Note des spectateurs :

Démarrages Paris 14h (25 août 2021) : tout va mal pour les nouveautés, y compris pour le numéro 1, France de Bruno Dumont.

Les Parisiens viennent de rentrer de vacances. Retour au boulot, préparation active de la rentrée ou… bain de soleil. La capitale, pour laquelle le déficit de soleil a été insupportable, profite du beau temps. En cette semaine historiquement basse pour l’exploitation, rien de bon ne peut ressortir au niveau de la première séance.

France de Bruno Dumont, grosse sortie cannoise, se retrouve dans 692 curieux. La satire acerbe des médias étant présente dans 25 salles, il s’agit du moins pire démarrage avec une moyenne laborieuse de 28 spectateurs par écran.

La suite va de charybde en scylla. Warner lance Réminiscence sans trop y croire. Après le bide américain, le film de science-fiction doit occuper une place bien connue des distributeurs, celle de la série B de SF américaine de fin d’été qui a su apporter quelques succès notables. On a tous en tête le triomphe français des Sept sœurs (Seven Sisters) de Tommy Wirkola, une référence que chaque distributeur essaye chaque année de réitérer. Hugh Jackman en tout cas doit se contenter de 456 spectateurs dans 19 salles. Score très bas (moyenne de 24).

L’art et essai est amorphe : La terre des hommes d’Ad Vitam ouvre à 257 cinéphiles dans 16 salles (moyenne de 16). Les sorcières d’Akelarre chez Dulac Distribution trouve à peine 180 amateurs de cinéma espagnol dans 12 cinémas (moyenne de 15). Fragile d’Emma Benestan chez Haut et Court n’a eu aucun pouvoir d’attraction sur la jeunesse (141 entrées dans 9 salles).

On notera la présence très bas dans le classement de Don’t Breathe 2, suite tardive et mal vendue, que personne n’a remarquée aux USA et visiblement en France (127 entrées dans 8 salles).

Un énième film d’animation paraît en 7e place : D’Artagnan et les trois mousquetaires, sorte d’adaptation en images de synthèse d’une série des années 80, est exsangue (78 fanfarons dans 6 salles, moyenne de 13).

Le temps où les spectateurs se ruaient dans les salles nous manque vraiment. On a l’impression en cette fin d’été d’arriver sur un champ de ruines.

Frédéric Mignard

France de Bruno Dumont, affiche

© 2021 ARP Sélection