Note des spectateurs :
[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Universal et Focus Features alimentent un marché en berne où les studios historiques ont choisi de se désister pour attendre des jours meilleurs. Selon l’expert Anthony Fauci, cette normale pourrait revenir en avril. De quoi devenir « Freaky ».

Freaky n’a pas repoussé sa sortie dans le contexte de sinistrose américaine accentuée par des chiffres journaliers records de contamination au coronavirus, cette fois-ci sur l’ensemble d’un territoire frappé par la troisième vague.

La comédie horrifique d’Universal et Blumhouse Productions, avec Vince Vaughn et Kathryn Newton, est sortie un vendredi 13 pour massacrer le peu de concurrence qui survivait sur les écrans. Le slasher ado a encaissé 3 700 000$ dans 2 472 cinémas. A l’étranger, le nouveau long de Christopher Landon (Happy Birth Dead et sa suite) a généré 1 900 000$ sur les quelques marchés encore ouverts.

Pour Landon, il s’agit de son 3e meilleur démarrage, derrière Happy Birth Dead (26M$ en 2017) et Happy Birth Dead 2U (9.5M$). C’est un bien meilleur score que Scouts Guide to the Zombie Apocalypse, sorti en 2015, avec un démarrage calamiteux à 1 800 000$. Le réalisateur beau gosse de Hollywood peut conserver le sourire ultra bright en ces temps troublés.

L’un des nôtres, drame avec Diane Lane et Kevin Costner, se retrouve en seconde place, avec une baisse de 55% de sa fréquentation. Sur 2 458 écrans, le film distribué par Focus Features a engrangé un total de 6 887 465$, dont 1 800 000 sur ces trois derniers jours.

En 3e place, l’adaptation du court métrage Come play par Jacob  Chase poursuit une belle carrière, avec 1 080 000$ de recettes dans 1 966 cinémas. Cet ancien numéro est stable (-39.8%) et a permis à Focus Features de glaner un total de 7 296 540$ en 17 jours. Le cinéma d’épouvante continue de sauver les quelques salles restées ouvertes au public.

Freaky, affiche du film

Copyrights : 2020 Universal Studios – Blumhouse Productions