chez Don Siegel dans L’évadé d’Alcatraz, dont la star est Clint Eastwood.

Il trouve des rôles impressionnants dans le survival Sans retour de Walter Hill et le film de guerre Retour vers l’enfer de Ted Kotcheff.

Tentatives ratées de premiers rôles grand public

Hollywood tente de faire de cette figure incontournable du début des années 80 une star de divertissements, avec la très grosse série B Timerider, le cavalier du temps perdu de William Dear. Toutefois, il s’agira de l’un des flops de l’année. Une seconde occasion de s’affirmer en tête d’affiche s’offre à lui en 1985. Remo sans arme et dangereux de Guy Hamilton doit lancer une franchise, mais la grosse série B d’action est un échec cuisant qui met un terme à l’idée même d’une suite. Il y a pourtant accompli de formidables cascades sans doublure.

Remo sans armes et dangereux, affiche

© Dick Clark Productions Orion Pictures. Tous droits réservés .

Fred Ward est un Henry Miller classé X

Parallèlement, Fred Ward apparaît dans des films à Oscars : L’étoffe des héros de Philip Kaufman est un monument. Dans Le mystère Silkwood, il donne la réplique à Meryl Streep. En 1990, il tient le premier rôle masculin du biopic à scandale Henry & June de Kaufman, à nouveau. Mais le film de 2h20 dans lequel il interprète le scandaleux Henry Miller, est un échec au box-office. La commission de classification américaine met en place le tag NC-17 (interdit aux moins de 17 ans, même accompagné d’un adulte) pour éviter de lui infliger un X.

Tim Robbins, Robert Altman et de beaux rôles indépendants

A l’aise dans les séries B (2 millions de dollars aux Caraïbes, Saïgon, Tremors, Miami Blues), il se distingue aussi dans des productions indépendantes. On peut citer Le prince de Pennsylvanie où il joue le père du jeune Keanu Reeves, mais surtout trois films formidables : Bob Roberts de Tim Robbins, ainsi que The Player et Short Cuts, deux triomphes artistiques d’un Robert Altman au sommet de sa créativité.

Après le succès de Y a-t-il un flic pour sauver Hollywood?, dernier chapitre de la trilogie avec Leslie Nielsen (1995), ses rôles sont toujours aussi nombreux, mais moins intéressants. Tremors 2, Poursuite avec Keanu Reeves, The Crow 3, ou La courtisane n’ont aucun intérêt.

La soixantaine moins active

Ses apparitions dans Road Trip, Joe la crasse, Plus jamais avec Jennifer Lopez, Fashion Victime, avec Reese Witherspoon, sont anecdotiques…

Dans les années 2010, il arrête le cinéma après 30 minutes maximum, avec Jesse Eisenberg, et 2 Guns, de Baltasar Kormákur, avec Denzel Washington et Mark Wahlberg. Début d’une retraite méritée au lendemain de ses 70 ans.

On notera que durant cette longue carrière, Fred Ward a trouvé un premier rôle face à Arielle Dombasle dans le méconnu Un bruit qui rend fou, d’Alain Robbe-Grillet (Berlin 1995). Il interprète aussi le rôle de Ronald Reagan dans le film français L’affaire Farewell, de Christian Carion, en 2009.

Fred Ward décède à l’âge de 79 ans, le 9 mai 2022.

Frédéric Mignard

Ils nous ont quittés en 2022

Filmographie :

  • 1974 : Ginger in the Morning
  • 1975 : Hollywood Cowboy (Hearts of the West) de Howard Zieff
  • 1979 : L’Évadé d’Alcatraz (Escape from Alcatraz), de Don Siegel
  • 1979 : Tilt
  • 1980 : Carny de Robert Kaylor
  • 1981 : Sans retour (Southern Comfort), de Walter Hill
  • 1982 : Timerider: The Adventure of Lyle Swann, de William Dear
  • 1983 : Retour vers l’enfer (Uncommon Valor), de Ted Kotcheff
  • 1983 : Le Mystère Silkwood (Silkwood), de Mike Nichols
  • 1983 : L’Étoffe des héros (The Right Stuff), de Philip Kaufman
  • 1984 : Swing Shift, de Jonathan Demme
  • 1985 : Remo sans arme et dangereux (Remo Williams: The Adventure Begins), de Guy Hamilton
  • 1986 : Une amie qui vous veut du bien (Secret Admirer) de David Greenwalt
  • 1987 : Rêves en cage (Trains of Dreams) de John-N. Smith
  • 1988 : Saigon, l’enfer pour deux flics (Off Limits)
  • 1988 : Le Prince de Pennsylvanie (The Prince of Pennsylvania), de Ron Nyswaner
  • 1988 : Quand les jumelles s’emmêlent (Big Business) de Jim Abrahams
  • 1989 : Backtrack (Catchfire) de Dennis Hopper
  • 1989 : Tremors, de Ron Underwood
  • 1990 : Henry et June (Henry & June), de Philip Kaufman
  • 1990 : Le Flic de Miami (Miami Blues), de George Armitage
  • 1991 : Le Vent sombre (The Dark Wind), d’Errol Morris
  • 1992 : Cœur de tonnerre (Thunderheart), de Michael Apted
  • 1992 : Bob Roberts, de Tim Robbins
  • 1992 : Equinox, de Alan Rudolph
  • 1992 : The Player, de Robert Altman
  • 1993 : Short Cuts, de Robert Altman
  • 1993 : Two Small Bodies, de Beth B.
  • 1994 : Y a-t-il un flic pour sauver Hollywood ? (Naked Gun 33 1/3 : the Final Insult), de Peter Segal
  • 1995 : Un bruit qui rend fou, d’Alain Robbe-Grillet
  • 1996 : Tremors 2 : Les Dents de la Terre (Tremors 2: Aftershocks), de S. S. Wilson
  • 1996 : Poursuite (Chain Reaction), d’Andrew Davis
  • 1997 : Best Men, de Tamra Davis
  • 1998 : The Vivero Letter, de H. Gordon Boos
  • 1998 : La Courtisane (Dangerous Beauty), de Marshall Herskovitz
  • 2000 : The Crow 3: Salvation, de Bharat Nalluri
  • 2000 : Road Trip, de Todd Phillips
  • 2000 : Circus, de Rob Walker
  • 2001 : Hot Summer (Summer Catch), de Michael Tollin
  • 2001 : Full Disclosure, de John Bradshaw
  • 2001 : Corky Romano, de Rob Pritts
  • 2001 : Joe La Crasse (Joe Dirt), de Dennie Gordon
  • 2002 : Plus jamais (Enough), de Michael Apted
  • 2002 : Fashion Victime (Sweet Home Alabama), d’Andy Tennant
  • 2002 : Birdseye, de Stephen Beckner et Michael C. Huber
  • 2002 : Abandon, de Stephen Gaghan
  • 2003 : Masked & Anonymous, de Larry Charles
  • 2004 : Le singe funky (Funky Monkey), de Harry Basil, Gene Quintano
  • 2007 : Festin d’amour (Feast of Love) de Robert Benton
  • 2008 : Exit Speed, de Scott Ziehl
  • 2008 : Love Manager (Management), de Stephen Belber
  • 2009 : L’Affaire Farewell, l’espion de la vengeance, de Jean-François Delassus
  • 2009 : L’Étalon sauvage (The Wild Stallion), de Craig Clyde
  • 2010 : Blindés (Armored), de Nimród Antal
  • 2011 : 30 minutes maximum (30 Minutes or Less), de Ruben Fleischer
  • 2013 : 2 Guns de Baltasar Kormakur